› Syrie : A qui profite l’enlèvement des deux évêques orthodoxes ?
24
AVR

Syrie : A qui profite l’enlèvement des deux évêques orthodoxes ?

Imprimer
Mercredi, 24 Avril 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Yohanna Ibrahim, évêque syriaque orthodoxe (à G), et Paul Yazigi, évêque de l'Eglise orthodoxe grecque.Yohanna Ibrahim, évêque syriaque orthodoxe (à G), et Paul Yazigi, évêque de l'Eglise orthodoxe grecque.Syrie : A qui profite l’enlèvement des deux évêques orthodoxes ?

Deux évêques des Eglises orthodoxes syrienne et grecque ont été enlevés par des rebelles armés, dans la province d'Alep (Nord de Syrie), le 22 avril 2013. Yohanna Ibrahim, évêque syriaque orthodoxe d'Alep et Paul Yazigi, évêque de l'Eglise orthodoxe grecque de la même ville, sont tombés entre les mains d'un groupe terroriste, alors qu'ils effectuaient un travail humanitaire. Des Chrétiens riverains ont confirmé l'enlèvement des deux évêques et la mort de leur chauffeur, prêtre lui aussi.

Plusieurs dignitaires religieux musulmans ont été tués, depuis le début du conflit syrien en mars 2011, mais c'est la première fois que des prélats chrétiens sont la cible des terroristes. Interviewé au mois de septembre 2012 par l’agence de presse Reuters, l’évêque Yohanna Ibrahim avait déclaré que les chrétiens d'Alep étaient directement affectés par les combats qui se déroulent, depuis des mois, pour la prise de contrôle de la deuxième grande ville du pays.

En Syrie, les terroristes soutenus par le front arabo-occidental (Arabie saoudite, Qatar, France, Etats-Unis, Israël, Turquie, Grande-Bretagne et Allemagne), ont subi de nombreux échecs face à l’armée régulière. C’est pourquoi, ils ont régulièrement recours à des enlèvements, voire des assassinats de religieux pour rehausser le moral de leurs troupes. Les chrétiens, qui représentent environ 5% de la population syrienne, sont la cible des terroristes qui leur reprochent d’être des apostats et des mercenaires du régime.

Le Parti Anti Sioniste, pour sa part, condamne cet enlèvement qui porte la marque du sionisme, qui cherche à attiser les conflits communautaires et confessionnels, dans le cadre de ce qu’il appelle « le choc des civilisations ». L’Usrael cherche à opposer les chrétiens et les musulmans pour les pousser dans des conflits sanglants et interminables, dont les seuls bénéficiaires sont le sionisme et ses lobbies usraéliens.

 Il est question de remodeler le Moyen-Orient voulu par Israël avec l’appui indéfectible des Etats-Unis et de certains pays occidentaux (Grande-Bretagne, France) ; toute agression contre les chrétiens du Moyen-Orient fait partie intégrante de ce plan !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1492
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte