› Les prémices et les signes de la troisième guerre mondiale… [Vidéo]
Journal  TV  -  PAS  L'Info  !

Journal TV - PAS L'Info !« PAS L'Info ! » : Le Journal antisioniste !  Cette émission est destinée à vous fournir un certain point de vue de l’actualité, essentiellement sous le prisme de l’antisionisme, mais pas seulement. Seront également abordés des sujets non traités par les médias traditionnels, tout en mettant en lumière les mensonges diffusés par ces mêmes médias… Vous pouvez contacter la rédaction en envoyant un email à l'adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou en utilisant le formulaire de contact du site. N'hésitez pas à nous faire part de vos critiques ou suggestions pour nos prochains numéros !
Blog   Facebook   YouTube

30
DÉC

Les prémices et les signes de la troisième guerre mondiale… [Vidéo]

Imprimer
Dimanche, 30 Décembre 2012 [Section :  Journal TV]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Interviewé par le journal « PAS L’Info ! », le président du Parti Anti Sioniste, Yahia Gouasmi, nous donne une rétrospective des événements marquants de l’année 2012 :

Vous aviez parlé, dans l’une de vos dernières interviews, des prémices d’une troisième guerre mondiale ? Pouvez-vous nous éclairer à ce sujet ?

Il suffit de regarder comment notre monde bouge et comment tout se croise dans cette géopolitique. A chaque élection, tous [les dirigeants américain et occidentaux, ndlr] disent que l’Etat d’Israël n’est pas négociable et sa sécurité passe avant tout. Cela signifie que ca tournera autour d’Israël, mais encore faut-il un consensus européen, américain et il faut que l’opinion publique suive. J’avais dit qu’ils trouveront toujours un moyen de créer un climat de terreur : terrorisme, gaz sarin ou autre chose. Aujourd’hui, il y a des bateaux russes en Syrie. Imaginez que des missiles de ces pseudo-révolutionnaires soient tirés sur ces bateaux ? Quelle sera la réplique de la Russie, surtout si ces personnes ont une couverture de l’Otan ? Le terrain est favorable pour une explosion de la région.

Il existe un facteur qui nous montrera que nous risquons de rentrer dans quelque chose de très fort. Il y a toujours eu un plan diabolique, d’abord en direction de l’Occident en essayant d’amener le monde à un choc des civilisations : c’est l’oeuvre du sionisme. Lorsqu’ils manifestaient, ses représentants [du sionisme, ndlr] prétendaient qu’ils étaient une sécurité pour l’Occident. Tout ceci est une propagande amplifiée et diffusée.

Mais il y a un autre facteur qui est délicat et qui montrera que nous sommes entrés dans une phase de non retour. Alors que la République islamique d’Iran a toujours contré cela, ils misent sur une guerre à l’intérieur de l’Islam, c’est à dire une confrontation entre chiites et sunnites. Je crois qu’aujourd’hui, ils misent sur un conflit ouvert au Moyen-Orient. Les prémices se font ressentir au Liban, en Syrie, en Egypte où le dialogue entre chiites et sunnites a été stoppé, en Irak, en Indonésie (mouvement de panique des chiites qui se sentent agressés par les wahhabites). Ce conflit sunnites-chiites est insupportable au sein de la nation islamique. Si l’Occident, avec le Qatar et l’Arabie saoudite, parvient à amplifier ce mouvement, nous entrerons dans une phase préparatoire d’un grand conflit ; sans oublier la Turquie (qui risque d’utiliser ce conflit) et la Palestine où dernièrement, des mouvements se revendiquent chiites tandis que d’autres se revendiquent sunnites. Il y a un parfum de division, une guerre probable et désastreuse au Moyen-Orient.

Quelle est selon vous, l’implication de l’Europe dans cette guerre potentielle ?

L’Amérique, avec Obama à sa tête, essaie de reprendre en main son économie. Il ne faut pas la pousser à réagir mais elle se sert des pseudo-musulmans pour enclencher un conflit, les laisser faire puis intervenir.

En Europe, le voyage de François Hollande accompagné d’étudiants juifs de France à Tlemcen (Algérie) montre que la France joue la carte africaine. Ces personnalités politiques voyagent pour proposer des négociations économiques en vue d’une stabilité économique mais en réalité, ils préparent l’avenir.

