Conférence internationale pour la Résistance : Sunnites, Chiites et Chrétiens contre l’occupation israélienne

« La Palestine entre la Déclaration de Balfour et la Promesse divine » est le slogan de la deuxième Conférence internationale de l’Union des oulémas de la Résistance qui s’est tenue le 1er novembre à Beyrouth.

Pour ceux qui suivent l’histoire, ils remarqueront aisément que la date de l’ouverture de cette conférence n’a pas été prise au hasard puisqu’elle coïncide avec le centenaire de la funeste Déclaration de Balfour qui a implanté l’entité sioniste dans cette région.

Dénoncer cet odieux crime contre le peuple palestinien et affirmer que sa cause demeure à tout jamais vivante constituent le message que veulent adresser les organisateurs de ce congrès à toutes les puissances arrogantes qui ont soutenu cette déclaration.

 

Déclarations des intervenants :

Cheikh  Maher Hammoud, le président de l’Union des Oulémas de la Résistance a déclaré :

« Cette conférence devrait inciter les musulmans à  tenir compte de l’inéluctabilité de la disparition d’Israël et de retenir les leçons de l’expérience de la résistance »,

« la promesse de Balfour est l’une des nombreuses conspirations qui ont déchiqueté notre corps et déformé notre culture »,

et d’ajouter :

« la résistance au Liban et à Gaza vaincra toutes les conspirations »

Mgr Atallah Hanna, Archevêque de Sebastia des orthodoxes grecs, qui a participé à la conférence depuis la Palestine occupée par retransmission télévisée, a déclaré quant à lui :

« La question palestinienne est la cause la plus juste jamais connue dans l’histoire contemporaine. Elle restera la première cause des musulmans et des chrétiens et donc jamais ils ne l’abandonneront quels que soient les complots tramés ».

Il a ajouté :

« Nous ne céderons point aux conspirateurs contre al Qods, ni à ceux qui cherchent à changer notre identité. Nous confirmons que la Palestine restera et que les Palestiniens sont ses propriétaires, et non les colonisateurs .Tout comme nous restons attachés au droit au retour».

Mgr Hanna a souligné que :

« La conspiration contre la Syrie, l’Irak et le Yémen a pour but de détourner l’attention de la question palestinienne »

Il a appelé à l’unité pour contrer les complots contre les États arabes et contre la Palestine.

 

Cheikh Naïm Qassem, le Secrétaire général adjoint du Hezbollah, a déclaré que

« la libération de la Palestine est une libération de toute la région sans exception, et que tout soutien à l’occupation est un soutien aux projets de division dans la région ».

Et d’ajouter : 

« Nous sommes témoins d’un crime sioniste : l’occupation de la Palestine et le déplacement de tout un peuple de sa terre ».

Il a souligné que :

« le Hezbollah soutient tous ceux qui défendent le projet de la Résistance, en paroles et en actes, sans tenir compte de leurs idées ou de leurs tactiques politiques »,

ajoutant que :

« le peuple palestinien a prouvé une résistance efficace qui n’a pas diminué au fil du temps, et qui au contraire s’est renforcée au fil des générations ».

Sur la question des menaces israéliennes et des sanctions américaines, Cheikh Qassem a souligné que :

« Rien ne pourra nous défaire de poursuivre la Résistance »

et, il a précisé :

« si l’entité sioniste possède le monopole de déclencher une guerre, elle ne contrôle ni ses résultats, ni la manière avec laquelle elle prendra fin ».

Et de poursuivre : « il n’y a pas lieu d’une guerre israélienne dans un avenir prévisible, car l’entité sioniste sait que ses sites seront une cible facile des missiles de la Résistance dans toute guerre future ».

S’adressant aux pays qui attaquent la Résistance et qui soutiennent les terroristes dans la région, cheikh Qassem a déclaré :

« Vos milliards vont s’évaporer dans la nature, alors que le sang des combattants coulera toujours sur le sol, nous n’avons pas besoin que vous nous donniez des leçons sur l’indépendance nationale alors que vous êtes soumis aux USA et à  Israël  .. Vos menaces, votre paranoïa traduisent votre  échec et ne fait que renforcer notre détermination et notre Résistance ».

Ismail Hanieh: Le chef du bureau politique de Hamas a, pour sa part, affirmé que

« le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël et ne renoncera pas à un pouce de la Palestine »,

Et, d’ajouter que :

« la relation avec l’Iran et avec tous les pays arabes et islamiques est importante », « nous voulons que la nation arabe vive en sécurité et unifiée pour former un bloc solide face au projet sioniste. »

Il a estimé que :

« le paysage qui s’est dessiné depuis la Déclaration Balfour révèle l’injustice et la complicité contre notre peuple et notre cause (…). Il n’y a pas d’avenir pour le projet sioniste car les sionistes ne pourront pas célébrer dans les cent années à venir leur présence sur notre terre ».

Abdel Latif Hamim: Le chef  du waqf sunnite en Irak a affirmé que

« La oumma s’est soudainement transformée en entités ou composantes ou groupes  ou confessions. Nous avons oublié que la Palestine est un pays arabe et qu’al Qods n’est pas seulement une ville ».

Il a souligné que :

« À la lumière de ces changements, les Arabes ont offert d’importantes concessions et nous avons glissé dans l’abîme. La Oumma a perdu conscience mais aussi sa raison ».

Et de poursuivre:

« Les patries se sont souvent transformées en sac de couchage dans un cimetière ou en sac de voyage à l’aéroport. La Oumma est désormais hantée par des rêves perdus. Les aventures folles nous ont égorgés et les révolutions désespérées nous ont tués. La corruption nous a dévorés. Notre salut est de libérer notre esprit, notre conscience et notre raison ».

Le Parti Anti Sioniste se félicite et encourage la tenue de telle conférence qui contribue à une prise de conscience publique plus large.

L’union des Musulmans de toutes confessions avec les Chrétiens et, éventuellement des Juifs antisionistes, est un moyen très efficace pour contrer les plans de l’Arrogance internationale pour qui « Diviser pour mieux régner » demeure l’arme de prédilection.

De plus, l’entité sioniste d’Israël est appelée à disparaître. Cette vérité immanquable est un grand pas en avant pour la poursuite du combat.

Il est possible, voire réalisable de penser à un monde dépourvu de sionisme, tout ce qui reste c’est d’œuvrer pour…