Une IA capable de créer une autre IA

L’IA n’en est que à ses débuts mais à chaque succès elle ne cesse de faire reculer la barrière entre la réalité et la science fiction.

Ce qu’on ne croyait possible que dans les films est en train de devenir une réalité.

 

Au départ c’était anecdotique, l’IA essayait de battre un humain aux échecs mais AlphaGo a marqué un tournant dans le domaine de l’IA et le Deep Learning en battant le champion du jeu Go, l’un des jeux les plus difficile au monde.

Depuis l’IA ne cesse de progresser et de nous étonner, ainsi Xiaoyi un robot doté d’intelligence artificielle a réussi le concours d’entrée en médecine en Chine et Google a créé un assistant qui peut prendre un rendez vous à notre place.

Le principe de l’IA en lui même est très simple, un algorithme qui apprend sur base de beaucoup de données. Cependant la création de cet algorithme prends énormément de temps et d’effort puisque c’est un être humain qui doit le faire et vérifier qu’il est correct mais Google avec son projet AutoML a franchi un nouveau pas.

Les chercheurs de Google Brain ont annoncé la création d’AutoML , une intelligence artificielle capable de générer ses propres IA. Plus récemment, ils ont décidé de présenter à AutoML son plus grand défi à ce jour. L’intelligence artificielle capable de construire une intelligence artificielle a créé un «enfant» plus performant que tous ses homologues créés par l’homme.

AutoML a créé un enfant dont la tâche consistait à reconnaître des objets – personnes, voitures, feux de signalisation, sacs à main, sacs à dos, etc. – dans une vidéo en temps réel. Cet enfant qui a comme nom “NASNet” a surpassé tous les autres systèmes de vision par ordinateur.

Bien que les applications pour NASNet et AutoML soient nombreuses, la création d’une IA capable de construire une IA est inquiétant. Par exemple, qu’est-ce qui empêche le parent de transmettre des préjugés indésirables à son enfant? Et si AutoML créait des systèmes si rapidement que la société ne pouvait pas suivre?

Récemment Facebook a arrêté une de ses expériences avec des IA car elles ont commencé à se parler en utilisant un langage inconnu et Google a fait deux IA qui ont créé leur propre système de chiffrement compréhensible seulement par elles.

Nous ne sommes pas loin du scénario du film Terminator où les machines créent d’autres machines et c’est d’autant plus inquiétant quand on sait que souvent c’est les sionistes qui détiennent ces technologies.

Le Parti Anti Sioniste vous rappelle que tout ceci n’est qu’un avant goût de ce que réserve le projet NEOM, une ville futuriste gérée par une intelligence artificielle quantique dont le but sera de séduire l’humanité et de l’amener à se soumettre à un faux Dieu.