Décès de Mgr Hilarion Capucci… Une année déjà.

Il y a un an disparaissait l’archevêque grec-melkite catholique Hilarion Capucci, puisse-t-il reposer en paix.

Né le 02 mars 1922 à Alep, il fut vicaire patriarcal de Jérusalem et héraut de la cause palestinienne qu’il prit à bras le corps. Il fut même arrêté en 1974 par les Israéliens et condamné à 12 ans de prison pour transport illégal d’armes pour le compte de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP)

Rappelons que dès les années 1960, Mgr Capucci était devenu une figure intellectuelle de la cause palestinienne. Tel un ambassadeur, il ne cessait d’écrire, de prêcher et de donner des conférences durant lesquelles il réclamait justice et droits pour les Palestiniens. Durant des décennies il n’a cessé de dénoncer la dure et impitoyable réalité de l’abjecte occupation ainsi que les flagrantes et innombrables violations des droits de l’homme commises par l’entité sioniste criminelle d’Israël. Il rappelait sans cesse à qui voulait l’entendre que « le peuple palestinien est un peuple souffrant » dont une grande partie connaît l’exil, loin de sa patrie.

Bien qu’il fût contraint à l’exil et à l’éloignement de la Terre Sainte, Mgr Capucci poursuivit son militantisme depuis l’extérieur. Ainsi, il participa à la « Flottille de la liberté » en 2009 pour tenter de briser le blocus imposé à la Bande de Gaza et d’acheminer de l’aide humanitaire. Il avait également pris part en 2010 à l’expédition de la flottille « Free Gaza » qui transportait de l’aide humanitaire et des matériaux de construction destinés à la population de Gaza.

Rappelons que le Mavi Marmara, un des bateaux qui faisait partie du convoi, avait été attaqué en pleine mer par l’armée israélienne. Neuf militants pacifistes avaient trouvé la mort durant l’assaut et 28 autres avaient été blessés, pour la plupart des Turcs.

L’archevêque Hilarion Capucci mérite le plus vibrant hommage pour ce qu’il fut, pour son inébranlable foi pour le combat juste, combat sur lequel il basa sa vie.
Il montra ainsi que la défense de la justice n’a ni religion, ni territoire, ni espace, ni temps.
Cette lutte pour les peuples opprimés est celle des Hommes Libres et nul doute que Mgr Capucci en faisait partie…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires