› Journal TV
Journal  TV  -  PAS  L'Info  !

Journal TV - PAS L'Info !« PAS L'Info ! » : Le Journal antisioniste !  Cette émission est destinée à vous fournir un certain point de vue de l’actualité, essentiellement sous le prisme de l’antisionisme, mais pas seulement. Seront également abordés des sujets non traités par les médias traditionnels, tout en mettant en lumière les mensonges diffusés par ces mêmes médias… Vous pouvez contacter la rédaction en envoyant un email à l'adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou en utilisant le formulaire de contact du site. N'hésitez pas à nous faire part de vos critiques ou suggestions pour nos prochains numéros !
Blog   Facebook   YouTube

17
Mar
Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 23 - Saison 3 [17/03/13] Imprimer
Dimanche, 17 Mars 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 23 - Saison 3 [17/03/13]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 23 - Saison 3 [17/03/13]

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1427
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
10
Mar
Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 22 - Saison 3 [10/03/13] Imprimer
Dimanche, 10 Mars 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 22 - Saison 3 [10/03/13]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 22 - Saison 3 [10/03/13]

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1419
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
08
Mar
Hugo Chavez, l’Algérie et le monde arabe… [Vidéo] Imprimer
Vendredi, 08 Mars 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Yahia Gouasmi, président du Parti Anti Sioniste, est interviewé par le journal « PAS L’Info ! », au lendemain du décès du président vénézuélien Hugo Chavez, survenu le mardi 5 mars à 16h25, après avoir combattu avec acharnement la maladie pendant presque deux ans.

Le révolutionnaire Hugo Chavez vient de décéder. Sa mort a suscité beaucoup de réactions. Quelle est la vôtre ?

Il est triste de perdre un grand homme qui a marqué son histoire par son combat contre l’impérialisme et contre le sionisme. Les réactions qui se sont faites entendre ne disent pas qu’il était un combattant antisioniste. Aussi, je précise que nous venons de perdre une grande figure du combat antisioniste. Ca a été un choc ! Je transmets mes condoléances à sa famille, au peuple vénézuélien et à toutes les Résistances.

Une étoile s’est éteinte, j’espère que d’autres étoiles se lèveront pour prendre le relai, cet étendard du combat contre l’USraël.

Quelles répercussions peut avoir ce décès au niveau du Venezuela et au-delà ?

Certaines personnes se réjouissent, notamment si on écoute certaines déclarations prononcées aux Etats-Unis ou en Israël. Je leur dis de ne pas se réjouir trop vite parce qu’il est possible que le nouveau Hugo Chavez soit plus frontal, d’ailleurs je l’espère. Nous allons vers la dénonciation de l’impérialisme, vers le combat pour les déshérités et pour la justice. D’autres viendront qui s’opposeront à l’USraël : le Parti Anti Sioniste, l’Iran, le Hezbollah et des mouvements de gauche en font partie.

Il était une conscience pour ce siècle et un modèle. Nous nous attendions à sa mort en raison de la maladie qui le rongeait et je me demande s’il n’est pas mort martyre, assassiné. Tous les grands hommes ont subi ce sort : être assassiné par ceux qu’ils combattaient : en l’occurrence, les impérialistes et les sionistes.

Lors de sa déclaration suite au décès d’Hugo Chavez, le président Obama a parlé « d’une nouvelle page qui s’ouvrait au Venezuela », sans jamais transmettre ses condoléances. Peut-on y voir un message clair de la part d’Obama ?

Tous les impérialistes, les Etats-Unis en tête, l’Occident et la France essaient de faire une percée auprès des nouveaux chefs d’Etat espérant que, pour des raisons économiques, ceux-ci seront plus conciliants avec l’Occident et l’USraël. En tant que militant antisioniste, j’encourage ceux qui prendront le relais à le faire avec plus de fermeté et sans concession aucune. Un crime reste un crime et les crimes commis contre les déshérités doivent, un jour, cesser. Nous espérons aller vers un monde où la raison et la conscience universelles prendront le relais du combat d’Hugo Chavez, non seulement au Venezuela, mais aussi partout ailleurs.

Obama ne sous-entend-il pas qu’un Printemps latino-américain est sur le point d’éclore ?

Quand Obama parle de « nouvelle page », il est non seulement question d’une nouvelle perspective économique pour les Etats-Unis qui importent le pétrole vénézuélien et exportent des produits alimentaires et autres produits vers ce pays, mais il est question, en sous-marin, d’une perspective politique. Dans ce domaine, les Vénézuéliens et les révolutionnaires savent ce qui les attend.

Tant que le peuple est solidaire, nous prions pour que la révolution d’Hugo Chavez se poursuive. Nous prions pour qu’Hugo Chavez repose en Paix, lui qui en tant que Chrétien, avait un si grand espoir en la Miséricorde de Dieu.

Quelle a été la réaction du monde arabo-musulman suite à son décès ?

L’Iran a transmis ses condoléances au peuple vénézuélien et à sa famille, un jour de deuil national a été décrété dans ce pays et il est même possible que le président Ahmadinejad assiste aux funérailles d’Hugo Chavez.

La révolution réalisée par Hugo Chavez n’a pas pu voir le jour dans le monde arabe, excepté en Syrie, parce que les dirigeants arabes ne sont que des pions dépourvus de toute fibre révolutionnaire. Il leur était possible d’être des Hugo Chavez mais, l’Occident a fait d’eux des pions à sa solde totale en les colonisant mentalement d’abord, puis économiquement par la corruption (gaz, pétrole, ressources naturelles…) Celle-ci (corruption) s’est traduite par des transactions qui ont profité à l’Occident et aux dirigeants arabes. Cette corruption installée maintenait le monde arabe et ses dirigeants sous une mainmise occidentale (européenne, sioniste, américaine) ; ils n’auraient donc jamais pu être des révolutionnaires comme Hugo Chavez. Ce dernier était un homme libre et il a su faire profiter son peuple de la liberté dont il jouissait. A l’inverse, les dirigeants arabes ne sont que des pions soumis à l’Occident qu’ils ont servi sans oublier de se servir personnellement.

Aujourd’hui, ces dirigeants sont pris dans un engrenage inextricable, espérons qu’ils pourront acquérir une certaine maturité. Nous disons que n’importe qui aurait pu faire cette erreur. Prenons l’exemple de l’Algérie, au lendemain de l’indépendance, les dirigeants de l’époque n’avaient pas l’expérience requise pour diriger un Etat et un peuple. Ils n’avaient d’autre choix que de se tourner vers l’Est ou l’Ouest ; aussi, les transactions se sont-elles faites avec l’Occident. Etant inexpérimentés et se trouvant face à des fonds considérables, ces dirigeants pensaient que l’Algérie et son économie leur appartenaient alors qu’elle n’appartient à personne sauf au peuple qui a fait la révolution. L’Occident les a aidés à renforcer cet état d’esprit corrompu et a placé cette manne en Occident. De fait, les dirigeants se sont retrouvés mains liées avec l’Occident, devenu seul maître dans les prises de décisions, les dirigeants n’ayant d’autre choix que de suivre.

Dans les cas d’Hugo Chavez et de l’Iran, c’est différent. Les révolutions se sont faites à la source, elles ont été libératrices alors que pour le monde arabe, il n’y a eu que des pseudo libérations avec mainmise de l’Occident sur l’économie. Les Occidentaux corrompus ont placé à la tête de ces pays arabes des corrompus !

Jusqu’à aujourd’hui, les dirigeants algériens sont piégés parce qu’ils sont mains liées. Je les invite à faire une petite expérience : demander le rapatriement des fonds algériens se trouvant à l’étranger. Il n’est pas question de juger ces personnes ou de les confronter à leurs actes passés. Nous souhaitons seulement qu’ils aient la conscience nouvelle de libérer l’Algérie.

Ces dirigeants arabes ont-ils conscience qu’ils sont pris dans un engrenage ?

Etre pris dans un engrenage et vouloir en sortir n’est pas chose facile. C’est pour cela qu’ils ont besoin d’aide pour qu’ils puissent réussir. D’un côté, l’Occident corrompe les dirigeants arabes, et de l’autre côté, il encourage les Printemps arabes contre ces mêmes dirigeants… Ce qui veut dire que le plan établi aujourd’hui par l’USraël et l’Occident est de détruire le monde arabe et le monde musulman, les détruire avec ceux qui recherchent la liberté et la justice contre leurs dirigeants mais aussi avec les dirigeants [occidentaux, ndlr] qui les tiennent par la corruption et la mainmise sur leurs fortunes placées chez eux [Occident et USraël, ndlr].

