Néguev : le plus grand déplacement forcé des Palestiniens

 

Après avoir occupé par la force leur pays, détruit leurs demeures, volé leurs terres, rendu orphelins tant d’enfants sous le regard complice des Arrogants de ce monde, sans en être puni ni même inquiété, on apprend que cet État illégitime qu’est Israël envisage d’expulser, par la force, pas moins de 36 mille Palestiniens de leurs villages.

En effet, selon les divulgations de sources israéliennes, un nouveau plan a été concocté dans le but de « déloger par la force » des milliers de Palestiniens bédouins dans le Néguev. Il devrait être mis en place au cours de cette année et durerait 4 ans.

Uri Ariel, ministre de l’Agriculture israélien, a, quant à lui, élaboré un plan d’expulsion de 36 mille Palestiniens qui vivent dans les villages du désert du Néguev, situés au sud des territoires occupés de 1948, afin de les envoyer dans des régions choisies par l’entité sioniste.

En somme, ce sont 48 villages qui seront concernés et dont les habitants se verront déplacés.
Pour « Israël », leur présence dans le Néguev est jugée illégale depuis la guerre de 1948, ce qui a permis au régime sioniste d’Israël d’occuper, impunément la région. Durant 10 ans, ces bourreaux sionistes israéliens ont privé les Palestiniens d’eau et d’électricité les réduisant à la détresse la plus totale.

Les Palestiniens se verront dépossédés de 260 kilomètres carrés de terrain leur appartenant, pour être ajoutés aux terres usurpées par l’État illégitime d’Israël et ce au détriment du peuple bédouin.

La commission de planification et de développement des zones d’habitation dans le Néguev devrait donner son aval afin d’effectuer l’expulsion forcée des Palestiniens bédouins, a fait savoir le journal Israel Hayom.

Selon le plan d’Uri Ariel, la rue d’Israël, nommée rue n°6, sera construite et cinq mille Palestiniens seront déplacés vers les villages de Tel el-Saba, Abou Tloul et Umm Batin. Cinq mille autres s’installeront dans les villages d’Abou Qarinat et Wadi al-Naam.

Tel Aviv a affirmé vouloir construire une usine et une centrale électrique dans les zones ainsi expurgées. Il prévoit également la construction d’une mine de phosphate qui nécessitera le déplacement de 11 mille bédouins. Le village de Tel Arad sera également évacué, car il se situe dans une zone militaire israélienne.

Le directeur de projet « Camp des bédouins » a affirmé à Israel Hayom que 60 mille logements auraient été construits pour que les déplacés puissent bénéficier de tout le confort dont bénéficient les Israéliens. Cependant, les Palestiniens concernés par ce projet réfutent complètement les nouvelles dispositions du régime sioniste israélien.

Condamnant avec vigueur l’expulsion forcée des Palestiniens, Talab Abou Arar, député au Parlement palestinien, estime que « ce projet était celui des extrémistes de la droite d’Israël et s’inscrivait dans le cadre de la campagne présidentielle d’Uri Ariel. ». Monsieur Talab Abou Arar sollicite « les Palestiniens à prendre part à un grand rassemblement dans les prochains jours. ».

 

Quand la souffrance des Palestiniens cessera-t-elle ?
Quand l’homme prendra-t-il conscience ?
Quand la Palestine sera-t-elle libérée ?
Ce qui est sûr et certain c’est que tôt ou tard, il faudra rendre des comptes et l’addition sera alors bien lourde.
Nous, Parti Anti Sioniste, lançons un appel solennel à tous les hommes de cette planète afin que chacun d’eux prenne conscience que son silence face aux crimes commis en toute impunité le rend complice et coupable. « Celui qui se tait devant une injustice est un démon sourd.»
Nous alertons, dénonçons et témoignons de toutes les infâmes injustices que commet impunément l’entité sioniste d’Israël et il est temps que cela cesse ! Il est temps que ces criminels soient jugés et mis en prison pour leurs crimes afin que le peuple palestinien retrouve son pays, sa sérénité et la paix que l’entité sioniste lui a si violemment arrachés.
Nous sommes de toutes nos forces avec les peuples opprimés par cette idéologie sioniste dévastatrice.