Israël et les USA quittent l’UNESCO

Pour finir l’année 2018 dans toute leur arrogance, l’entité sioniste d’Israël et les États-Unis ont mis leur menace à exécution en quittant l’Unesco ce 31 décembre 2018.

Bien entendu, l’UNESCO se désole de ce retrait, dont elle minimise l’impact.

Rappelons que c’est en octobre 2017 que les deux puissances arrogantes avaient menacé de se retirer de l’Unesco, prétextant que celle-ci avait voté plusieurs résolutions qu’ils avaient jugées anti-israéliennes.

En septembre dernier, le Premier ministre israélien et criminel de guerre Benyamin Netanyahu avait décliné l’invitation à une conférence organisée par l’Unesco sur la lutte contre l’antisémitisme. Cela en protestation du «parti pris incessant de l’organisation contre Israël.».

D’après Netanyahu, l’Unesco devrait « renoncer au comportement absurde qui nie la connexion entre le peuple juif et la terre d’Israël, et entre le peuple juif et notre capitale éternelle, Jérusalem » car pour lui c’est devenu « un théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver ».

Donald Trump a, pour sa part, jugé « l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture trop « anti-israélienne ».

Aucun regret n’est ressenti de la part des États-Unis ni de celle d’Israël. Un cadre du ministère américain des Affaires étrangères estime que « malheureusement, l’Unesco a adopté une discrimination systématique contre Israël et est utilisée pour réécrire l’histoire par des personnes qui détestent le peuple juif et l’État d’Israël ».

Les USA et Israël ne reviendront pas sur leur décision tant que les pays membres de l’Unesco voteront des résolutions niant tout lien entre la Terre Sainte, Jérusalem et le Judaïsme et tant qu’ils resteront attachés aux pays islamiques.

Le Parti Anti Sioniste n’est pas dupe et voit en cet acte une mise en scène pour, une fois de plus, leurrer l’opinion publique mondiale et pour justifier les horreurs qu’ils infligent au peuple palestinien!

Leur arrogance est aussi démesurée que leur égocentrisme. Finalement, c’est une excellente décision qu’ils ont prise. L’Unesco ne pourra que mieux se porter sans ces régimes impérialo-sionistes !
2019 nous montrera surement quel était le but cette manœuvre sournoise…