NEOM et les enjeux géostratégiques à l’échelle mondiale

NEOM : vers une reconnaissance officielle de l’État d’Israël par l’Arabie Saoudite.

Le mot NEOM veut dire nouveau futur, NEO (nouveau) et M pour mostaqbal en arabe (futur).

(extrait du reportage de la chaîne « Caspian Report », réalisé par Shirvan Neftchi)

L’Arabie Saoudite a annoncé son intention de construire une nouvelle mégalopole (NEOM) au nord-ouest du pays, sur les rives de la Mer Rouge et du golfe d’Aqaba.

Le projet ambitieux coûtera autour de 500 milliards de dollars et cherche à rapprocher l’Egypte et la Jordanie.

Un projet d’une telle ampleur ne peut pas être pris en dehors de ses défis géoéconomiques. L’implication d’Israël dans ce projet NEOM est essentielle à son succès et pourrait aboutir à la reconnaissance officielle par l’Arabie Saoudite de l’État d’Israël.

Une ville quasiment limitrophe de l’entité sioniste criminelle qui sera certainement chargée d’en assurer la gestion sécuritaire.

Du point de vue des autres domaines, il est également clair que ce ne sont pas les Saoudiens qui administreront l’endroit. Ne disposant d’aucun savoir-faire en matière de haute technologie ou d’industrie du divertissement, ils se cantonneront à leur rôle habituel de vaches à lait des projets sionistes.

Car il est évident qu’un plan d’une telle envergure ne peut pas être sorti du crâne incompétent de ce prince, mais qu’il est l’œuvre de cerveaux beaucoup plus évolués qui y travaillent depuis bien longtemps. Il se situe certainement dans la continuité des recherches menées depuis longtemps à cet endroit et dont les autorités saoudiennes ont également confié la direction à leurs maîtres. L’archéologie est une science trop importante pour être laissée à des gardiens de puits de pétrole.

Voir aussi :

Arabie saoudite : des Lieux Saints à la cité du « veau d’or »

 2018 : Islam et projet NEOM (révélation CHOC)