Le pays qui montre davantage les prémices d’une guerre catastrophique, c’est l’Allemagne. Le scénario de la 2ème guerre mondiale risque de se reproduire. Avant la chute du mur de Berlin, l’Allemagne a toujours été militarisée mais elle n’était pas rentrée dans les conflits, seuls quelques hommes étaient présents en Afghanistan. Elle n’était pas non plus très favorable au conflit en Libye, elle était restée neutre. Mais aujourd’hui, l’Allemagne a été convaincue par les sionistes qui la dirigent que sa participation est nécessaire si elle veut décrocher des marchés ; elle est piégée parce qu’elle ne veut pas perdre son leadership économique en Europe. On la voit aujourd’hui présente militairement en Afrique et à la frontière algérienne. Si on parvient à faire croire à l’Allemagne que son économie sera florissante après une guerre et qu’il faut qu’elle investisse militairement, elle risque de tomber dans le piège. Preuve en est qu’elle s’investit militairement aux côtés d’Israël en lui fournissant des armes et des moyens financiers, elle est aussi présente à la frontière turco-syrienne (missiles « Patriot »), en Afrique et ailleurs. Si cette armée allemande retrouve son énergie, elle risque d’être entrainée dans une guerre qui, comme la première et la seconde guerres mondiales, jouera contre elle mais elle n’en est pas consciente. L’Allemagne, avec ce qu’elle fournit comme moyens humains, nucléaires et militaires à Israël, est le point de repère européen. Ce sont donc les investissements (militaire, humain et financier) de l’Allemagne qui montreront que nous sommes près à 80% d’une confrontation catastrophique.

Vous parlez de l’Algérie, pourquoi l’Algérie ?

L’Algérie a des ressources, l’Algérie c’est le Sahel. Si on contrôle l’Algérie, l’Afrique vous appartient. C’était la politique coloniale. L’Algérie est une porte ouverte sur l’Afrique. Je dis amicalement et fraternellement aux responsables politiques algériens qu’il est temps qu’ils s’arment de lucidité car les épreuves du passé risquent de revenir en pire. Qu’ils fassent attention à ce pays, ils ont le pouvoir entre les mains et surtout, qu’ils ne laissent pas le sionisme entrer en Algérie, le sionisme est entrain de prendre pied sur le territoire à travers des binationaux. Il faut avoir une maturité politique et observer les dangers qui risquent de guetter encore l’Afrique du Nord. L’Algérie est un pilier de colonisation pour l’Afrique toute entière.

Pensez-vous que les gesticulations de M. Hollande et sa visite en Algérie soient les prémices de ce que vous avancez ?

Monsieur Hollande n’a pas fait partie de l’époque coloniale vu son âge ce qui nous pousse à nous demander si les socialistes actuels seront assez lucides et assez perspicaces pour ne pas commettre les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs sionistes. Ont-ils l’intention de d’entretenir, avec les Algériens, des relations économiques basées sur la confiance, le partage du savoir-faire et le respect mutuel entre les nations ? Nous patientons tout en gardant un œil vigilent sur les événements. Néanmoins, nous savons que ces socialistes sont des sionistes par excellence, dans la mesure où la seule chose qui prévaut pour eux, reste l’intérêt au détriment du reste.

Pourquoi, lors de sa visite en Algérie, Monsieur Hollande était-il accompagné par des étudiants juifs de France qui sont sionistes ?

Ils sont non seulement ralliés au sionisme mais de surcroit, ils interdisent toute manifestation en faveur de la Palestine. Nous nous demandons alors si les Algériens avaient été pris au dépourvu et donc contraints de les recevoir, vues les circonstances. Ou bien, certaines personnes étaient au courant et avaient consenti la chose ce qui révèle qu’une partie de l’Algérie est conquise) au sionisme. La vigilance est donc de mise, le peuple doit être alerte afin d’éviter de subir le printemps supposé « arabe » mais qui en réalité n’est que sioniste. Les responsables de ce pays : le président, les ministres et les députés se doivent d’être vigilants et consciencieux car l’Algérie a payé un lourd tribut qui est de plus d’un million de martyrs. Nous prions Dieu pour la stabilité de ce pays et pour celle de son gouvernement.

