Un retour de la Syrie sur le plan international ?

La Syrie, ancien membre fondateur de la Ligue Arabe, compte reprendre sa position d’avant guerre au sein de l’organisation. En effet, ce pays a toujours eu une place importante au sein de la Nation Arabe.

Et les événements récents portent à croire que cette dernière est bien disposée à accueillir de nouveau sa vieille amie.

Jeudi 04 octobre 2018, des médias arabes se sont rendus sur le sol syrien. Un entretien a eu lieu entre le président Bashar Al assad et le rédacteur en chef du quotidien koweitien Al-Shahed. Rappelons que depuis le début de la guerre, il y a 8 ans, aucun média arabe n’a pu interviewer le chef d’état. Lors de cette entrevue, le président Al Assad a annoncé que son pays est en phase de renouer des relations diplomatiques avec ses voisins arabes. Cependant, ces pays ne sont pas les seuls à vouloir restaurer leurs liens diplomatiques. Selon Bachar Al Assad, les pays occidentaux également veulent rétablir les liens avec son gouvernement.

Selon M. Assad, « certains pays occidentaux se préparent à ré-ouvrir leur ambassade à Damas. D’ailleurs, des délégations occidentales et arabes se sont rendues dans la capitale syrienne pour organiser ce retour sur plus d’un niveau ».

L’armée syrienne a réussi à reprendre le pays et à sécuriser les zones dangereuses notamment la ville d’Idleb .

Il a ajouté : « Nous avons libéré la plupart des régions de la Syrie du joug des groupes terroristes. Elles sont rapidement retournées sous le contrôle du gouvernement. Nous restituerons toutes les parties du territoire, dont la reconstruction et la réhabilitation ont déjà commencé. »

Ce pays et ses habitants peuvent enfin apercevoir un avenir plus serein. L’espoir d’une renaissance durement gagnée. « L’heure est à la reconstruction et au développement économique », annonce le président.

« Dans la prochaine étape, nous envisageons de construire des usines et de redonner de l’essor à l’industrie et à l’agriculture syriennes qui n’ont pas de semblables. Nous produisons les meilleurs fruits et légumes de la région et nous essayerons de les exporter », a-t-il affirmé .

Le Parti anti sioniste soutient les initiatives de tous ces pays. Seule l’unité des pays arabes pourra endiguer l’influence néfaste de l’entité sioniste dans la région.

Commentaires