De vastes manifestations contre Netanyahu à Tel-Aviv

Son dernier échec lui aura été fatal : parti en Russie contraindre Poutine à faire usage de son influence auprès des Iraniens pour les mettre à la porte de la Syrie, Netanyahu, déjà largement miné dans les sondages, a été amené à jeter doublement du leste :

la Russie ne peut rien pour Israël concernant la présence militaire iranienne et puis il faut que Netanyahu participe à un groupe de travail dont la mission serait entre autres d’éconduire les alliés occidentaux de Tel-Aviv en Syrie.

Rares ont été les journaux israéliens à avoir abordé de façon réaliste cet aveu d’échec de l’Israélien. Pour comble de malheur, une nouvelle attaque anti-israélienne a eu lieu ce lundi 4 mars en Cisjordanie, attaque qui risque de discréditer encore plus le Shin Beth, voire l’armée israélienne et de là, Netanyahu lui-même aux yeux des colons.

Car il est vrai que le PM israélien est dans une très mauvaise passe. Trois affaires de corruption frappent pour la première fois sa personne et non pas celle de ses proches. Des centaines d’Israéliens ont ainsi battu le pavé, dimanche 3 mars, à Tel-Aviv pour le dénoncer et réclamer haut et fort sa démission. C’est beaucoup plus profond pour que Netanyahu puisse en réchapper.

Les contestataires ont appelé à la démission de Netanyahu, alors que lui-même n’a pas l’intention de s’écarter du pouvoir et souhaite briguer un cinquième mandat lors des élections du 9 avril.

Le procureur général israélien Avichaï Mendelblit a fait part de sa décision d’inculper le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour corruption, fraude et trahison.

PressTV-Manifestations anti-corruption en Israël

Il a également annoncé, vendredi 1er mars, avoir prévenu Netanyahu que rien ne l’empêcherait de prendre des décisions sur des dossiers de corruption financière, ce qui revient à dire que l’intéressé risque même d’être déclaré non-éligible.

Les résultats d’un sondage effectué le vendredi 1er mars montrent également que deux tiers des Israéliens estiment que Netanyahu devrait démissionner de son poste en raison de ses implications dans des affaires de corruption.

C’est la première fois qu’un Premier ministre israélien fait l’objet d’inculpations criminelles, ce qui a vigoureusement affecté les tentatives de Netanyahu d’être réélu.

 

Les manifestants étaient munis de pancartes sur lesquelles étaient libellés des slogans hostiles à Netanyahu tels que « Netanyahu est criminel ».

Les protestataires se sont également dirigés vers le siège du Parti du Premier ministre, Likoud et exigé la démission de Netanyahu.

Certains analystes n’écartent pas la possibilité qu’un acte suicidaire soit commis par Netanyahu qui cherche à tout prix sauver sa peau : cet acte pourrait être une guerre contre l’axe de la Résistance.