Qui sommes nous ?

Après des années passées à travailler notre spiritualité au Centre Zahra France, à éduquer nos âmes, à chercher un peu plus de proximité et de satisfaction de la part de notre Seigneur, nous avons compris la nécessité pour le bien de nos âmes de mettre en place un projet qui viendrait concrétiser notre spiritualité.

Ce projet a vu le jour en avril 2009, qui était la date de naissance du Parti Anti Sioniste.

Celui-ci est l’émanation du Centre Zahra France, né du désir ardent de plaire à Dieu, de marcher sur les pas de son Messager et d’aller à la rencontre de ceux que nous attendons (le « Messie » et le « Mahdi »).

Il prend son sens dans la fameuse sentence coranique enjoignant à : « Ordonner le bien et interdire le mal ».

De ce fait, le Parti Anti Sioniste ne ressemble à aucun autre parti politique.

Loin de l’attrait du pouvoir, il n’a pas pour ambition de gouverner ou d’obtenir des portefeuilles.

Il n’est là que pour témoigner, informer et combattre ce mal qu’est le sionisme.

Pour réaliser cet objectif, le Parti Anti Sioniste utilise la communication afin d’apporter plus de vérité et de justice.

Il existe en ce monde de nombreux partis politiques dont certains ont une ligne antisioniste.

Mais il n’existe en ce monde qu’un seul parti, comme son nom l’indique, qui se veut être le porte-étendard du combat contre le sionisme.

Le sionisme est le mal de notre époque, il gangrène notre nation, soumet les gouvernements et les peuples, martyrise les innocents et corrompt nos sociétés. Il se nourrit de la barbarie et des guerres, pour instaurer son règne.

Il nous est donc demandé à nous, croyants, que nous soyons juifs, chrétiens ou musulmans, ou tout simplement hommes de bonne volonté, épris de justice et d’équité, de condamner ce mal.

Mais aussi d’informer nos concitoyens (par tous les moyens dont nous disposons) des défis actuels qui nous sont proposés.

Nous sommes ici en Occident, en France, et notre lutte est idéologique. C’est un combat des idées.

  • Dénoncer les contradictions dans lesquelles nous entraînent et nous enferment nos sociétés soumises au sionisme, est notre devoir.
  • Redonner espoir et courage aux déshérités de nos nations, en commençant par nos frères chrétiens spoliés dans leurs droits les plus fondamentaux, est aussi notre devoir.
  • Proposer une alternative d’unité et de fraternité au chaos qui nous entoure, est également notre devoir.

Le Parti Anti Sioniste a mené de nombreux combats, noué des alliances, et interpellé nos hommes politiques (députés, sénateurs, ministres et présidents) du danger que représente le sionisme pour notre nation et notre monde.

Le Parti Anti Sioniste a également été présent à certaines élections (législatives, européennes ou encore présidentielles), non pas en vue d’obtenir un poste ou une position, mais pour avoir une tribune :

la possibilité de s’exprimer et d’amener dans le débat politique les valeurs de l’antisionisme.

Nous avons également effectué plusieurs tournées et manifestations dans chaque grande ville de France (Paris, Lille, Marseille, Lyon et beaucoup d’autres), pour porter la voie de l’antisionisme dans chacune de nos régions.

Nous avons développé notre site internet dans lequel nous multiplions nos interventions, à travers des articles, des communiqués et des vidéos.

Nous avons également développé une chaîne d’information (PAS L’INFO), qui propose une alternative aux médias traditionnels qui sont entre les mains du sionisme.

Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, où nous essayons de diffuser auprès d’un maximum de personnes, nos idées, nos analyses et notre regard sur le monde.

Nous avons ainsi permis à notre message de franchir les frontières de l’hexagone pour toucher tout le monde de la francophonie, du Canada jusqu’au Moyen-Orient en passant par l’Europe et l’Afrique.

Nous avons également pu toucher d’autres régions du monde par le biais de nos traductions en langues anglaise et arabe.

Ne vous méprenez pas, de nombreuses batailles ont été menées et beaucoup ont été remportées.

En effet, on se souvient que dans un passé récent, le mot « sionisme » était encore tabou. Personne n’osait le prononcer et beaucoup étaient effrayés à l’idée de dénoncer cette idéologie néfaste.

Mais aujourd’hui, grâce au Parti Anti Sioniste, un mur a été brisé, et le sionisme s’est dévoilé.

Beaucoup ont pris conscience du danger qu’il représente, et les langues se sont déliées.

N’ayez aucun doute, ce combat est d’ores et déjà gagné : le sionisme vit ses dernières années. À nous de participer tous ensemble pour réaliser cette victoire contre l’injustice sioniste afin de briser nos chaines et ne pas être entrainés malgré nous dans le naufrage qui s’annonce.