Communiqué de Yahia Gouasmi, fondateur du Centre Zahra France et du Parti Anti Sioniste

Aujourd’hui, 20 mars 2019, suite au décret présidentiel de dissolution de nos associations, nous sommes arrivés à une conclusion : le droit et la légalité sont bafoués, la justice est liberticide, et des intérêts occultes nous dirigent.

Dans cet esprit nous répondons, et annonçons notre intention de déposer plainte contre cette injustice, et pour diffamation à notre égard (soutien au terrorisme, promotion du djihad armé et antisémitisme).

Après 15 années d’existence qui ont vues passer trois présidents et de nombreux gouvernements, pourquoi Emmanuel Macron décide-t-il soudain de nous accuser de tous ces maux et de dissoudre nos associations ? Qui l’a obligé à le faire ?

Bientôt, les masques tomberont.