Aujourd’hui, nous sommes face à un dilemme. Nous ne sommes pas libres, quelles que soient les priorités que nous nous donnons pour protéger le peuple. L’enjeu est aussi valable pour la France. Vous pensez que la France est libre ? Non, Elle est dans un engrenage. La France a voulu piéger par la colonisation mais c’est elle qui est piégée.

Le sionisme a une mainmise extraordinaire et diabolique, il a une longueur d’avance. Comment le rattraper ? Comment regagner une dynamique et créer une alliance comme suggérée par Hugo Chavez, Ahmadinejad et d’autres encore ? L’Amérique latine en a conscience. Alors, j’appelle le monde arabe, en particulier l’Afrique du Nord, à une maturité géostratégique. Nous avons tous été piégés et nous aurions tous pu commettre cette erreur. L’argent et le pouvoir sont diaboliques, ils peuvent détourner un homme. Qui ne serait pas tombé dans ce piège ?

Il faut donc se tourner vers notre peuple. Ceux qui, en Algérie par exemple, sont au pouvoir ou gravitent autour de ce pouvoir, possèdent tous des fortunes incommensurables en Occident. C’est pour cette raison qu’ils sont piégés. L’Occident les a piégés mais ils sont nos frères ! Allons-nous les laisser enchaînés à l’Occident ? Non, il faut aider les dirigeants du monde arabe à retrouver leur liberté.

Quelle est la solution ?

La solution est de passer l’éponge sur le passé. Que ceux qui se rendent compte que l’intérêt de la nation doit primer, réalisent que leur véritable ennemi est l’USraël. Aucun dirigeant des Printemps arabes n’a pu récupérer son argent : des milliards… L’Occident ne recherche que cela : c’est un voleur qui veut être libre de voler ! Le monde arabe est tombé dans le piège de l’Occident mais il faut que cela cesse. Ce sera la véritable Révolution. Hugo Chavez l’avait compris.

Aujourd’hui, l’Algérie et le Mali ont encore été piégés. Ils ont bénéficié de certains intérêts pétroliers, gaziers ou encore d’autres ressources minières qui les ont poussés à s’investir avec l’Occident. De ce fait, ils sont encore mains liées. Ils doivent se libérer par une révolution mais pas par une révolution dirigée par l’Occident ou l’USraël, qui ne placeront à la tête du pouvoir que des sauvages, des pseudo-musulmans qui ne feront qu’agrandir Israël, qui dira « Je suis là pour défendre l’Occident ! ».

Quelle peut-être alors la meilleure stratégie ?

Elle est toute simple, il y a un foyer de tension. Il appartient aux hommes, aux dirigeants et aux peuples de le transformer en foyer de coopération. Les Syriens doivent se réunir autour d’une table pour régler leurs différents. Ils ne doivent rien attendre de l’Occident, d’Israël ou des Etats-Unis. Qu’ils se réunissent et reconnaissent leurs torts, se demandent pardon mutuellement. Il faut repartir à zéro avec une conscience collective islamique, accorder le respect à tout peuple et agir avec coopération et entente.

Nous avons été abusés depuis le commencement [par les sionistes, ndlr], les jeux sont truqués. Vous choisissez une voie mais dans leurs calculs, ils ont déjà prévu que nous emprunterions cette voie. Mais, ils n’ont pas prévu que nous pourrions nous asseoir à une table parce qu’ils ont monté les deux camps, l’un contre l’autre. Le pardon et la fraternité doivent l’emporter pour le bien de nos enfants.

Hugo Chavez, l’Algérie et le monde arabe… [Vidéo]
Code lecteur :

Hugo Chavez, l’Algérie et le monde arabe…

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1415
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
03
Mar
Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 21 - Saison 3 [03/03/13] Imprimer
Dimanche, 03 Mars 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 21 - Saison 3 [03/03/13]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 21 - Saison 3 [03/03/13]

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1409
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
24
FÉV
Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 20 - Saison 3 [24/02/13] Imprimer
Dimanche, 24 Février 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Journal TV - PAS L'Info ! : Émission N° 20 - Saison 3 [24/02/13]
Code lecteur :

PAS L'Info ! : Émission N° 20 - Saison 3 [24/02/13]

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1402
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent21222324252627282930SuivantFin»