Qu’est-ce que le Hezbollah ?

 Le Hezbollah (en arabe « Parti de Dieu ») est une formation politico-militaire libanaise créé en 1982, pendant la guerre civile, à la suite de l’invasion du Liban par l’entité sioniste.

Mouvement social d’inspiration musulmane-chiite, souvent comparé à celui de la théologie de la libération en Amérique latine, il est devenu une organisation armée après l’opération israélienne au Liban de 1982.

Depuis l’assassinat par l’armée d’occupation sioniste de son ancien secrétaire général, Seyed Abbas Moussaoui en 1992, il est dirigé par Seyyed Hassan Nasrallah.

De 2000 et 2006 face à Israël, à 2011, la Guerre de Syrie, le Hezbollah est devenu une force régionale dont la puissance est prise en compte par tous les protagonistes des conflits de la zone.

Sur le plan militaire, le Hezbollah prône et pratique les « opérations complexes », des opérations combinées de guérilla, couplant les méthodes de guerre d’une armée régulière aux méthodes de guerre de guérilla.

Invincible à ce jour, artisan de deux dégagements militaires israéliens du Liban sans négociation ni traité de paix, ferme soutien des mouvements de résistance palestinienne face aux offensives israéliennes, et victorieux en Syrie contre les hordes terroristes à la solde de l’Empire, le Hezbollah demeure incontestablement le phénomène politico-militaire majeur de l’histoire arabe contemporaine.

Le Hezbollah est certes inscrit sur les « liste des organisations terroristes » tant de l’Union européenne, à tout le moins sa branche militaire (depuis 2013), que de la Ligue arabe, à la demande pressante de l’Arabie Saoudite. Mais pour la plupart des pays, la violence du Hezbollah ne relève pas du terrorisme, mais d’un droit légitime de résistance face à l’impérialisme américano-sioniste.

En effet, le Hezbollah est considéré à juste titre comme l’un des plus prestigieux mouvements de libération du tiers-monde, à l’égal du FLN vietnamien, du FLN algérien et des barbudos cubains.

Principale formation politico-militaire libanaise, dont le démantèlement est réclamé par les États-Unis et l’entité sioniste, le Hezbollah dispose d’une représentation parlementaire sans commune mesure avec l’importance numérique de la communauté chiite, sans commune mesure avec sa contribution à la libération du territoire national, sans commune mesure avec son prestige régional, sans commune mesure avec l’adhésion populaire dont il jouit sans chercher à en tirer avantage.

Artisan de deux exploits militaires face à Israël puis de nombreuses victoires sur le théâtre d’opérations syrien, il est le fer de lance du combat anti-israélien, la fierté du Liban et le Cauchemar des sionistes.

Membre de l’Axe de la Résistance avec l’Iran et la Syrie, il est désormais un acteur incontestable et incontournable sur la scène régionale. Un acteur avec qui il faut compter.