› Syrie : Quand Fabius sang mêle !
14
JUIN

Syrie : Quand Fabius sang mêle !

Imprimer
Vendredi, 14 Juin 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Laurent Fabius, ministre français des  Affaires étrangères.Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères.Syrie : Quand Fabius sang mêle !

Ce mercredi 12 juin 2013, Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a réclamé à la « Communauté Internationale » que l’armée syrienne du Président Bachar Al Assad cesse sa progression vers Alep.

Les déclarations de Laurent Fabius sont absurdes et scandaleuses : « Il faut un rééquilibrage entre les troupes syriennes et les rebelles arabo-étrangers, parce qu’au cours des dernières semaines, les troupes de Bachar Al Assad, et surtout le Hezbollah et les Iraniens avec les armes russes, ont repris un terrain considérable. »

Il est étonnant qu’un ministre français veuille arrêter la progression d’une armée qui circule dans son propre pays… Ne faudrait-il pas faire cesser la progression de ceux qui envahissent ce pays ? Pourquoi ne pas avoir demandé aux « rebelles » de quitter Alep ?

Le rôle d’un ministre des Affaires étrangères est-il de trouver des solutions diplomatiques ou pousser à la guerre en surenchérissant les massacres sur le terrain ?

Il ajoute que « si le président Bachar prend l’avantage dans cette situation pour en finir, cela ne permettra pas à la conférence de Genève d’avoir lieu ». Mais le but de cette réunion n’est-il pas que le conflit cesse ?

Pourquoi vouloir poursuivre les combats sur le terrain ? Quels sont les réels enjeux de cette conférence ?

Laurent Fabius viserait-il l’Iran ? Dans sa dernière déclaration, l’homme politique nous suggère une piste : « Derrière la question syrienne, il y a la question iranienne. […] Si nous n’arrêtons pas le Président  Al Assad soutenu par l’Iran alors quelle crédibilité aura-t-on en exigeant que  les Iraniens n’aient pas l’arme atomique ? ».

Laurent Fabius serait-il allergique à la paix ? Le sang doit-il encore couler pour qu’il soit  satisfait ?

Une fois de plus, les preuves sont flagrantes. Comme le Parti Anti Sioniste l’évoquait il y a quelques temps, le conflit syrien sert directement les intérêts des sionistes. L’armistice de cette guerre serait un échec pour l’USraël et ses alliés, car la principale cible de toute cette diplomatie destinée soi-disant à résoudre la situation en Syrie, n’est rien d’autre qu’une stratégie pour attaquer l’Iran…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1582
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte