L Iran face à l’impérialisme américano-sioniste.

 

 

 

Où le premier ministre et criminel de guerre Benjamin Netanyahu fait étalage de toute sa tchuzpah en déblatérant son discours de propagande anti-iranien habituel.

 

Le boucher de Tel-Aviv nous explique ainsi qu’il est l’ami du peuple iranien, qu’il soutient contre le gouvernement de son pays, la République Islamique, qui serait un état terroriste, dictatoriale et liberticide.

Des contre vérités habituelle dont est coutumier le dirigeant d’une entité criminelle qui opprime et massacre le peuple palestinien, n’épargnant ni femmes ni enfants.

Netanyahu nous dévoile également que beaucoup de gouvernements arabes sont ses alliés dans cette guerre contre l’Iran. Une alliance dont le régime sioniste saoudien est le chef de file.

Le criminel de guerre nous affirme qu’il souhaite la liberté du peuple iranien. Dans ce cas il devrait être heureux car ce peuple héroïque possède justement cette liberté.

Celle de ne pas se soumettre à l’ordre américano-sioniste, celle de vivre dans un pays souverain, malgré les difficultés économiques qui sont le prix à payer pour cette indépendance.

 

La liberté de pouvoir marcher la tête haute et de ne pas baisser les yeux devant les injonctions sionistes, contrairement aux responsables de la plupart des pays arabes et occidentaux.
Un peuple qui dans son immense majorité éprouve du respect, de l’admiration et de l’amour pour son Guide et son gouvernement, qui lui permettent d’avoir le luxe, rare de nos jours, d’être digne et libre face à l’impérialisme américano-sioniste.
Un peuple qui verra bientôt ses sacrifices, sa résistance, et ses efforts, récompensés, lorsqu’il constatera de ses yeux la disparition de l’entité criminelle israélienne, et la libération de la Palestine occupée et des Lieux Saints musulmans, auxquelles il aura grandement contribué.