Les événements que traverse le monde arabe, islamique et celui du Moyen-Orient ne sont que des pressions contre ces pays. De ce fait, deux cas de figure se présentent : le premier est de faire confiance en Dieu qui a octroyé l’indépendance au prix de grands sacrifices. Le second est de s’allier au sionisme sournois et hypocrite auquel toute confiance est mal placée et vouée à l’échec. Il faut s’allier aux vraies valeurs qui constituent notre identité.

Quel est, selon vous, le rôle joué par l’Arabie Saoudite dans le futur embrasement au Moyen-Orient ?

L’Arabie Saoudite joue un rôle prédominant dans le déclenchement de cet embrasement. Cependant, le sort du roi représente un obstacle, quant à la poursuite de l’engagement de l’Arabie Saoudite dans cet embrasement. Nous pensons qu’il est mort et que la nouvelle est tenue secrète selon les textes eschatologiques dont nous disposons. Si cette information s’avérait exacte, les desseins d’Israël se trouveraient irréalisables et donc à revoir. Il est à savoir que la famille royale est divisée, les hommes qui décident en Arabie saoudite ne savent plus que décider. De plus, le testament du roi n’est pas clair. Nous voyons donc que l’Arabie Saoudite risque de ne plus jouer un rôle prédominant en faveur d’Israël comme par le passé.

Quand vous dites que la famille royale est divisée, cette division concerne l’idéologie ou la stratégie ?

Certains responsables saoudiens, même au sein de la royauté, ont pris conscience qu’ils ne servent pas les intérêts du Moyen-Orient et qu’il faut stopper cette machine pro-sioniste et des pro-américaine.

Selon vous, quel rôle géopolitique jouera l’Iran en 2013 ?

L’Iran est le phare grâce auquel les gens peuvent naviguer. Les Iraniens sont des personnes qui ont toujours eu une ligne de conduite stable et fidèle aux préceptes de l’Islam. En effet, le premier pas entrepris par le gouvernement après la victoire de la Révolution islamique fut de fermer l’ambassade israélienne et de la remplacer par une ambassade palestinienne ainsi que l’occupation, par des étudiants, de l’ambassade américaine considérée alors comme le fief de l’espionnage américain, le grand Satan.

Si on regarde les pays secoués par le printemps soi-disant arabe, aucun dirigeant de ces pays n’a fermé l’ambassade israélienne. Bien au contraire, ils ont multiplié les relations et les contacts avec l’entité sioniste. Alors, nous nous interrogeons sur la nature de cet islam dont nous doutons fortement car il est au service de l’ennemi. Cela les mènera à une répulsion, en 2013, du sionisme de la part de leur peuple avec le bannissement des ambassades [israéliennes, ndlr]. Je me demande si cela n’ira pas plus loin. Est-ce ce que Israël et l’Occident veulent ? C’est possible. Le monde arabe est-il prêt ? En tout cas, il n’a rien à perdre, ils sont arrivés à un point (nous ne parlons pas ici des pays du Golfe) où ils ne croient plus qu’une politique puisse amener la prospérité et la sécurité à leur nation. Moubarak avec une barbe ne trompera pas l’opinion publique.

Qu’est-ce qui fait que ces pays aient choisi de se prosterner devant l’Occident et Israël ?

Ceux (l’Europe et les Etats-Unis) qui détiennent le pouvoir économique n’existent que parce que les pays arabes du Golfe sont les premiers investisseurs. Mais avant que les pays arabes n’arrivent là où ils sont, il y a eu des systèmes mis en place et des accords signés avec le FMI ou la FED qui lient ces pays au mondialisme ou au sionisme. Le monde est enchainé par le sionisme, qui détient la Banque fédérale (FED) et les banques (Rothschild, Morgan, Rockefeller). Ces banquiers qui sont à la base des guerres, de l’ONU et de l’occupation en terre de Palestine, nous conduisent à une banqueroute, à une 3ème guerre mondiale et à la suprématie d’Israël. L’Europe et les Etats-Unis savent qu’ils risquent de disparaitre, c’est pourquoi ils s’accrochent à Israël. Dans cette guerre, c’est l’Iran qui est visé. L’Iran réagira en fermant le détroit d’Ormuz, le pétrole se fera rare, ce qui provoquera la chute du dollar. Cette mise en scène sioniste entraine la chute du dollar mais aussi celle de l’euro. C’est Israël avec son peuple sioniste, soi-disant élu, qui gèrera le monde. Mais après quelques années, il chutera, ce sera la fin du sionisme et peut-être le début d’une nouvelle ère.

