Une dent contre la santé ?

Nous connaissons le fluor par rapport au dentifrice et à ses effets bénéfiques sur les dents, or récemment, on se rend compte qu’il présente aussi de nombreux effets nocifs pour la santé.

C’est quoi ? À quoi sert-il ?

 Le fluor est un gaz halogène, il est très instable mais aussi l’élément chimique le plus réactif (électronégatif). De ce fait, il n’existe pas sous sa forme isolée dans la nature.

Il a également la capacité d’augmenter la solidité des os ainsi qu’une propriété “anti-caries”, un effet qui a même été reconnu par l’OMS. Mais ses bénéfices sont largement surestimés par le monde médical.

Où le trouve-t-on ?

Pour commencer, le fluor peut se trouver dans les produits toxiques pour les animaux, par exemple dans les insecticides, la « mort aux rats », …

Il se trouve également aussi dans des produits moins connus, comme le  Prozac, le Rohypnol et pour finir dans la quasi-totalité des ISRS (antidépresseurs). Il est aussi présent dans d’autres médicaments, comme les psychotropes ou encore dans les anesthésiques, mais aussi dans les kits pour bébé (Fluor, Vitamine K, Vitamine D).

Pour terminer, sa présence la plus connue est dans le sel de table, le thé, le dentifrice et  dans la plupart des eaux de bouteilles.

Les effets négatifs : les dangers

Mais le fluor comporte aussi des effets négatifs, telle que la fluorose dentaire (taches sur les dents qui ensuite provoquent des caries chez le patient).

« Les fluoroses qu’on voit en France, dans 80% des cas, ce sont des enfants qui ont avalé du dentifrice à trop forte dose. »

Effectivement, le fluor ingéré à forte dose peut engendrer de sérieux problèmes dont le plus connu est la fluorose dentaire, mais encore de graves problèmes osseux. Une étude française révèle ainsi que 45% des 4/12 ans ont des apports excessifs en fluor.

Il y a encore des dangers plus conséquent tels que la diminution de la fertilité, le cancer, la chute de cheveux, la baisse de solidité des os pouvant même aller jusqu’à les casser, et pour terminer, l’hypothyroïdie (diminution de la production d’hormones thyroïdiennes).

Souvent, nous entendrons dire que ce problème du fluor est vrai mais seulement à grande quantité ou encore, que le fluor est indispensable pour la santé dentaire. Cela est inexact car le fluor est toxique et dangereux même à de très faibles doses. Ensuite, le fluor n’est pas indispensable car les caries proviennent de la consommation de sucres raffinés, entre autres. Les résultats montrent même qu’on a moins de caries quand on consomme du sucre complet, tout en prenant du dentifrice contenant du fluor.

« S’il y a donc un moyen efficace de faire diminuer les caries des enfants, c’est évidemment le remplacement des sucres raffinés présents partout, par du sucre complet ou d’autres sucres naturels (fruits, miels, sirops végétaux). Il faut reconnaître que le fluor a un effet “anti-caries”, mais celui-ci est largement surestimé par le monde médical. »

Comme nous l’explique M. Goldberg, professeur à l’université de Paris, le problème des caries vient seulement du sucre raffiné et non de l’absence de traitement au fluor.

Un cas intéressant est celui du Dr Hardy Limeback, détenteur d’une maîtrise en sciences et d’un doctorat en biochimie, chef du Département de dentisterie préventive à l’Université de Toronto et président de l’Association canadienne pour la recherche dentaire. Ce docteur était l’un des principaux promoteurs de la fluoration de l’eau potable du Canada, mais 15 ans après, il a remarqué que son avis était mauvais et a affirmé :

« Les enfants de moins de 3 ans ne devraient jamais utiliser de dentifrice fluoré, ni boire de l’eau fluorée. Et, les formules des produits pour bébés ne doivent jamais être faites avec l’eau du robinet de Toronto. Jamais ! ».

De même qu’aux USA, une augmentation de fluor dans l’eau potable a correspondu à un taux de mortalité dû au cancer des os, ou à des tumeurs des cellules squameuses de la bouche.

Selon le chimiste Charles Perkins, si un patient prend du fluor à doses répétées et en grosses quantités, cela diminuerait sa force mentale en le rendant petit à petit docile.

Et pour finir, le chimiste a également affirmé que le problème de la présence de fluor dans l’eau n’a rien à voir avec la santé dentaire ou celle des enfants.

Ainsi, la toxicité du fluor inquiète désormais les scientifiques du monde entier. De ce fait, de nombreuses personnes se sont lancées dans la production de produits sans fluor, tel que le dentifrice.

Alors pourquoi le fluor est-il toujours sur le marché ? Est-ce sous la pression du lobby pharmaceutique qu’on refuse de l’interdire ? Il faut dire que les intérêts financiers sont énormes, mais ils ne doivent pas supplanter l’intérêt général.

Le Parti Anti Sioniste vous invite à prendre conscience du problème de la dangerosité de ce produit et de protéger ainsi les enfants.