Syrie : la propagande des médias ! [Vanessa Beeley, journaliste indépendante] (Vidéo)

 

Vanessa Beeley, journaliste indépendante d’investigation et photographe, est interviewée par la chaîne Ron Paul Liberty Report (chaîne lancée en 2015 par Ron Paul, ex-candidat à la présidence américaine). Tout juste rentrée d’Alep, la reporter d’investigation dénonce la propagande des médias main Stream, à propos du conflit en Syrie.

 

« La majorité des médias occidentaux, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, décrivent sans réserve Alep comme une ville homogène. Ce n’est pas vrai. Il est clairement question de deux villes : Alep a été divisée suite à l’invasion terroriste en 2012. Alep a résisté à toutes les tentatives pour l’entraîner dans, ce qui est appelé « la révolution mythique« . Cette invasion en 2012 a infligé des actions punitives à Alep-Ouest, qui était dite responsable de la résistance à cette « révolution armée« . 600 000 civils ont fui d’Alep-Est vers Alep-Ouest, dès l’invasion des terroristes. La partie qui est restée représente […] environ 200 000 personnes, peut-être même moins aujourd’hui.

 

Au moins un quart des personnes restées à Alep-Est, sinon plus, sont des terroristes avec leurs familles. La majorité des civils qui sont à Alep-Est, sont pris en otage. […] Des familles sont bloquées à Alep-Est et sont terrifiées à l’idée de se rendre à Alep-Ouest, zone tenue par le gouvernement, parce que si elles s’en vont, les membres de leur famille et les amis qu’elles laisseront derrière elles, seront assassinés par les terroristes.

 

En vérité, les terroristes utilisent les civils comme bouclier humain et disent ensuite aux médias, qui acceptent leur propagande, que ces civils vivent sous la menace. La seule raison pour laquelle ils sont menacés, est qu’ils sont emprisonnés dans cette zone par les terroristes et utilisés comme boucliers humains ! […] 90 % des personnes qui se sont déplacées à l’intérieur du pays, soit plus de 7 millions de Syriens, l’ont fait vers des zones tenues par le gouvernement. Ceci défait la vieille idée sectaire. » […]

 

Puis, Vanessa Beeley ajoute qu’« il y a une énorme campagne de déshumanisation des Syriens de la part des médias occidentaux. Les Syriens de Alep-Ouest sont décrits comme soutenant Bachar al-Assad. C’est complètement faux ! Ces personnes ne sont pas forcément pour Assad, ils pourraient être contre Assad. La différence est qu’ils ne croient pas que tuer des Syriens améliorera la situation en Syrie ! […] »

 

Interview intégrale : https://youtu.be/I8mA0h7dCKI