Un ex-soldat israélien raconte avec amertume l’exode des Palestiniens en 1948… [Vidéo]

L’association israélienne Zochrot (« souvenir» en hébreu) s’occupe, depuis 2002, de conserver, restaurer et faire connaître en Israël la mémoire des villes et villages palestiniens effacés par l’histoire sioniste depuis 1948, afin que le récit historique israélien en soit modifié, condition à une paix dans la justice.

Zochrot a bâti un centre d’information sur la Nakba au coeur de Tel-Aviv et travaille aussi avec l’ONG palestinienne BADIL, au sein d’un groupe de réflexion sur les différentes possibilités de mise en oeuvre du droit au retour des réfugiés palestiniens.

 

« De tous les villages arabes, aucun ne combattait, quasiment aucun. Il y avait toutes sortes de groupes venant de Gaza. Ils étaient eux-mêmes, si pauvres, si misérables. Ils n’avaient pas d’arme, qui leur en aurait données ? […] Nous avons commencé à expulser les habitants. Ils ne pensaient pas qu’ils partiraient pour une longue période. […] Nous sommes venus pour prendre la terre des étrangers. […] La terre n’était pas vide comme on me l’avait dit quand j’étais enfant. La terre n’a jamais été vide […] Cela fait déjà 50, 60 ans que je suis rempli de regrets. […] Ils méritaient de rester sur leur terre, comme ils le faisaient depuis 5000 ans. […] J’ai vu qu’il s’agissait d’une tromperie délibérée du mouvement sioniste. » – Amnon Neumann, ancien soldat israélien de Palmach, « unité de choc » paramilitaire sioniste.

© http://www.partiantisioniste.com/?p=11049
telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/partiantisioniste
26 janvier, 2016 Le Sionisme, Multimédia, Vidéos
2016-01-26T07:00:37+00:00

Commentaires Facebook