ONU: l’entité sioniste accusée de crimes de guerre

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies va accuser l’entité sioniste de crimes de guerre, pour sa répression sanguinaire des manifestations palestiniennes qui ont lieu dans la bande de Gaza et qui ont tué plus de 190 palestiniens.

Selon le site d’informations en ligne israélien francophone, Times of Israël, citant le groupe de veille pro-Israël UN Watch, la session du 18 mars prochain à Genève verra une série de rapports condamnant Israël et la publication également d’une « liste noire » des entreprises opérant dans les implantations de Cisjordanie occupée.

Citant un officiel anonyme des Nations unies, la Douzième chaîne israélienne d’information a quant à elle déclaré la semaine passée que le rapport devrait qualifier les actions d’Israël de crime de guerre et de crimes contre l’humanité, tout en présentant les protestations palestiniennes comme étant légitimes.

Six Jours, et dans des territoires revendiqués par les Palestiniens.

La rencontre se focalisera probablement sur les conclusions d’une enquête que l’UNHRC a autorisée en mai au sujet des Palestiniens tués par des soldats israéliens lors des protestations le long de la barrière de sécurité avec la bande de Gaza.

Israël a déclaré qu’il n’allait pas coopérer avec l’enquête, selon Times of Israel.