› Qui se cache derrière le film injuriant l’Islam ?
13
Sep

Qui se cache derrière le film injuriant l’Islam ?

Imprimer
Jeudi, 13 Septembre 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

« Les membres de l’équipe du tournage sont très en colère et se sentent dupés par le producteur ».« Les membres de l’équipe du tournage sont très en colère et se sentent dupés par le producteur ».Qui se cache derrière le film injuriant l’Islam ?

La projection du film blasphématoire « Innocence of Islam » (« L’innocence des musulmans ») a provoqué un tollé à travers les pays musulmans. Un certain réalisateur israélo-américain Sam Bacile -son pseudonyme- décrit l'Islam comme un « cancer », tourne en dérision le Prophète de l’Islam et présente les musulmans comme immoraux et violents. C’est en réalité l'œuvre d'un collectif de donateurs sionistes (extrémistes juifs et coptes), partisans d'une intervention de l’armée israélienne en Égypte pour la création d’une « coptie indépendante » et cherchant à monter les musulmans contre les coptes. Le film a été réalisé avec la participation du pasteur Terry Johns de Floride, tristement célèbre pour avoir brûlé publiquement plusieurs exemplaires du Coran. Le collectif a choisi de diffuser des extraits du film sur Internet le lundi 11/9, jour de la commémoration de l'attaque terroriste contre les Etats-Unis, est-ce un hasard ? Non, c’est davantage le signe d’une propagande islamophobe criminelle !

L'une des actrices du film, Cindy Lee Garcia, citée par Russia Today, se dit très inquiète : « Ce film s'appelait à l'origine « combattants du désert ». L’équipe du tournage est très en colère et se sent dupée par le producteur ; les dialogues ont été réécrits ! Nous sommes profondément attristés par les tragédies qui ont suivi (la diffusion, ndlr) ». Le scénario voulait, au départ, montrer la situation en Egypte il y a 2000 ans et « ça n'avait aucun lien ni avec l'Islam, ni avec les musulmans », ajoute l’actrice.

Suite à la mise en ligne sur Internet d’extraits de ce film, des manifestants armés ont attaqué, mardi soir, le consulat américain à Benghazi (en Libye), provoquant la mort de l'ambassadeur J. Christopher Stevens et de trois fonctionnaires. C’est un rude contrecoup pour les Etats-Unis qui ont eux-mêmes armé ces groupes pendant « la révolution libyenne » et qui, aujourd’hui, se retournent contre eux ! Les ambassades américaines en Egypte, au Yémen, en Libye, en Tunisie et au Maroc ont également été prises d’assaut par des manifestants en signe de protestation contre la sortie du film injurieux et des manifestations sont prévues après la prière du vendredi 14/9, dans plusieurs capitales musulmanes.

Dans un communiqué du mercredi 12 septembre, le Hezbollah a condamné le film américano-sioniste et l’a qualifié d’« acte immoral violant un des principaux droits de l'Homme à savoir, le respect de ses croyances et de ses sacro-saints ». La production blasphématoire a été également condamnée par le Vatican par la voix du père Federico Lombardi, par les coptes d’Egypte, par les autorités égyptienne, iranienne, indonésienne et afghane, entre autres. Quant au Premier ministre turc Erdogan, il a adressé ses condoléances au président Obama sans jamais condamner la production du film injurieux !

Prétextant une attaque planifiée par la « nébuleuse al-Qaïda », le président Obama a décidé d’envoyer deux navires en Libye, « par mesure préventive », selon un haut gradé américain ! Nous rappelons à nos lecteurs les liens entre « la nébuleuse al-Qaïda » et la CIA pendant la guerre contre les Soviétiques, en Afghanistan. Comme par hasard, cette structure se manifeste à chaque fois que l’USraël en a besoin. C’est le cas depuis que l’entité sioniste ne voit sa survie que dans ce qu’elle appelle « le choc des civilisations », autrement dit, opposer les chrétiens et les musulmans pour les pousser dans des conflits sanglants et interminables. Ainsi, le sionisme prolonge sa domination, aujourd’hui fortement amoindrie tant sur le plan militaire que sur le terrain de l’opinion publique...



Le Parti Anti Sioniste a déjà mis en garde, dans ses communications précédentes, sur l’éventualité d’un nouveau « 11 septembre » destiné à relancer la machine propagandiste afin que le bloc sioniste ait à nouveau les mains libres.

Il condamne fermement la projection de ce film blasphématoire qui porte atteinte à la dignité humaine et appelle les musulmans et les chrétiens à ne pas tomber dans le piège sioniste qui leur est tendu.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1208
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte