Le Charme discret du djihad

Parution du livre
Le Charme discret du djihad
de F. William ENGDAHL

Le nouveau livre choc de l’auteur des best-sellers Pétrole : une guerre d’un siècle et OGM, Semences de destruction

Afghanistan, Bosnie, Kosovo, Tchétchénie, Irak, Xinjiang, Libye, Syrie, Turquie…
À qui profite le terrorisme djihadiste ?

 

Ci-jointe la couverture du livre.

« ENGDAHL est l’un des auteurs essentiels de ce temps (…) »
– Slobodan DESPOT, directeur des éditions Xénia

Reconnu comme l’un des plus pertinents spécialistes de la géopolitique anglo-américaine du pétrole et de ses implications financières, William Engdahl nous offre ici une analyse essentielle pour comprendre le lien entre l’histoire du pétrole et les guerres actuelles de nouvelle génération qui ont vu l’émergence du salafisme djihadiste au Proche-Orient mais également dans le monde entier avec les attentats terroristes.

Les vieilles logiques impériales britanniques de contrôle des matières premières stratégiques ont donné lieu à l’utilisation en sous-main de mouvements idéologiques extrémistes pouvant recourir au terrorisme.

Actualisant des logiques similaires, les États-Unis ont pris le relais de l’Angleterre, instrumentant l’extrémisme wahhabite et d’autres sectes comme la confrérie des Frères musulmans ou le mouvement Gülen ; des pays comme l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ont ainsi été poussés à encourager partout le chaos terroriste.

Il s’agit d’atteindre les objectifs définis il y a plus d’un siècle par le géographe britannique H.J. Mackinder, à savoir contenir le développement de la Russie, de la Chine et de l’Iran.

Ou pour reprendre les mots de Zbigniew Brzezinski, de s’assurer « qu’aucun rival eurasiatique n’émerge, capable de défier les États-Unis », permettant ainsi le maintien de leur prépondérance mondiale.

Pour garantir à tout prix leur hégémonie vacillante, les États-Unis se sont engagés dans une folle fuite en avant, en utilisant les méthodes les moins avouables…

« Un livre à la fois foisonnant et singulièrement méthodique (…) où tout est dit ou presque, quant à l’ineffable ‘’charme discret du Djihad’’. »
Jean-Michel VERNOCHET, journaliste et auteur

« L’édition française de cet ouvrage vient combler une lacune considérable. Car F. William ENGDAHL y défend une thèse essentielle à la compréhension du phénomène ‘’djihadiste’’ (…) C’est un ouvrage riche et foisonnant , qui explore la stratégie de manipulation chère aux dirigeants américains en menant des analyses fouillées et documentées (…) »

Bruno GUIGUE, essayiste et analyste politique, préfacier du livre