› Syrie : Allons-nous vers une intervention militaire comme en 2003 contre l’Irak ?
12
DÉC

Syrie : Allons-nous vers une intervention militaire comme en 2003 contre l’Irak ?

Imprimer
Mercredi, 12 Décembre 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

ONU – 05/02/03 : Powell agite une fiole d’ «anthrax » comme « preuve » d’activités illicites en Irak ! ONU – 05/02/03 : Powell agite une fiole d’ «anthrax » comme « preuve » d’activités illicites en Irak ! Syrie : Allons-nous vers une intervention militaire comme en 2003 contre l’Irak ?

Dimanche 9 décembre, le quotidien anglais Sunday Times a révélé que « des forces spéciales israéliennes se trouveraient déjà en Syrie pour identifier et localiser des armes chimiques et participer à des opérations de sabotage dans ce pays ». Citant des sources militaires  et du renseignement israéliens, le quotidien anglais rapporte que « des forces spéciales se seraient rendues en Syrie dans le cadre de la guerre secrète menée par l'Occident et leurs alliés arabes et turcs contre l'Etat syrien. Elle consiste, dans un premier, à évaluer la présence de sites d'armes non-conventionnelles sur le territoire syrien ». Selon ces mêmes sources, « des satellites et des drones israéliens seraient, depuis longtemps, au courant des lieux où étaient cachées les armes chimiques mais la Syrie les auraient transférées ailleurs ».

Cependant, le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies a confirmé hier, le manque d’information prouvant  l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien.

L’écrivain et chroniqueur pour le journal américain The Independent, Robert Fisk, a écrit que « l'existence d'armes chimiques en Syrie est un mensonge. La rumeur accusant la Syrie d'avoir l'intention de faire usage d’armes chimiques contre son peuple est fausse. C’est une accusation qui vise à faire pression sur le gouvernement syrien ». « C'est une accusation  démentie, à maintes reprises, par le gouvernement syrien qui en a même informé l'ONU [La Syrie a envoyé des lettres au Conseil de sécurité de l'ONU et au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon garantissant qu'elle n’aurait pas recours aux armes chimiques, ndlr]. Et pourtant, les pays occidentaux y insistent toujours. Or,  plus un mensonge est grand, plus les gens le croient » a conclu Fisk.

Ces rumeurs nous rappellent que ceux (l’USraël et l’Occident) qui, aujourd’hui, accusent Damas de détenir des armes chimiques sont les mêmes qui, en 2003, accusaient l’Irak de détenir des armes de destruction massive… inexistantes. Nous avons tous en mémoire l’intervention du Secrétaire d’Etat américain Colin Powell au Conseil de Sécurité de l’ONU, intervention au cours de laquelle il avait sorti une fiole d’anthrax, comme soi-disant preuve des activités illicites du régime de Saddam Hussein. Son discours avait suffi pour justifier, aux yeux de l’opinion publique internationale, l’utilisation de la force contre l’Irak.

Que veut-on justifier, aujourd’hui ? Une intervention militaire en Syrie ? Il n’y a rien de moins sûr… les fauves attendent ce moment depuis si longtemps !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1316
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte