Pourquoi veut-on la peau du Centre Zahra France ? – PAS l’Info

 

PAS l’Info décrypte l’actualité ! Saison 9 Émission N°04 (07/10/18)

Pourquoi veut-on la peau du Centre Zahra France ?

Mardi matin, La ville de Grande-Synthe s’est vue projetée au cœur de l’actualité.

Elle restera longtemps marquée par le procès en sorcellerie que les tous les médias nationaux ont porté sur le centre Zahra France !

Cette déferlante médiatique a plongé les Grand-synthois dans la stupeur.

Alors que les opérations policières étaient en cours au centre Zahra France et aux domiciles de leurs dirigeants et de certains de leurs adhérents, les dépêches de toutes les rédactions françaises et de certains médias étrangers s’empressaient de déverser leur flot de fausses informations et d’inepties.

Aujourd’hui il ne s’agit pas de relayer ces médias, mais « Pas l’info » a choisi de consacrer ce numéro pour comprendre les causes de cet événement.

À l’heure actuelle, un des membres du Centre Zahra a été arrêté et reste en prison dans l’attente de son jugement pour motif de détention de 2 vielles armes non déclarées : une carabine et un fusil de chasse de plus de 40 ans. Quant aux autres armes, elles ont toutes fait l’objet de déclarations en Préfecture. Donc elles sont légales. Lors des perquisitions, elles étaient toutes sous coffre et répertoriées en préfecture, comme la loi l’exige.

Petit détail : cette information capitale n’a trouvé aucun écho dans les médias. Alors, était-il nécessaire de marquer les esprits encore traumatisés par les attentats qui ont frappés la France ces dernières années ?

Il reste légitime de se demander pourquoi y avait-il des armes dans ce centre culturel musulman chiite ?

La réponse est dans le fait que le Centre Zahra fait l’objet depuis un bon moment de multiples menaces. Ces menaces ne peuvent être que prises au sérieux car nous voyons depuis des années des attentats sanglants qui ont touché des lieux de culte chiites, non seulement dans des pays du Moyen-Orient comme au Pakistan en Iraq ou au Koweït pour ne citer qu’eux, mais aussi dans d’autres pays comme à Durban en Afrique du sud cette année ou à Bruxelles en 2012.

De plus, les attentats à Charlie Hebdo, ceux du 13 Novembre et celui de Nice nous ont bien montré que le sol français n’était pas protégé de cette menace terroriste. Ensuite, nous pouvons nous demander aussi ce qui est reproché au Centre Zahra et qu’est-ce qui a motivé la perquisition de ses locaux. Apparemment plusieurs choses, et la première serait son antisionisme assumé. Pour comprendre cet antisionisme, il faut remonter aux origines de la création de ce Centre.

Facebook/PASLINFO

paslinfo.blogspot.fr

Commentaires