2019 : l’année des drones au Yémen

En décembre dernier, lors d’une conférence de presse, le général de brigade Yahya Saree avait annoncé, en mentionnant la violation du cessez-le-feu à Hudaydah par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, que « si les attaques ne cessaient pas, l’armée yéménite dévoilerait en 2019 un nouveau système de défense antimissile ».

Dix jours après l’interview, et ce, en réponse aux frappes de la coalition, la base militaire d’al-Anad, dans la province de Lahij a été la cible du nouveau drone Qasef-2K.

D’après la chaîne de TV yéménite Al-Masirah, le même jour, des dizaines de mercenaires saoudiens ont trouvé la mort, dont le chef des services de renseignement de la coalition saoudienne, et d’autres ont été blessés lors de cette attaque.

D’après le site d’information d’Ansarallah, « l’armée et les Comités populaires du Yémen sont en possession d’un grand hangar de drones de type Qasef-2K et de missiles balistiques modernes dont la présentation devrait être imminente ».

Le général de brigade Yahya Saree, porte-parole officiel des forces armées du Yémen, a mis l’accent sur le développement considérable de l’industrie de défense du pays, spécialement dans la fabrication de drones. D’ ailleurs, une source yéménite a appelé l’année 2019 «l’ année des drones yéménites ».

Rappelons que l’année 2018 a été pour la résistance yéménite et pour Ansarallah, sous le signe de la « puissance de frappe ».
En effet, le général de brigade Yahya Saree, a déclaré que « nos forces armées ont mené 689 opérations contre les forces de la coalition saoudienne et ses mercenaires».

Ajoutant : «Pendant toute l’année 2018, les groupes de résistance yéménites ont réagi avec plus de puissance face aux attaques brutales de la coalition saoudienne. En fait, c’est la puissance militaire du groupe de résistance yéménite qui a amené les mercenaires saoudiens à la table des négociations à Stockholm».

Concernant la puissance balistique de l’armée yéménite et des Ansarallah, le responsable militaire yéménite a annoncé : « Au cours de l’année 2018, nous avons mené 38 opérations aériennes et 100 frappes aux missiles contre les positions des agresseurs».

 

Le Parti Anti Sioniste se réjouit de voir que l’armée yéménite et ses alliés remportent de grandes victoire, ce dont il n’a jamais douté au vu de la puissance dont ils disposent. Une puissance qu’ils ont acquise pendant toutes ces années de guerre imposées par la coalition saoudienne à ce courageux peuple yéménite, sans aucune sanction ferme de la part de la communauté internationale
Toutes ces années où le peuple yéménite a fait les frais d’un roi arrogant, despotique, orgueilleux, imbu de sa personne, vouant une haine viscérale contre le chiisme, voire contre l’Islam même.
Il se voit vaincu et tourné en bourrique par un « ennemi » qui ne se laisse pas faire et qui prouve que ses SOLDATS sont bien plus forts, plus endurants, plus résistants et plus courageux que les « soldats » saoudiens et les mercenaires qui n’arrivent pas à les mettre en déroute.
Il est temps que ces Saoudiens prennent conscience que cette guerre ne les mènera qu’à leur propre destruction.