Blackwater veut remplacer les militaires US !

Le site en ligne de la télévision iranienne Press TV a rapporté les propos de M. Erik Prince, le fondateur de Blackwater ou Academi (organisation paramilitaire privée), lors d’une interview qu’il a accordée à Fox business au cours de laquelle il a proposé de remplacer les militaires américains qui, en principe, devraient quitter le Nord-Est syrien.

M. Prince a poussé son altruisme jusqu’à se dire prêt à protéger les « alliés des États-Unis » et à « contrer l’influence iranienne » après que les forces de l’Oncle Sam aient quitté la Syrie.
Faisons remarquer que par le terme « allié », le fondateur de Blackwater fait référence aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une milice à majorité kurde soutenue par Washington.

À cet effet, il a déclaré à Fox Business :

« Les États-Unis n’ont pas l’obligation stratégique à long terme de rester en Syrie. Mais je pense aussi que ce n’est pas une bonne idée d’abandonner nos alliés ».

Rappelons que Blackwater est la première armée privée au monde. Très liée aux néoconservateurs américains au pouvoir à Washington jusqu’en 2008, la société s’est illustrée par ses nombreux excès, notamment en Irak, pays dans lequel elle s’est rendu célèbre lors de son invasion où elle semblait faire le sale boulot de l’armée américaine.

En effet, elle s’est faite remarquer surtout pour ses crimes dans ce pays où elle tuait à bout portant, sans aucun égard pour les civils. Rebaptisée Academi depuis , elle a été entrevue à Raqqa, au nord de la Syrie, en mai 2018, indique Press TV.

Pour le moment, aucun militaire américain n’a encore quitté le sol syrien et Donald Trump a lancé une nouvelle proposition, celle de créer une zone tampon de 35 kilomètres dans le nord de la Syrie. Les Turcs ont accueilli favorablement cette proposition, se disant disposés à l’installer, tandis que les Kurdes ont refusé leur participation.

En outre, l’agence russe Sputnik rapporte que selon le porte-parole du président turc, les États-Unis n’ont pas l’intention d’abandonner l’espace aérien syrien après que leurs forces terrestres soient sorties.

Se référant à un plan d’action mis au point par le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, John Bolton, M. Ibrahim Kalin a déclaré :

« La semaine dernière, la délégation américaine avec J.Bolton à sa tête nous a remis un document non officiel en 5 points selon lequel les États-Unis confirmaient le retrait de leurs troupes de Syrie, qu’ils s’engageaient à poursuivre la lutte contre Daech et qu’ils envisageaient de conserver leur présence dans l’espace aérien syrien dans le cadre de la coalition.»

Blackwater n’est qu’une entreprise de mercenaires, sans foi ni loi, qui sévit de par le monde et que personne, ni rien, ne semble arrêter puisqu’elle sert les intérêts occultes de l’élite mondiale cherchant à dominer l’humanité et la planète.
Il est grand temps que l’oligarchie comprenne que les richesses de la Terre reviennent de droit à tous les peuples équitablement…