France – Israël : complicité de guerre en Iran

France – Israël : complicité de guerre en Iran…

Selon un hebdomadaire français, cité par Radio Israël et repris par le Jérusalem Post, le chef d’état major israélien Gabi Ashkénazi se serait entretenu lors d’une récente visite en France avec son homologue Monsieur Jean Louis Georgelin pour évoquer une agression israélienne contre l’Iran.

Il est question de rations de combat commandées auprès d’une société agro-alimentaire française pour les soldats israéliens ainsi que du rappel des réservistes habitant hors d’Israël. Une fois de plus la diaspora binationale serait mise à contribution.

Frappes, sabotage des installations nucléaires, et également assassinat de hauts scientifiques iraniens sont au programme.

Ces projets ne surprendront certainement pas tous ceux qui connaissent la nature profonde du sionisme : agressions, domination, usurpation… le droit international n’étant applicable qu’aux autres, mais pas à Israël.

Résumons les faits.

Il y a longtemps qu’Israël a la volonté de « casser » la République Islamique d’Iran parce que ce pays, depuis la victoire de l’Ayatollah Khomeiny et l’établissement de la République Islamique, n’accepte pas de se soumettre à la domination sioniste. D’une manière générale, l’état sioniste ne supporte pas de voisins mais des peuples et des nations soumis à sa loi. D’où cette haine permanente à l’égard de l’Iran et cette volonté d’entrainer les autres nations dans cette guerre.

Qu’est-ce qui oppose la France à la République Islamique d’Iran ?  Rien excepté l’existence en France d’un lobby sioniste qui veut entraîner notre pays dans une guerre qui n’est pas la sienne.

Cette guerre si par malheur elle avait lieu serait une catastrophe pour la France et pour le monde. Il est facile de comprendre que dans un tel conflit la Russie et la Chine ne pourraient pas rester neutres très longtemps, et cela peut entrainer la planète dans un conflit aux conséquences incalculables. Quant à la France, entrainée par le lobby sioniste dans ce conflit, ce serait pour elle la coupure totale avec le monde arabo-musulman, les pays émergents d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. En Europe, ce serait l’approfondissement de la coupure entre la France et la Russie, un de nos principaux fournisseurs de gaz. Là aussi les conséquences en seraient imprévisibles.

Il faut donc que tous nos citoyens aspirant à la paix prennent conscience de ces dangers majeurs qui guettent la France, et dont la cause porte un nom : le sionisme.

Il faut appeler les choses par leur nom et le dire tout haut : le lobby sioniste veut entrainer notre pays dans un conflit pour le compte d’Israël et de sa volonté de domination. Monsieur Sarkozy a confié le prestigieux Ministère des Affaires Étrangères au duo Kouchner – Prasquier (Président du CRIF), ce qui revient à confier la politique étrangère française à l’ambassade d’Israël à Paris. Jamais notre politique étrangère n’était tombée si bas dans la dépendance avec l’étranger.

Il faut partout autour de vous expliquer ce risque de guerre qui est réel. Il est urgent d’avoir une véritable politique d’indépendance nationale. Il faut revenir à la politique du général De Gaulle qui a su en son temps libérer la France de l’influence néfaste du lobby sioniste.

Réfléchissez bien sur ce danger de guerre. Déjà les médias aux ordres y préparent l’opinion ; le pire peut éclater à tout instant. Il est encore temps de réagir : Français, libérons notre pays du lobby sioniste afin qu’il retrouve sa véritable place dans la dignité et l’indépendance.

Plus que jamais il faut revenir à la politique souveraine que le Général de Gaulle avait su donner à la France…

Le Président,
Yahia Gouasmi.