› Journal TV
Journal  TV  -  PAS  L'Info  !

Journal TV - PAS L'Info !« PAS L'Info ! » : Le Journal antisioniste !  Cette émission est destinée à vous fournir un certain point de vue de l’actualité, essentiellement sous le prisme de l’antisionisme, mais pas seulement. Seront également abordés des sujets non traités par les médias traditionnels, tout en mettant en lumière les mensonges diffusés par ces mêmes médias… Vous pouvez contacter la rédaction en envoyant un email à l'adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou en utilisant le formulaire de contact du site. N'hésitez pas à nous faire part de vos critiques ou suggestions pour nos prochains numéros !
Blog   Facebook   YouTube

04
AOÛ
« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 2] Imprimer
Dimanche, 04 Août 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 2]
Code lecteur :

« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 2]

Cet été, l'équipe de l’émission d’information « PAS L'Info ! » vous propose de revivre en image les évènements qui ont marqué l'actualité durant la saison 2012/2013…

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1645
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
28
JUIL
Israël, Iran, Syrie : Interview du Président du Parti Anti Sioniste [Vidéo] Imprimer
Dimanche, 28 Juillet 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Israël, Iran, Syrie : Interview du Président du Parti Anti Sioniste [Vidéo]
Code lecteur :

Israël, Iran, Syrie : Interview du Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste, commente pour l’équipe de « PAS L’Info ! », les menaces de Benyamin Netanyahu contre l’Iran et la Syrie…

Dans l’actualité internationale, Benjamin Netanyahu menace l’Iran. Pensez-vous, M. Gouasmi, qu’Israël serait capable d’attaquer la République islamique d’Iran ?

Est-elle assez folle pour le faire ? Les Israéliens vont faire un « baroud d’honneur ». La question est de savoir si ce sera en direction de l’Iran ou de la Syrie. Je crois qu’ils s’attaqueront à la Syrie en priorité. La Syrie et le Liban, frontaliers de la Palestine, ne resteront pas neutres. Les Israéliens, qui se disent juifs alors qu’ils sont sionistes, ont besoin d’un prétexte devant l’opinion publique israélienne et internationale. La raison invoquée sera une pseudo-attaque d’Israël avec du gaz, qui sera alors le prétexte pour déclencher une attaque contre la Syrie.

Je crois que le scénario est déjà ficelé, il est même possible que quelques obus contenant du gaz exploseront au-dessus d’Israël.

Peut-on s'attendre à ce que l'Iran attaque avant qu’elle ne soit attaquée ?

Combien j'aurais aimé ! Mais l'attitude des Iraniens est sage ; ils suivent les principes de l'Islam et ne peuvent pas attaquer s’ils ne le sont pas.

Pensez-vous que la France et l'OTAN soient prêtes à suivre Israël dans ce dernier « baroud d'honneur » ?

Rien ne se  fait sans la coordination de l'OTAN, de l'Occident et surtout des Etats-Unis avec Israël. Ces derniers sont comme deux frères siamois. L’Occident a enfanté de ce bâtard en Palestine et cède à tous ses caprices comme on cède aux caprices d’un enfant malade. Ici, il est question d’un enfant tordu !

Sur le site du PAS, nous avons vu l’hommage rendu à un martyr en Syrie. Que s’est-il passé ?

C'est un ami, je le connaissais. Il faisait partie de la famille que nous avons au centre Zahra de Damas. Il se peut que vous le connaissiez également, c'était une personne d'une bonté et d'une douceur extraordinaires. Il était à Seyyda Zeynab [mausolée de la petite fille du Prophète (s), ndlr], son lieu de travail et les hypocrites, ces pseudo-islamistes ont bombardé le site.

Nous avons rendu hommage à cet homme, j’ai appelé sa femme et sa famille auxquelles j’ai présenté mes condoléances au nom des membres du Centre Zahra, ainsi qu’au peuple syrien après la perte de cet homme exceptionnel. Les chaînes libanaises al-Manar et al-Mayadeen ont diffusé un communiqué et présenté leurs condoléances en hommage à ce frère et ami.

Comment évolue la situation en Syrie ?

La situation évolue dans le bon sens, l’armée remporte des victoires quotidiennes et des poches de résistance tombent ; elle va de mieux en mieux.

Pourquoi n’en entendons-nous plus parler ? Les médias taisent-ils ces victoires ?

Oui. Ce que j’aimerais dire, si j’arrive à être assez clair, c’est que nous nous trouvons face à un complot tellement gigantesque et diabolique qu’on est amené à penser que c’est Eblis (Satan, c’est-à-dire l’OTAN et l’Occident) lui-même qui l’a fomenté. Ce complot se traduit par les Printemps arabes qui se sont propagés partout. Il est certain que les peuples de ces pays veulent vivre en paix et ils ont choisi l’Islam. Néanmoins, Eblis (Satan, l’OTAN et l’Occident) ne veut pas laisser les Musulmans vivre en paix. De ce fait, il tire avantage des situations et transforme chaque mouvement de paix en mouvement de guerre.

Lorsque ces révolutions, ces « Printemps arabes », ont eu lieu, les peuples qui y avaient pris part, ont massivement voté pour les partis islamiques pensant que ces derniers allaient leur apporter paix, tranquillité et sécurité. Ces peuples voulaient simplement vivre leur Islam comme ils l’entendaient : En quoi cette situation dérange-t-elle ?

Mais concernant la Syrie, il y a eu d’autres calculs, notamment par le biais de savants religieux qui sont pires que les Israéliens. Ces pseudo-musulmans, tels que Qardaoui et d’autres, ont propagé l’idée d’une guerre sainte contre un régime qu’ils ont déclaré apostat, qui a apostasié l’Islam parce qu’il est alaouite. Ainsi, Qardaoui, l’homme qui travaille pour Israël, l’OTAN et le Qatar alimente le conflit en Syrie.

Donc, où se trouve le complot ? Ces personnes qui ont été envoyées se faire tuer en Syrie, sont tombées dans un piège. Le peuple égyptien qui a choisi l’Islam, n’a pas voté Morsi pour qu’il condamne la Syrie et va même jusqu'à rompre ses relations diplomatiques avec ce pays.

On ne coupe pas ses relations avec un pays du jour au lendemain. Les généraux ont compris qu’il n’était pas un homme politique et qu’il ne méritait le poste qu’il occupait.

Tous les hommes qui ont été placés au pouvoir après les « Printemps arabes » au Maroc, en Tunisie ou en Lybie, ont suivi cet élan et sont tombés dans un piège. Les peuples ont vite compris que l’enjeu est Israël, qui veut dominer la nouvelle carte du Moyen-Orient. Mais la Syrie, le Hezbollah et l’Iran sont un obstacle.

Les pseudo-musulmans, ces pseudo-Frères musulmans sont tombés dans un piège et leurs peuples s’en sont rendus compte et les ont rejetés. Ce qui est étrange, c’est que ces Frères musulmans, égyptiens, tunisiens ou autres ont soutenu ou soutiennent les États-Unis et l’Occident ! Quand l’Algérien moyen ou le Marocain moyen voit qu’Israël soutient les pseudo-musulmans qui combattent en Syrie, il comprend vite qu’il y a un piège.

Il s’agit d’un complot contre l ’Islam pour diviser les Musulmans et faire en sorte qu’ils perdent à chaque fois.

Les Musulmans ne comprennent pas qu'ils doivent réfléchir ensemble. Je me souviens que quand les Frères musulmans du FIS [en Algérie, ndlr] ont gagné les élections, je suis rentré en Algérie et je les ai félicités. Leur premier discours a été une déclaration contre l'Iran. Pourquoi s’en prennent-ils à l’Iran ? Que vous a fait ce pays ?

Par cette attitude, ils se sont eux-mêmes privés du soutien dont ils auraient pu bénéficier. De fait, l’armée les a balayés.

C'est ce scénario algérien qui se répète et se propage dans les pays arabes où les pseudo-révolutions des Frères musulmans montrent que ces derniers n'ont pas compris qu’ils sont tombés dans un piège, qu’ils ne devaient pas se diviser mais s’unir dans la fraternité et construire ensemble. Il faut redéfinir la Constitution et repartir sur de bonnes bases.

Pourquoi l'Iran a-t-elle réussi tandis qu’ils échouent ? Comment se fait-il que l'Iran n'attaque pas le monde arabe mais que le monde arabe attaque l'Iran ?

Les monarchies on fourni les moyens nécessaires à Saddam Hussein pour qu'il attaque l’Iran. Ensuite, elles se sont retournées contre lui. Quand le monde musulman comprendra-t-il qu'il est piégé ? Avant d’agir, il faut qu’il lise le Livre de Dieu et réfléchisse à travers ce Livre, étudie la stratégie de notre bien-aimé Prophète (s) et applique les mêmes décisions qu’Il a prises !

Voilà le piège dans lequel le monde musulman qui se déchire, est tombé. Comment se fait-il que l'Arabie Saoudite pointe ses missiles dans la direction de l'Iran ? Pourquoi pas en direction d’Israël ? Quelle folie ! Pourquoi les Saoudiens n'usent-ils pas de leur stratégie contre le sionisme ? Pourquoi les pays arabes s’agressent-ils entre eux, alors qu’il y a Israël à combattre ? Nous avons un sionisme à éradiquer, une terre Sainte occupée à libérer et nous avons un peuple qui ne cesse d’appeler au secours. Malheureusement, les pays arabes préfèrent s’attaquer à l’Iran, ils sont tombés dans un énorme piège !

Quel est notre défi aujourd’hui ?

Il est écrit dans le Coran : « Ô Prophète de Dieu, reste éveillé en Dieu et n’obéit pas aux infidèles et aux hypocrites ». De nos jours, les infidèles et les hypocrites sont manifestes. D’un côté l’OTAN, les Etats-Unis et Israël font pression sur le monde arabe, la Syrie et l’Iran, et de l’autre côté, les pays arabes hypocrites poussent pour que les compromis soient acceptés. Le verset du Coran est actuel ! Un seul mot d’ordre : Résistance, Résistance, Résistance, c’est notre foi. Nous ne cherchons pas à acquérir une terre ou à obtenir un pouvoir. Nous n’avons aucun intérêt dans ce combat si ce n’est de voir le mensonge disparaître. Qu’Israël disparaisse de la Palestine occupée afin que les Palestiniens reviennent chez eux ! Si cette première justice est reconnue par l’Occident alors peut-être, leurs enfants vivront dans un monde meilleur.

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1637
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
21
JUIL
« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 1] Imprimer
Dimanche, 21 Juillet 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 1]
Code lecteur :

« PAS L’Info ! » : Rétrospective de la Saison 2012/2013 [Partie 1]

Cet été, l'équipe de l’émission d’information « PAS L'Info ! » vous propose de revivre en image les évènements qui ont marqué l'actualité durant la saison 2012/2013…

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1638
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
18
JUIL
Le « Printemps » des hypocrites ! : Interview du président du Parti Anti Sioniste [Vidéo] Imprimer
Jeudi, 18 Juillet 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Le « Printemps » des hypocrites ! : Interview du président du Parti Anti Sioniste [Vidéo]
Code lecteur :

Le « Printemps » des hypocrites !

Yahia Gouasmi, président du Parti Anti Sioniste, accueille l’équipe du journal « PAS L’Info ! » pour passer en revue l’actualité internationale, notamment en Egypte…

Suite à la perte du pouvoir par Mohammed Morsi, issu du parti des Frères musulmans, que va-t-il se passer en Egypte ?

Il serait bon de s’interroger aussi sur ce qui se passe en Lybie et dans tous les pays qui ont eu leur « Printemps arabe » : en Tunisie, au Maroc où six ministres ont donné leur démission au gouvernement « islamique » et en Turquie. Le boomerang que ces pays ont lancé contre la Syrie, leur revient en pleine figure. Ceux qui se prétendent « Frères musulmans » avaient en réalité, noué des liens secrets avec les Etats-Unis et l’Europe. L’Egypte traverse son épreuve la plus dure, l’armée a pris le pouvoir après un coup d’Etat, qu’on peut interpréter différemment. C’était un signal d’alarme lancé par l’armée en raison de la tournure que prenaient les événements. L’état-major égyptien avait d’ailleurs déclaré que l’un des motifs de son intervention, était la coupure des relations entre la Syrie et l’Egypte et le fait d'avoir chassé l'ambassadeur syrien d’Égypte.

C'est surprenant, tout tourne autour de la Syrie qui remporte de plus en plus de victoires. Ces peuples musulmans qui prétendent être au service de l'Islam sont, en réalité, au service de l'Euro-Israël et ne font que renforcer Israël par leurs prises de position.

L'Égypte connaîtra encore de mauvais jours, son issue reste incertaine et il pourrait y avoir une guerre civile. Tous ceux qui ont envoyé leurs militants islamistes en Syrie, doivent se préparer à vivre le même scénario qu'en Algérie, c'est d’ailleurs ce scénario qui se déroule en Égypte. Le peuple ne demande qu'à vivre en paix, à choisir ses élus pour le représenter. Nous allons, en Egypte comme en Tunisie, vers un tournant et un glissement.

La Tunisie pressent ce glissement, elle a comme exemple, l’Algérie avec le FIS. Toutes les chancelleries occidentales, notamment François Hollande lorsqu’il est allé en Tunisie, parlent de démocratie, d'Islam, font l'éloge de ceux qui arrivent au pouvoir, en l’occurrence les Islamistes, ce que les peuples ne comprennent pas. Finalement, ils [les Occidentaux, ndlr] ne soutiennent que leurs alliés. Pour dire les choses telles qu'elles sont, nous sommes devant deux forces qui s'opposent, l'issue est donc incertaine pour les pays ayant eu leur « Printemps arabe », que je nommerai plutôt, « les enfers » du monde arabe !

Quelles pourraient être les conséquences de ce retour de bâton pour l'USraël ?

Pour le moment, elle se réjouit de la faiblesse du monde arabo-musulman, elle vise des cibles selon un programme pour son hégémonie. Dernièrement, Netanyahu disait qu'il n'attendrait pas après les États-Unis pour attaquer l'Iran. Nous n'attendons que cela, qu’il frappe pour qu'on en finisse avec cette entité sioniste ! L'Occident aura alors une politique de l'autruche et ne regardera qu'avec un œil, comme le Dajjal (l'Antéchrist). Cela ne laisse présager rien de bon, pas pour la Résistance (Iran, Hezbollah, Syrie et d'autres) qui a toujours résisté au projet sioniste et va de victoires en victoires.

Le problème aujourd’hui, c’est l’Arabie saoudite qui vient encore d’expulser des Yéménites. Ce sera une bénédiction pour tout le Moyen-Orient si l’Arabie saoudite tombait. Le Qatar est tombé, il n’a plus la prétention de soutenir les « Printemps arabes ». On a demandé à l’Émir de laisser place à son fils qui veut opérer un changement de stratégie en Syrie, sur la scène internationale et est prêt à expulser al-Qardawi du Qatar. L’Arabie saoudite veut prendre le relais et pointe déjà ses missiles vers l’Iran. Mais que faire du Yémen ? Je pense qu’il sera le nouveau pôle de Résistance du Moyen-Orient. Si les Houthis (opposants yéménites) prennent la décision de riposter à toutes les attaques qu’ils subissent, nous entrerons dans un nouveau scénario.

Quelle est la place du Yémen, d’un point de vue géostratégique ?

Le Yémen est observé et craint. Certains pensent pouvoir le contrôler mais les Yéménites n’ont rien à voir avec les autres peuples arabes. Ils sont solidaires et fermement attachés aux liens familiaux, à l’honneur, à la parole donnée, aux traditions. Lorsque le Yémen dit d’un pays qu’il est son ennemi alors il l’est pour tous les Yéménites. Aujourd’hui, l’Arabie saoudite et les Etats-Unis sont les ennemis du Yémen, alors attendons un peu pour voir l’évolution…

Quelles sont les nouvelles de Syrie ?

Elles sont très bonnes. Bien-sûr, l’économie est touchée à cause des différents boycotts imposés par l’Occident mais militairement, elles sont très bonnes. La nourriture est distribuée au peuple.

Serait-ce bientôt la fin ?

C’est bientôt le début de la fin ; les pseudo-Islamistes de l’ASL commencent à perdre du terrain, le peuple reprend confiance et sent que la victoire approche.

Etant donnée la perte d’influence du Qatar, que font les pseudo-djihadistes ?

Ces pseudo-djihadistes fabriquent des faux dollars pour dévaluer la livre syrienne… Ils inondent le marché syrien avec de faux dollars. Le peuple en est conscient, c’est pourquoi il ne veut plus d’eux. En dehors de la Syrie aussi, les peuples arabes sont conscients de l’enjeu.

Que pensez-vous du soutien de la Russie au Hezbollah ?

Le Hezbollah est la véritable Résistance face à l’entité sioniste, il n’est pas une pseudo-résistance mais un modèle. Je remercie Dieu qu’il y ait des hommes qui témoignent de ce qu’est le musulman authentique et qui se battent pour une noble cause : libérer la Palestine, al-Qods [Jérusalem, ndlr], première Qibla de l’Islam ; je suis fier de ces hommes et de leur école.

La situation s’apaise en Syrie, aussi pensez-vous que le début de la fin de l’entité sioniste soit proche ?

L’entité sioniste doit encore mettre à exécution quelques « barouds d’honneur », ce sera spectaculaire, bien entendu, quelques complots, des actes terroristes qui dépasseront ceux du 11 septembre. Ce n’est qu’à la suite de ces événements que l’humanité verra le vrai visage d’Israël.

Les sionistes sont des malades mentaux, des suicidaires. Nous n’arrêtons pas de leur dire de sortir de la Palestine qui n’est pas leur terre, de retourner chez eux dans les pays de l’Est, aux Etats-Unis ou en France, et de laisser la terre sainte aux hommes de bonne volonté afin qu’ils y construisent un monde de conciliation et de fraternité.

Les sionistes préparent une armée spéciale qui se nomme « les vendus d’Israël », composée d’Arabes israéliens, de Druzes et d’autres groupes. Ils se préparent à la frontière du Golan, pour mener une stratégie militaire offensive contre le Liban. Leurs stratégies précédentes ont toutes échoué, ils s’imaginent que leurs calculs les amèneront à un résultat porteur d’espoir pour l’USraël. En fait, ils jouent leur dernière carte...

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

L’hypocrisie de certains va encore nous surprendre. Les « Moudjahidine Khalq », ces hypocrites du peuple iranien basés à Paris, viennent de propager des mensonges à l’encontre de l’Iran, prétextant que l’Iran a construit une centrale nucléaire à usage militaire, dans le Nord de Téhéran, il y a quelques années. Ils propagent ce mensonge, ce qui ravit l’Occident et l’USraël ! Ils se disent Iraniens mais s’ils l’étaient, ils seraient fiers que leur pays développe les technologies dont dispose l’Occident. Au contraire, ils contactent Washington et Paris et leur disent que cette centrale sera opérationnelle dans un mois ou deux.

Pourquoi cette hypocrisie de la part de musulmans qui se définissent comme tels ? Les Frères musulmans d’un côté et les pseudo-islamistes de l’autre s’avèrent être des pro-israéliens, dont les responsables possèdent tous des résidences en Occident : à Londres ou à Paris, etc. Ils travaillent pour l’USraël et commettent des attentats terroristes comme l’ont fait à Téhéran, les « Moujahidine Khalq », ces hypocrites !

Dans quel monde vivons- nous ? Ne se rendent-ils pas compte que nous sommes dans le mois de Dieu ? Nous sommes ses invités et sommes tenus de nous rapprocher de Lui, de vivre dans l’humilité et la fraternité. Ces hypocrites iraniens qui vivent à Paris, sont de la pire espèce, ils font le jeu du sionisme et des Etats-Unis. Ils propagent des mensonges, uniquement dans l'espoir que les Iraniens seront bombardés et tués…

Le message que j’adresse à ces hypocrites est qu’ils appartiennent à la malédiction des temps modernes. Ils sont maudits, leurs enfants aussi, à cause du sang des innocents qu’ils ont versé ou contribué à faire verser !

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1627
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
15
JUIL
Interview de Marc George (Média libre) par « PAS L’Info ! » [Vidéo] Imprimer
Lundi, 15 Juillet 2013 [Liste des émissions]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Interview de Marc George (Média libre) par « PAS L’Info ! » [Vidéo]
Code lecteur :

Interview de Marc George (Média libre) par « PAS L’Info ! »

Marc George, responsable du site d’information « Média libre », est interviewé par le journal « PAS L’Info ! ».

Quel bilan faites-vous, un an après l’élection de M. Hollande et de la Gauche ?

Il n’y a plus beaucoup de hollandistes. Beaucoup d’antisionistes ont été exaspérés par la politique de Nicolas Sarkozy, par son alignement sur les Etats-Unis et on espéré que François Hollande serait une alternative à la politique de Sarkozy. Beaucoup votaient Hollande par antisionisme. Je fais partie de ceux qui les mettaient en garde et pensaient que Hollande serait pire que Sarkozy, dans tous les domaines. J’observe, avec regret, que je ne me suis pas trompé. En matière de sionisme, le gouvernement de Hollande est allé au moins aussi loin voire plus loin que celui de Sarkozy, sur la question syrienne, Laurent Fabius est allé plus loin qu’Alain Juppé. D’ailleurs, la France se retrouve isolée, puisqu’on voit bien que les Etats-Unis ont levé le pied, ils ont discuté avec les Russes. La France se retrouve seule à l’avant-garde d’une position ultra-belliciste en Syrie.

Sur la question du libéralisme et de l’Union européenne, François Hollande avait promis qu’il infléchirait la politique européenne et ferait plier Angela Merkel. Il a fait le contraire et la France est aujourd’hui moins influente qu’elle ne l’était sous Sarkozy. En moins de quelques jours, il a renié tout ce qu’il avait promis.

Sur les questions de société, il est pire que Sarkozy. On peut penser que la droite libérale française serait allée, à un moment ou à un autre, vers le mariage gay puisque c’est une tendance lourde dans l’Occident décadent. Mais avec le PS, cela a été encore plus rapide. Le Parti socialiste qui porte mal son nom, qui a échoué sur tous les sujets et ne répond à aucune des attentes des catégories populaires, s’est cru obligé de passer en force, non pour l’égalité des droits, mais contre le droit au mariage traditionnel pour la grande majorité des Français qui y est attachée. Tous ceux qui ont voté Hollande, que ce soit pour des questions sociales ou de politique étrangère, sont déçus. Les seuls à être satisfaits, sont ceux qui souhaitent qu’on aille plus loin dans la décadence des mœurs, dans le « soixante-huitardisme », ce qui n’est pas le cas des catégories populaires.

Le mariage gay porte mal son nom puisqu’il concerne deux hommes, ce n’est donc pas un mariage. J’ai été heureux de constater que des associations musulmanes comme Fils de France, le CFCM ou l’UOIF ont manifesté ou appelé à manifester aux côtés des Chrétiens, lors des manifestations massives, durement réprimées contrairement à d’autres manifestations. Le Centre-Zahra avait également manifesté aux côtés des Catholiques, contre les blasphèmes proférés contre Jésus-Christ. Ces échanges entre Musulmans et Chrétiens sont assez nouveaux, d’autant plus que certains milieux catholiques de droite sont traditionnellement islamophobes. Ils ont enfin pu se rendre compte que sur un certain nombre de dossiers, ils pouvaient être côte-à-côte et non pas face-à-face. C’est un des aspects positifs de ce sombre mariage. Il me semble même qu’un débat va être organisé entre Albert Ali et le président de Civitas, qui était pourtant traditionnellement sur des positions assez anti-Islam. C’est vraiment porteur d’espoir, d’ailleurs, si le Centre Zahra ou le PAS étaient présents à la grande manifestation nationale du 26 contre le mariage gay, j’en serais ravi. Je ne sais pas quelle sera la décision de Yahia Gouasmi, mais de ce point de vue-là au moins, ce serait une bonne idée.

Comment voyez-vous l’avenir de notre pays avec tout ce que vous venez de nous dire ?

J’ai eu l’occasion d’en discuter avec Yahia. J’avais été très marqué par ma visite au Liban que j’avais organisée en 2006, juste après l’agression israélienne contre le Liban et la victoire du Hezbollah. Au cours de ce voyage, j’avais été frappé, lors de ma visite du sud de Beyrouth, qui est le quartier général du Hezbollah, de constater qu’il avait été quasiment rasé mais en même temps, grouillait de vie. Les gens étaient souriants et motivés, images que je ne crois pas possibles en France. C’est ainsi que j’ai découvert le Hezbollah. Je me souviens alors avoir dit à Yahia que le seul modèle politique qui pourrait nous sortir de la nasse c’était ce modèle libanais, souvent présenté comme un contre-modèle à cause des affrontements communautaires, alors que ces affrontements sont largement le fait de luttes entre puissances étrangères qui les instrumentalisent.

Ce qui est marquant au Liban et qui n’est pas récent, c’est cette alliance nommée Union patriotique entre le Hezbollah chiite et la Droite nationale catholique libanaise incarnée par le Général Aoun. Le terme patriotique m’est très cher, donc le seul espoir pour la France de demain est un Hezbollah français.

Vous avez nommé le Parti Anti Sioniste comme étant le Hezbollah français ?

Oui, c’est ce qu’incarne le PAS à mes yeux. Sur le plan légal, je ne sais pas comment cela fonctionne mais dans l’esprit, c’est ce qu’il est. Je rêve de voir émerger, dans un futur proche en France, un authentique Hezbollah français comme le Hezbollah libanais ou le Hezbollah syrien (dont Yahia Gouasmi m’a appris l’existence), qui qu’allie aux forces catholiques françaises. Je pense que cette union des hommes de valeur et des hommes de foi serait susceptible de sortir la France de sa soumission -dans le mauvais sens du terme-.

M Gouasmi a lancé à multiples reprises l’appel à l’union entre Chrétiens et Musulmans ?

Bien-sûr, cela a toujours été son discours.

Entre chiites et sunnites également.

Oui, c’est le cas d’ailleurs de Albert Ali qui est sunnite. La situation est assez compliquée en France (pas seulement en France), où on voit une fracture chez les sunnites avec l’influence du Qatar et de l’Arabie saoudite. Cependant, il existe un courant sunnite en France qui n’est pas fanatique et qui n’est pas dans le rejet hystérique du chiisme et qui est favorable à ce que j’appelle le « Front de la foi ». Albert Ali en est un exemple, comme Camel Bechikh, de l’association Fils de France, en est un autre et il y en a d’autres.

De plus en plus de Musulmans, notamment de la 2ème génération (jeunes français issus de l’immigration algérienne, tunisienne et marocaine) principalement, mais aussi issus de l’Afrique sub-saharienne musulmane militent dans ce sens, c’est porteur d’espoir.

Dans quels domaines militent-ils ?

Par exemple, Albert Ali a écrit différents ouvrages et intervient sur différents sites. Camel Bechikh a monté une association et intervient dans divers colloques. Il est récemment intervenu au parti de Dupont-Aignan, « Débout la République ».

Sur des sujets de société ?

Oui, sur la place de l’Islam en France et sur les relations entre l’Islam et le Christianisme. Il représente un visage nouveau de l’Islam ; les Français qui souvent perçoivent cette religion (pour des raisons qui peuvent se comprendre) comme une religion étrangère, progressivement portent un regard nouveau sur l’Islam en France, ce qui est porteur d’espoir.

Avez-vous un appel à faire aux Français sur cette question ?

Je pense que les Français sont de plus en plus confrontés aux conséquences de l’idéologie libérale qui est celle de 1968 et de la destruction de toutes les structures traditionnelles que cette révolution « soixante-huitarde » a initié : éclatement de la cellule familiale, destruction de la religion et de la morale traditionnelle. La grande majorité des Français (toutes origines confondues) sont des travailleurs, des chefs de famille qui subissent, au quotidien, les conséquences sociales du libéralisme. Ils voient leurs gamins fumer du shit à 13-14 ans, écouter de la musique violente, etc. Je ne vais pas énumérer tous les symptômes de la dégénérescence de la société française que subissent beaucoup de Français, y compris d’origine immigrée. Je pense que cela les amène à se poser des questions sur le type de société dans lequel ils veulent vivre, et cela peut les amener à reconsidérer le regard qu’ils portent sur la religion, la morale, la famille, la tradition, le mariage, etc.

Il y a donc, je pense, un espoir de ce côté-là. En tout cas, au moment où ils prennent ses conséquences en pleine face, c’est le moment de leur montrer qu’il existe une alternative à ce type de société, que ce n’est pas une fatalité et que d’autres choses existent ailleurs. C’est, je pense, ce qu’il faut entreprendre, ce qu’il faut leur montrer.

Est-ce que ce sont ces événements qui ont impulsé votre conversion à l’Islam ? Souhaitez-vous nous en parler ?

Je pense que Dieu guide qui Il veut, il y a un long processus qui m’a amené à me convertir à l’Islam, je pense qu’il y a de nombreuses raisons. Lorsque je me suis converti, j’ai revu toute ma vie et j’ai eu tendance à percevoir chaque événement de ma vie, depuis la prime enfance, comme étant une sorte de « tarte » pour m’amener à la prise de conscience. J’ai rencontré pas mal de difficultés dans mon enfance, dans ma scolarité, dans ma vie de jeune homme et dans ma vie d’homme : des décès, etc. Disons que ma jeunesse n’a pas été un long fleuve tranquille.

Je viens de la gauche, j’étais libertaire, soixante-huitard, athée bien-sûr et j’ai progressivement compris qu’une société avait besoin de règles pour fonctionner. Je l’ai compris parce que j’étais, moi-même, victime de cette absence de règles. Cela m’a amené à abandonner le gauchisme libertaire pour me tourner vers la droite et à être attiré par les valeurs d’ordre, de tradition, de civilisations. Progressivement, j’ai compris par le militantisme, à travers ceux qui prétendaient incarner la civilisation et la morale. J’ai découvert que beaucoup d’entre eux parlaient beaucoup mais pratiquaient fort peu, que notre société était beaucoup plus malade que ce que je croyais et que, peut-être, son problème était bien plus profond.

C’est à ce moment que je me suis interrogé sur Dieu, entrecoupé d’expériences. Je parlais tout à l’heure de ma visite au Liban où j’ai vu le Hezbollah dans une situation dramatique, avec le sud Beyrouth rasé et l’espérance, le bonheur, la joie de vivre, l’enthousiasme des gens que je rencontrais, hommes et femmes confondus. Je comparais tout ceci à ce que je pouvais voir de ma propre vie, de mon propre pays et ca m’a amené à m’interroger, je suis devenu croyant, un peu par nécessité au début, parce que je me suis dis que sans Dieu c’était fichu. Ca m’a amené à réfléchir sur Dieu et j’ai fini par être convaincu de son existence. Il y a des signes de Son existence partout et quand on commence à y réfléchir, on est obligé d’y aboutir.

Une fois que je suis devenu croyant, il m’a manqué, pendant longtemps, un moyen de rentrer en relation avec Dieu. J’étais croyant intellectuellement mais je ne le vivais pas, j’avais une frustration, j’ai rencontré des Chrétiens principalement, très peu de Musulmans d’ailleurs. Il a fallu des circonstances particulières, des rencontres avec Albert Ali, Kamel Bechikh mais aussi Yahia Gouasmi lors des élections européennes de 2009, je n’étais pas encore converti à cette époque. Ce sont des Musulmans qui avaient un discours nouveau qui m’a interpellé et m’a amené à m’interroger, à me poser des questions et de long en loin, ça c’est imposé comme une évidence. C’est vraiment un tout que je ne regrette pas et je n’en suis qu’au début !

PAS L’Info !

© www.partiantisioniste.com/journal-tv/1624
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent11121314151617181920SuivantFin»