Est-ce que ce dessein est inévitable ? Avant qu’il y ait cet embrasement, la prise de conscience collective du peuple est-elle possible ?

Quand on est arrivé sur la scène politique en France, on a cassé un mur. Avant, on ne pouvait pas parler de l’antisionisme parce qu’il était assimilé à l’antisémitisme. C’était tellement ancré dans la tête des citoyens que prononcer ce mot était impossible. Aujourd’hui, on parle plus librement, de nombreuses vidéos, des articles et des documentaires pointent du doigt la nuisance de l’Etat sioniste ? C’est en somme une victoire pour nous d’avoir redonné cette conscience.

Il vous est souvent reproché d’être trop « frontal », pourtant vous êtes suivi et aimé par plus de 200.000 personnes sur les réseaux sociaux.

En effet, nous pouvons faire ce constat, au mois de décembre 2012, nous sommes à plus de 2012. Cette conscience est partagée mais un élément n’apparaît pas c’est que l’Afrique du Nord nous suit aussi.

Est-ce que ce suivi [par l’Afrique du Nord, ndlr] est lié à cette sorte de « prise en main » des banlieues ? [Subvention du Qatar, sous couvert de l’Occident et de l’USraël, ndlr]

C’est cela même l’objectif du sionisme et du Qatar : avoir une alternative sur les territoires européens et en l’occurrence, la France qui est un phare pour le Maghreb. Elle peut en effet apporter la stabilité ou le trouble dans ces pays. Cette stabilité ou ce trouble ne peuvent être gérés qu’à travers la France. Vous avez pu constater que le Parti Anti Sioniste s’attaque aux lobbies sionistes en France mais il ne s’ingère pas dans les affaires marocaines même s’il faut dénoncer l’ambassade israélienne sur place, il ne s’ingère pas non plus dans les affaires tunisiennes, ni algériennes. En effet, il faut bien réfléchir lorsque l’on parle du Maghreb mais notre souhait est que ces pays retrouvent leur stabilité et cette stabilité passe par leur peuple et leur dirigeant.

Monsieur Gouasmi, quelles seront vos actions en 2013 et quelles sont les perspectives pour la France ?

La France s’est liée au mondialisme, la France nous fait croire qu’elle est indépendante mais elle ne l’est pas, comme la plupart des pays européens. Elle suivra et le peuple également, ils sont nourris pour obéir et suivre un intérêt médiocre : ramasser les miettes. La France aujourd’hui, c’est cela. Aura-t-elle un rôle si ce n’est celui d’être un supplétif, un éclaireur, un laboratoire, surtout avec l’Islam en France. La France joue sur des tableaux où elle ne maîtrise plus rien, ni son économie, ni son avenir en Europe ou dans la zone Euro. Elle pense pouvoir poursuivre une sorte de colonisation participative ou des collaborations. La France a un potentiel mais c’est à elle de choisir son destin.

Quant à nos actions, elles restent dans la même continuité : Partager le message avec tous, mais je compte frapper un grand coup et le Parti Anti Sioniste brandira l’étendard, non pas pour prendre le pouvoir car nous ne recherchons pas cela, mais pour témoigner. Aujourd’hui, la révolution est une obligation, une révolution différente de ce que l’on a pu voir avec la matrice cachée du sionisme et des banques. Cette révolution, ce n’est pas le communisme contre le capitalisme ou vice-et-versa, tout cela est balayé. Le vent de l’histoire a démontré ce grand bluff. Aujourd’hui, nous prétendons recentrer l’homme dans sa dignité et sa transcendance, qu’il choisisse un sens à sa vie.

Pourriez-vous être plus précis quand vous dites « frapper d’un grand coup » ?

Je dirais plutôt qu’il s’agit de nous remettre dans l’axe de ce que nous sommes, Parti Anti Sioniste, un axe qui démontre une solution à ce sionisme, non pas par des révolutions qui se définissent par l’Est et l’Ouest, mais lui donner une dimension où tous les juifs antisionistes doivent participer et multiplier les relations. Ce front se fera avec le christianisme, christianisme antisioniste, et non pas christianisme collaborateur, tout comme un Islam antisioniste, et non pas un Islam de collaborateurs comme il y en existe. Il faut créer une dynamique antisioniste et une révolution spirituelle où tous [ceux qui nous rejoignent, ndlr] ont un but, un sens transcendant, ils aiment leurs enfants et sacralisent la famille dont le but suprême du sionisme est de la détruire. Nous devons recentrer ces valeurs, leur donner un sens et les partager avec tous, ce sera un combat antisioniste dans l’unité spirituelle des 3 religions, c’est à cela que nous croyons.

