La branche égyptienne de Daesh déclare la guerre au Hamas

Le Hamas est devenu officiellement une cible pour Daesh (ici des combattants de la branche armée du Hamas

La branche de l’État islamique dans le Sinaï a posté une vidéo de vingt minutes le 3 janvier, dans laquelle le groupe déclare la guerre au Hamas. Cette vidéo, relayée par le SITE Intelligence Group, une entreprise spécialisée dans la veille de vidéos propagées par des groupes terroristes islamistes, montre l’exécution d’un homme de l’EI qui aurait fourni des armes au mouvement islamiste palestinien.

Dans cette vidéo, l’organisation djihadiste déclare ouvertement la guerre au Hamas et montre l’exécution d’un de ses hommes. D’après les terroristes, il aurait collaboré avec le mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, en lui fournissant des armes. Le terroriste de Daesh qui a procédé à l’exécution a été identifié par la presse, le Times of Israel parlant de Muhammad al-Dajani, ancien membre de la branche militaire du Hamas à Gaza. L’homme est abattu d’une balle derrière la tête.

Dans la même vidéo, selon le Times of Israël, Abu Kazem al-Maqdisi, un prédicateur de l’Etat islamique, justifie la guerre contre le Hamas par le fait que l’organisation palestinienne «utilise des armes de contrebande pour renforcer ce qui n’a pas été offert par Dieu». D’après lui, le Hamas combattrait les partisans de l’Etat islamique à Gaza et au Sinaï, empêchant les djihadistes d’atteindre ces destinations.

Ce prédicateur aurait également recommandé à ses partisans d’utiliser «des explosifs, des pistolets et des bombes», afin d’attaquer les tribunaux et les «refuges» du mouvement palestinien, autant de «piliers de la tyrannie».

L’Etat islamique a lancé plusieurs autres accusations contre le Hamas. L’une d’entre elles est que le mouvement islamiste aurait échoué à empêcher le président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël, le 6 décembre 2017.

Selon l’EI, le Hamas ne s’opposerait pas frontalement à la religion juive, car il ne combattrait Israël que parce que celui-ci occupe les terres palestiniennes. Daesh condamne en outre la participation du Hamas au jeu démocratique, en participant à des élections avec d’autres factions palestiniennes.

À cette vidéo de propagande, le Hamas a répondu par un communiqué diffusé sur Twitter et cité par la presse israélienne. «[La vidéo est] une production sioniste dans laquelle des outils arabes sont utilisés afin de déformer la résistance… C’est ce que cherchent l’agence de renseignement sioniste et ses laquais», a rétorqué Salah Bardawil, porte-parole du Hamas.

source: rt