› Syrie : Attentat perpétré la veille de la réunion du Conseil de Sécurité…
18
JUIL

Syrie : Attentat perpétré la veille de la réunion du Conseil de Sécurité…

Imprimer
Mercredi, 18 Juillet 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

G à D : Le ministre de la Défense, son vice-ministre et l’adjoint au vice-président de la République.G à D : Le ministre de la Défense, son vice-ministre et l’adjoint au vice-président de la République.Syrie : Attentat perpétré la veille de la réunion du Conseil de Sécurité…

Un attentat-suicide a frappé le siège de la Sécurité nationale syrienne, mercredi 18 juillet, lors d'une réunion entre des ministres et des hauts responsables d'agences de sécurité du pays. L’attaque a coûté la vie à trois généraux : le ministre de la Défense Daoud Rajah, son vice-ministre et beau-frère du Président, Assef Chawkat et l’adjoint au vice-président de la République, Hassan Turkmani. Des blessés sont également à déplorer.

Il s’agit de l’attentat le plus grave du point de vue politique, depuis le début de la crise en mars 2011. Son but est clairement de déstabiliser le régime et de provoquer un vent de panique au sein de la population syrienne. Selon le ministre syrien de l’information M. Zoebi, « l’attentat terroriste a été perpétré par les services de renseignements des pays ennemis de la Syrie. Tous les pays qui procurent des armes et de l'argent aux groupes terroristes assument la responsabilité de ce qui s'est passé aujourd'hui à Damas », ajoutant que ce qui s'est passé aujourd'hui est « le dernier chapitre de la conspiration américano-israélienne contre la Syrie ». L’attentat est, selon le ministre, « l’expression de la faillite et de la frustration des ennemis de la Syrie devant la force et la cohésion de l'armée arabe syrienne ». 

Après avoir tout tenté pour mettre à genou la Syrie, les ennemis du pays multiplient les massacres, à l’approche de la réunion du Conseil de Sécurité… « Moscou constate que les rebelles syriens intensifient leurs opérations à chaque fois que le Conseil de sécurité de l'ONU envisage d'examiner la situation en Syrie », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.
 « Tendance dangereuse » ajoute-t-il, « lorsque les discussions sur le règlement de la crise syrienne sont en cours au Conseil de sécurité, la rébellion multiplie les attentats terroristes afin de faire échouer toutes les tentatives » pour solutionner le conflit a indiqué mercredi le diplomate sur Twitter.

Serait-ce dans le but de dissuader la Russie et la Chine d’opposer leur véto à la résolution du chapitre VII (et donc le recours à la force par les Nations Unies), souhaité par l’USraël, l’Occident, la Turquie et les monarchies du Golfe ?

Le Parti Anti Sioniste condamne cet attentat qui porte la marque du sionisme, cherche à renverser le régime et à détruire le Front de la Résistance (Iran, Syrie, Hezbollah et Hamas). Il s’inscrit dans le plan de remodelage du Moyen-Orient voulu par le sionisme. Seules la cohésion et la résistance du peuple syrien et de son gouvernement sauront déjouer ce complot sioniste.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1170
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte