Les plans diaboliques de Ben Salmane ont conduit à une guerre d’envergure à Gaza

D’après le site d’information Middle East Eye, des sources en Arabie saoudite auraient indiqué que dans le cadre d’un plan visant à détourner l’attention du monde entier suite au meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS) aurait tenté de persuader le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de déclencher un conflit avec le Hamas à Gaza.

 

Rappelons-le, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été brutalement assassiné dans l’enceinte du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre dernier, dans le cadre d’une opération qui, selon les autorités turques, aurait été menée par un commando composé de plusieurs gardes du corps de MBS.

Dès lors, un groupe de travail composé de responsables de la cour royale, des ministères des Affaires étrangères et de la Défense ainsi que des services de renseignements, aurait mis en place dans l’urgence un ensemble de scénarios incluant la guerre à Gaza.

En effet, ces mesures ont été prises dans le but de lutter contre les fuites des autorités turques concernant des informations préjudiciables sur le meurtre de Khashoggi.

Par ailleurs, ce groupe de travail présentait un compte rendu au prince héritier toutes les six heures. En plus d’avoir comme idée principale la guerre à Gaza, ces rapports conseillaient à MBS de « neutraliser la Turquie par tous les moyens », notamment en tentant de corrompre le président turc Erdogan avec des offres d’achat d’armes turques, et par des déclarations du prince héritier visant à tenter de renforcer les relations entre Riyad et Ankara.

 

MBS est finalement parvenu à ses fins, lesquelles consistaient à détourner l’attention du meurtre de Khashoggi en replaçant au centre de l’attention le conflit israélo-palestinien.

En effet, la bande de Gaza et les colonies israéliennes situées aux alentours ont été le théâtre  de la plus sévère confrontation entre l’armée d’occupation israélienne et la résistance palestinienne depuis la guerre de 2014.

La défense de la résistance palestinienne, unie et puissante, a eu l’effet d’un choc pour l’occupation.

Les groupes de résistance palestiniens ont annoncé un cessez-le-feu avec Israël.

 

Le Parti Anti Sioniste ne s’étonne guère des intentions criminelles de Mohamed Ben Salmane, dont l’objectif visait à protéger son image et celle de son pays dans l’affaire Khashoggi, ceci peu importe les conséquences sanglantes que cela a pu engendrer.

 Le Parti Anti Sioniste condamne avec fermeté les agissements du prince héritier ainsi que la guerre qu’il a initiée avec l’aide de ses alliés sionistes.