Y a t-il eu, dans le passé, ce type d’alliance ?

Il y en a eu avec le judaïsme, représenté par nos amis Shmiel Borreman et son épouse (Association Yechouroun judaïsme contre sionisme) et bien-sûr, il y a eu des Chrétiens qui nous ont rejoints lors de manifestations et que vous pouvez voir dans nos vidéos. Mais, nous voulons aller plus loin, marcher ensemble et dénoncer ce fléau. Quand on dénonce le sionisme, on dénonce un point commun : le démon. Le sionisme est le terreau du démon, il a permis la descente de Gog et Magog. C’est ce sionisme, ces Gog et Magog qui ont pris la Palestine, ils sont à l’opposé de ce dont nous croyons. Quand je parle de Gog et Magog, j’entends par là économie, clubs influents et lobbys. Notre combat en 2013 est un combat ouvert et spirituel.

Avez-vous une alliance avec des Juifs antisionistes de France ?

Nous avons publié des articles de personnalités juives antisionistes, de rabbins qui nous ont écrit. Mais le terrain est miné par les lobbys, quand une étoile apparaît, tout se focalise contre elle pour la faire disparaître. Ce qui se passe en Syrie aujourd’hui, est très important. Il existe des forces spirituelles qui composent les sociétés syrienne et libanaise. On cherche à démolir ce christianisme et cet Islam qui marchent main dans la main, comme en Iran. L’enjeu c’est cette relation, cette alliance, c’est pour cela que la Russie ne rentre plus dans le système occidental, parce qu’elle a une alliance de fait : l’Orthodoxie de Russie avec l’Islam d’Iran. Quand on aura réussi cela [l’alliance entre christianisme et islam, ndlr], la victoire pour tous ne sera plus très loin.

Peut-on être non croyant et comprendre, rejoindre ce combat ?

Chacun aura sa part et son rôle à jouer dans ce combat, mais il est trop facile de dire « non croyant ». Ces gens qui se disent  non croyants aimeraient bien être croyants mais ils n’ont pas trouvé de vrais hommes croyants.

Revenons à la famille, en quoi la famille est-elle menacée en France ?

Comment vont-ils toucher les familles ? Par la délinquance. Notre société est satanique…

Avez-vous un conseil à donner aux jeunes ?

Je dis à tous les jeunes de ne pas être dépendants : soyez libres ! Quand nous disons « libres », nous disons d’abord, libres de ce « moi », de soi-même, de ne pas accepter la vie de ce monde comme un mirage mais de laisser une trace, une famille, un nom, une prospérité, un héritage, le recevoir de ses ancêtres, le préserver puis le transmettre. Je leur dis tout simplement : pas de drogue, pas d’alcool, ni aucun de ses dérivés et bien-sûr, pas de sionisme !

Avez vous autre chose à ajouter Monsieur Gouasmi ?

Mes espoirs vont vers la Syrie, qu’elle retrouve son équilibre, son peuple, que tous les responsables se réunissent autour d’une table et donnent une leçon aux ennemis de la Syrie, qu’ils soient du monde arabe ou de l’Occident et qui, en réalité, ne sont que des sionistes. Nous prions Dieu pour qu’une paix soit proche et que le pire n’arrive pas : une guerre qui opposerait le chiisme au sunnisme. Dans ce cas, le sionisme aura réussi et son apocalypse ne sera pas très loin avec son Armageddon. Que l’Iran continue à être le phare ! Que Dieu protège son peuple, son Guide et tous les hommes de bonne volonté ! 2013, soit nous allons revenir [de loin, ndlr], soit nous allons partir…

Les prémices et les signes de la troisième guerre mondiale… [Vidéo]
Code lecteur :

Les prémices et les signes de la troisième guerre mondiale…

English translation

العربية ترجمة

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/pas-l-info-speciale-27-1335.html
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte