› Visite du Président syrien Bachar al-Assad à Téhéran
05
Oct

Visite du Président syrien Bachar al-Assad à Téhéran

Imprimer
Mardi, 05 Octobre 2010 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son homologue syrien Bachar al-Assad, le 02 octobre 2010 à Téhéran.Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son homologue syrien Bachar al-Assad, le 02 octobre 2010 à Téhéran.

Visite du Président syrien Bachar al-Assad à Téhéran


Le Président de la République de Syrie, Bachar al-Assad, s'est rendu ce samedi 02 octobre 2010 à Téhéran, où il a rencontré son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad. Dès son arrivée, le Président  syrien a déclaré que les négociations entre Benyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas n’avaient apporté aucun changement, ajoutant qu’il s’agissait d’une opération d’Obama pour améliorer son image sur le plan intérieur américain.
 
Les Présidents syrien et iranien ont chacun réaffirmé leur soutien à la Résistance et aux autres adversaires d’Israël. La visite du Président syrien en Iran, ainsi que ses déclarations, consolident l’unité du Front de la Résistance. La Syrie joue, face au sionisme, un rôle déterminant. D’abord par sa situation géographique, ayant une partie de son territoire (le Golan) encore occupée par Israël, elle est aujourd’hui le seul État arabe qui n’a pas capitulé face au sionisme. Elle donne ainsi un précieux encouragement aux peuples arabes, dont les dirigeants se sont alignés sur Washington et Tel Aviv.

Cette visite du Président syrien renforce donc ce que les sionistes appellent l’axe Téhéran-Damas. L’influence de la République de Syrie et de son Président dans la région, notamment au Liban, n’a pas échappé à l’USraël. D’où les manœuvres et les rumeurs permanentes pour tenter de diviser l’axe Damas-Téhéran, mais en vain...

La rencontre entre les deux Présidents a lieu au même moment que les « négociations » entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et Mahmoud Abbas, mais leur échec programmé démasque clairement le sionisme et ses collaborateurs palestiniens !  Elle confirme le rôle central de la Syrie dans le combat contre Tel Aviv et ses alliés.
 
Le peuple libanais et le Hezbollah, le peuple palestinien et le Hamas, ainsi que les autres forces de la Résistance ne peuvent que se réjouir d’une telle visite et des déclarations du Président Bachar al-Assad soutenant leur combat.

C’est autour de Damas et de son Président que doivent se grouper tous les peuples arabes qui n’acceptent pas la politique de trahison de leurs dirigeants. Par leur fermeté et leur courage, la Syrie et ses alliés sauvent l’honneur de tous les Arabes et de tous les musulmans !


Yahia Gouasmi,
Président du Parti Anti Sioniste.

© www.partiantisioniste.com/communications/511
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte