Hassan Nasrallah : Trump utilise Daech pour légitimer l’Occupation du Moyen-Orient

 

 

Transcription:
[…] Quant aux questions régionales, j’ai deux mots à dire et je ne serai pas long. Ce qui s’est passé durant les derniers jours prouve de manière irréfutable tout ce que nous et d’autres avons dit au début des événements dans la région (en 2011) au sujet des objectifs américains.

Eh bien, hier, le Secrétaire d’Etat américain, Tillerson, a annoncé– bien sûr, il ne s’agit pas d’un Tweet de Trump : Tillerson s’est exprimé posément après une réunion avec son entourage, une réflexion poussée, etc., ce n’est pas un simple Tweet ; car pour sa part, Trump peut publier des Tweets (inconsidérés) –, (Tillerson) a annoncé que les forces américaines resteraient en Irak, et que les forces américaines resteraient en Syrie (durablement). Eh bien, pourquoi est-ce que vous voulez rester en Irak et en Syrie ? Alors que lorsque vous avez créé la coalition internationale, et que vous êtes venus en Irak et en Syrie, à l’époque, vous avez déclaré que vous n’aviez pas l’intention de rester – voyez donc l’hypocrisie des Etats-Unis –, que vous n’aviez pas l’intention de rester, mais que vous étiez seulement venus pour faire reculer Daech. Et les personnes qui ont le moins contribué à faire reculer et vaincre Daech, c’est bien vous, les Américains !

Eh bien, que dit maintenant (Tillerson) ? Il dit que les forces et les bases américaines resteront en Irak et en Syrie pour empêcher le retour de Daech. Magnifique. Je veux rappeler ce que nous avons dit il y a quelques années – vous pouvez consulter les archives. Lorsque nous avons dit – et pas seulement nous, beaucoup l’ont dit dans la région – que les Américains ont créé Daech pour avoir un prétexte et une excuse pour le retour de leur forces armées dans la région, et surtout en Irak, après que le peuple, le gouvernement et la résistance héroïque d’Irak les aient fait sortir, et que les Irakiens aient refusé que les Américains aient des bases militaires et que leurs soldats et officiers reçoivent une immunité diplomatique, (après quoi) Obama a pris la décision de se retirer.

Eh bien, comment les Américains veulent-ils revenir en Irak ? Ils ont besoin d’un prétexte pour revenir en Irak. Ils ont donc créé Daech, pour revenir en Irak. Et aujourd’hui, au prétexte de Daech, ils veulent rester (durablement) en Irak. De même, au prétexte de Daech, ils sont venus en Syrie, et au prétexte de Daech, ils veulent rester (durablement) en Syrie. Alors que le monde entier sait bien, comme l’a reconnu Trump, que ce sont les Etats-Unis qui ont créé Daech.

Aujourd’hui, je peux dire aux Américains, pour qu’ils ne trompent pas l’opinion publique : vous voulez que Daech ne revienne pas ? Il suffit que vous ne le fassiez pas revenir, et Daech ne reviendra pas. Ne demandez pas à vos alliés du Golfe et de la région de lui donner de l’argent et des armes, et Daech ne reviendra pas. Ne demandez pas à différents pays du monde d’accorder des facilités aux takfiris pour qu’ils rejoignent Daech, et Daech ne reviendra pas. Empêcher Daech de revenir en Irak et en Syrie ne nécessite nullement de bases américaines ni de forces américaines. Les Irakiens se chargeront d’empêcher Daech de resurgir. Et les Syriens se chargeront d’empêcher Daech de resurgir. Et ce que prétend le Secrétaire d’Etat américain n’est que mensonges, hypocrisie, duperie et imposture à l’encontre des peuples de la région, il façonne de toutes pièces des prétextes spécieux pour maintenir les forces et les bases américaines dans la région, qui est le véritable objectif. Aujourd’hui, cela est clair et évident.

Bien sûr, en Syrie, le gouvernement syrien a annoncé sa position, et il est évident que les forces américaines ne se sont pas coordonnées avec les Syriens. Mais en Irak, on ne sait pas si le gouvernement américain a conclu un accord avec le gouvernement irakien pour le maintien de ces bases. Nous n’avons pas d’informations à ce sujet. Ou est-ce que les Américains se contentent d’informer l’rak et les Irakiens qu’ils vont rester sur leur territoire, sans leur consentement ou leur accord, qu’ils le veuillent ou non. Je considère que cela fait partie des grands défis auxquels doit faire face le gouvernement irakien, le peuple irakien et les dirigeants et forces politiques irakiens, le fait que les Etats-Unis veuillent imposer à nouveau, à leurs conditions, leur bases aux Irakiens au prétexte de Daech. […]

Commentaires