Sanctions européennes contre la nation iranienne !

iran_air

Sanctions européennes contre la nation iranienne !
Dans notre article intitulé « Nouvelles sanctions européennes contre l’Iran », nous n’avons pas suffisamment porté notre attention sur certaines de ces sanctions qui frappent directement la population civile iranienne.

Ainsi, les aéroports de Grande-Bretagne et d’Allemagne refusent désormais de ravitailler les avions de ligne iraniens. Cette mesure a été décidée après les récentes sanctions américaines contre l’Iran. Les compagnies aériennes les plus touchées sont Iran Air et Mahan Air, lesquelles réalisent une grande partie de leurs vols vers l’Europe. Cette décision, qui concerne des avions civils, est contraire aux règles internationales. La population civile iranienne utilisatrice de ces vols (notamment les malades venant se faire soigner en Europe) est en effet ouvertement touchée. Qui peut croire que de telles sanctions peuvent aider à résoudre la question du nucléaire civil iranien ?  On remarquera par ailleurs le silence de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) …

Ces sanctions, tout comme la possibilité de contrôles dans les ports européens ou en haute mer de navires faisant route vers l’Iran (battant pavillon iranien ou non), peuvent être assimilées à un blocus. Or, à l’époque où le droit international avait encore une apparence de réalité, le blocus d’une nation était assimilé à un acte de guerre. Et en effet, il s’agit bien là d’une guerre contre l’Iran, déclarée par Israël et menée par ses meilleures filiales : les États-Unis et l’Union européenne. Après l’échec de la « Révolution verte » à Téhéran, autrement dit de la subversion « Made in Washington », et en attendant peut-être des frappes militaires, on tente de paralyser et d’asphyxier l’Iran en s’attaquant à son économie, donc à sa population civile. Les dirigeants iraniens ont affirmé ces dernières semaines que ces sanctions n’auraient aucun effet. La volonté de la nation et du gouvernement iraniens à faire face à l’USraël et ses complices, tant européens que régionaux, n’est plus à démontrer : l’Iran affronte le sionisme et ses valets depuis plus de trente ans !

Le combat est gigantesque quand on connaît l’action du lobby sioniste international. Néanmoins, l’influence et le prestige des autorités de Téhéran n’ont cessé de s’étendre, tant au Moyen-Orient, en Afrique, qu’en Amérique latine. Et en Europe, notamment en France, ceux qui luttent contre la mainmise du lobby sioniste sur l’Union européenne se tournent de plus en plus vers Téhéran, et soutiennent l’action du Président Mahmoud Ahmadinejad. Par conséquent, coincés entre des sanctions jusque-là inefficaces et le déclenchement d’une agression aux conséquences imprévisibles, les sionistes semblent condamnés à une fuite en avant…

Les sanctions européennes sont un pas de plus pour nous entraîner dans une guerre contre l’Iran. Une telle guerre ne sera jamais la nôtre, mais celle d’Israël, des sionistes et de leurs pantins : Obama et Sarkozy.

Le Président,
Yahia Gouasmi.