La Chine met en garde contre les ingérences étrangères au Venezuela

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a mis en garde ce vendredi 8 mars, contre les ingérences étrangères dans les affaires intérieures vénézuéliennes et les sanctions contre le Venezuela, dans lesquelles il voit « la répétition des voies catastrophiques ».

« Il ne faut pas s’engager de nouveau dans des voies catastrophiques. Le gouvernement chinois a jusqu’à présent mis en garde à plusieurs reprises contre les ingérences dans les affaires intérieures vénézuéliennes et les pressions exercées sur le président Maduro », a affirmé Wang Yi.

« Pékin prône un dialogue pacifique permettant de trouver une solution politique pour résoudre les divergences entre le gouvernement et ses opposants en vue de garantir la sécurité du peuple et la stabilité de ce pays », a-t-il ajouté.

Précédemment, lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a réagi aux efforts des États-Unis pour imposer par la force des « aides humanitaires » au Venezuela : « Si cette prétendue aide humanitaire est envoyée de force au Venezuela, elle pourrait déclencher un conflit et avoir de graves conséquences. »

La Russie et la Chine ont opposé leur veto à la résolution américaine contre le Venezuela.