Communiqué : le criminel de guerre Netanyahu reçu à l’Élysée

Le Premier ministre et criminel de guerre israélien Benjamin Netanyahu est attendu à Paris aujourd’hui, mardi 5 juin 2018, où il sera reçu par Emmanuel Macron pour inaugurer la saison culturelle France-Israël qu’ils lanceront ce soir, à l’occasion des 70 ans de la création de l’entité sioniste scélérate sur les terres du peuple palestinien.

Cette initiative culturelle est une énième tentative de blanchiment de la politique coloniale, criminelle d’apartheid du régime de Tel-Aviv afin de redorer l’image de l’état terroriste, fortement ternie ces dernières semaines.

En effet, ce prétexte culturel permet à Israël de se faire passer pour un pays « normal et attractif», à l’image de nos démocraties occidentales respectueuses des droits humains, alors qu’en réalité le régime criminel israélien insulte le droit international, bafoue les droits des Palestiniens depuis plus de 70 ans et assassine régulièrement les populations qui se battent pour leurs droits, sans distinction d’âge.

Alors qu’il vient de se livrer à un véritable massacre contre des manifestants pacifistes, causant plus d’une centaine de morts à la frontière avec Gaza, Netanyahu sera donc reçu par le chef de l’état français comme si rien ne s’était passé.

En effet, en quelques semaines, les tirs de l’armée israélienne contre les manifestants de Gaza, non armés, qui protestent contre un blocus inhumain qui dure depuis 11 ans, ont fait 120 morts et plus de 13.000 blessés, dont 3.500 par balles, conçues pour tuer et infliger des mutilations à vie.

Délibérément et méthodiquement, les snipers israéliens ont visé des civils désarmés, dont des enfants, des personnes en fauteuil roulant, et des secouristes. Ces exactions, qui constituent des crimes de guerre, ont été préparées, justifiées et revendiquées par le gouvernement israélien qui les assument totalement dans ce qui est une véritable insulte aux droits humains et aux lois internationales.

Un pouvoir israélien qui se croit tout permis, fort du soutien inconditionnel des États-Unis de Trump, et de l’absence de sanction. Une impunité qui autorise ce régime criminel à perpétrer ses massacres à la face du monde en entier, alors que tout autre pays aurait été mis au ban de la communauté internationale pour moins que cela.

Mise à part la volonté de blanchir l’image de l’entité sioniste, la visite du criminel de guerre Netanyahu poursuit un autre objectif : son désir de créer un front commun contre l’Iran, dont l’influence régionale le terrorise.

Le chef du régime infanticide israélien a entamé le premier jour de sa tournée européenne, hier, lundi 4 juin, à Berlin, en mettant en garde Angela Merkel contre un nouvel afflux de réfugiés syriens si rien n’était fait pour contenir l’influence croissante de Téhéran au Moyen-Orient. Certains « complotistes » y verront une menace à peine voilée.

Netanyahu va certainement marteler le même message à Paris aujourd’hui, puis demain à Londres où il sera reçu par Theresa May.

Il y a fort à parier qu’il prophétisera de nouveaux attentats terroristes en France, au cas où notre gouvernement ne suivrait pas sa ligne anti-iranienne.

Espérons également qu’il ne réprimandera pas trop le président Macron qui a osé condamner « les violences des forces armées israéliennes », tout en rappelant « son attachement à la sécurité d’Israël » tout de même…

 

Le Parti Anti Sioniste condamne et proteste contre la venue du criminel de guerre Netanyahou en France, et estime inacceptable que nos dirigeants acceptent de le recevoir.

Ce terroriste, dont les mains ne sont pas encore sèches du sang palestinien, ose venir se pavaner dans le pays des droits de l’homme, pour formuler ses « exigences » concernant la ligne à tenir par la France au sujet de la République Islamique d’Iran.

Nous appelons également à l’annulation de « la saison France Israël » car il est inacceptable de glorifier par une saison culturelle croisée, la fondation de cet État criminel et illégitime, alors même que les droits nationaux du peuple palestinien sont quotidiennement bafoués, ainsi que les lois internationales, qu’il bafoue constamment.

Au lieu de cela, nous appelons le président français à « demander des comptes » au criminel de guerre Netanyahu, dont la place est devant un tribunal international et à appliquer des sanctions contre l’entité coloniale israélienne, coupable de crimes de guerre et de génocide, entre autres.

Enfin, nous réitérons notre totale solidarité envers le peuple palestinien martyrisé, ainsi qu’à l’« Axe de la Résistance », seul à oser s’opposer à la barbarie sioniste.