Le chancelier autrichien remet en cause la fiabilité des États-Unis

« La décision des États-Unis de se retirer de l’accord avec l’Iran menace directement les intérêts économiques européens. »

C’est ce qu’a déclaré Sebastian Kurz, le chancelier autrichien. Selon lui, les sanctions économiques ne correspondent aucunement à l’esprit de notre siècle.

Dans une interview accordée au quotidien britannique Financial Times, il a notifié que :

« Les États-Unis sont devenus de moins en moins fiables pour nous. Le plus important est que l’Europe reste unie.»

Il a fustigé la politique des États-Unis et les dernières décisions de Donald Trump qui lèsent sérieusement les intérêts de son pays, ainsi que ceux de l’Europe. La vidéo dans laquelle il a tenu ses propos a été publiée sur sa page Twitter.

«Actuellement, nous observons, non seulement une politique américaine imprévisible mais aussi une politique américaine qui menace directement nos intérêts économiques en Autriche et en Europe», a-t-il déclaré.

Il a précisé que les barrières commerciales sont nuisibles pour les pays dont l’économie dépend des exportations en précisant que :

« L’Autriche est un pays d’exportations, 6 euros sur 10 que nous gagnons viennent de l’étranger. C’est pourquoi l’Autriche et l’Europe ont besoin d’exportations proprement réglementées sans de nouvelles barrières commerciales et, bien sûr, du respect de l’accord sur le programme nucléaire iranien.»

M. Kurz a également commenté la décision du Royaume-Uni de se retirer de l’Union européenne, en soulignant que le Brexit était «une décision terrible», et suggérant que la question des migrants dans l’Union européenne a été une «raison principale» de cette décision.

Rappelons que le 8 mai dernier, le Président américain avait annoncé sa décision de retirer les États-Unis de l’accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien. Le Plan d’action global commun (PAGC) est un accord signé à Vienne, le 14 juillet 2015, par les 8 parties suivantes : les pays du P5+1: les 5 membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) et l’Allemagne, ainsi que l’Union européenne et la République islamique d’Iran. De surcroît, Donald Trump a également annoncé le rétablissement de toutes les sanctions contre l’Iran qui avaient été levées suite à l’adoption de cet accord.

Nous constatons, sans grande surprise, que le torchon brûle entre l’UE et Washington. Ceci était à prévoir vu que la politique de l’Oncle Sam est essentiellement basée sur ses propres intérêts, quelle que soit leur nature !

L’administration américaine a toujours fait fi des lois, des conventions, des accords … qui ne cadrent pas parfaitement et totalement avec ses désirs sans se préoccuper des lourdes conséquences que cela pourrait engendrer.

L’intérêt de l’Europe est de rester unie et de faire face en bloc aux décisions irréfléchies et irresponsables du locataire de la Maison Blanche. Il y va de son avenir aussi bien économique, politique que social.

L’UE a également un devoir envers les autres pays du monde. En premier lieu, celui de préserver son image de marque et sa « dignité » qui se voit souvent bafouée par les Etats-unis. Ces pays risquent de perdre toute confiance en elle et les conséquences en seraient alors désastreuses.

Il est temps que nos dirigeants prennent conscience que la soumission et l’alignement inconditionnel aux Arrogants US ne mènent qu’au chaos.

Pourquoi ne faites-vous pas confiance à vos peuples et aux immenses potentialités dont bénéficie toute l’Europe ?

Renouez vos relations avec les simples citoyens et vous verrez que vous aurez tout à y gagner…