› Communications du PAS
09
Sep
Les Takfiris de « l’Etat islamique » menacent le Liban ! Imprimer
Mardi, 09 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Ersal (nord-est du Liban) : L’armée libanaise affronte les Takfiris.Ersal (nord-est du Liban) : L’armée libanaise affronte les Takfiris.Après la Syrie et l’Irak, les Takfiris menacent le Liban !

La décapitation par « l’Etat islamique » d'un second soldat libanais originaire de la Bekaa, le 06 septembre 2014, a provoqué des manifestations de protestation à travers le Liban, les manifestants appelant les autorités du pays à multiplier les efforts pour libérer les autres soldats captifs.

Les deux soldats faisaient partie d'un groupe de 9 soldats et membres des forces de sécurité intérieure, enlevés le 02 août à Ersal, ville frontalière du nord-est du Liban située dans le district de Baalbek, lors de combats les opposant aux Takfiris venus de Syrie.

Le Parti Anti Sioniste rappelle que ce sont les Etats-Unis et leurs alliés arabes et occidentaux qui ont permis aux terroristes de « l’Etat islamique » d’être ce qu’ils sont aujourd’hui, en les finançant et en les équipant. Il revient à tous les Arabes de la région, au-delà de leurs clivages communautaires ou politiques, de s’unir pour mettre fin à la menace takfirie, dont l’esprit est contraire aux principes de l’Islam.

Les nations de la région ne doivent rien attendre de la communauté internationale, qui n’a rien fait, ni en Syrie, ni en Irak. Quant à la France, elle a proposé d’accueillir les Chrétiens chez elle, au lieu de tout faire pour les maintenir sur leurs terres ! Les Etats-Unis et leurs alliés européens se sont soudainement mobilisés lorsque les Takfiris se sont rapprochés de la frontière du Kurdistan —La région a signé plusieurs contrats d’exploration avec des sociétés pétrolières internationales !—. La communauté internationale n’en fera donc pas plus au Liban…

Le Parti Anti Sioniste encourage tous les Libanais, quelle que soit leur confession et quelle que soit leur couleur politique, à soutenir la Résistance et l’armée dans leur lutte contre les Takfiris. En dépit de ce que certains pensent, le retrait du Hezbollah de la Syrie n’est pas une solution, au contraire ! 

L'armée sioniste Tsahal prépare ses plans en vue d'un violent conflit avec le Hezbollah, bien que son système de défense Dôme de fer ne soit pas en mesure de faire face aux équipements militaires de la Résistance. Elle compte sur l’intervention de « l’Etat islamique » au Liban. Plus de 3 000 terroristes ont rejoint, ces jours-ci, les milices takfiries, dans le but de réoccuper la ville libanaise d’Ersal. Le sionisme et les Takfiris ont un objectif commun : mettre à genou l’Axe de la Résistance. Les Libanais doivent garder à l’esprit que l’intervention takfirie au Liban était programmée, que le Hezbollah soit présent ou pas en Syrie. Cependant, la Résistance ne cèdera ni aux intimidations sionistes, ni aux intimidations takfiries !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2036
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
07
Sep
Les Etats-Unis projettent d’envahir l’Irak et la Syrie ! Imprimer
Dimanche, 07 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Bases militaires américaines au Moyen-Orient…Bases militaires américaines au Moyen-Orient…Les Etats-Unis projettent d’envahir l’Irak et la Syrie !

Lorsque les Etats-Unis planifient des attaques pour servir leurs intérêts stratégiques et assurer la sécurité de l’entité sioniste, ils fabriquent des prétextes qu’ils diffusent partout en usant des moyens médiatiques colossaux pour faire passer leurs tromperies.

Pour servir l’entité sioniste, l’objectif principal des Etats-Unis est de diviser le Moyen-Orient, en particulier la Syrie et l’Irak, en tribus et en clans pour qu’ils s’entretuent pendant que l’entité sioniste, bien à l’abri, dirige les batailles grâce à ses bras tentaculaires qui se projettent dans toute la région.

Face au projet sioniste de l’USraël, le front de la Résistance (Hezbollah, Syrie, Iran) œuvre pour contrer ces attaques et empêcher l’ennemi sioniste de réaliser ses plans de destruction. Chaque fois qu’il réalise une avancée, la détermination des Etats-Unis et de leurs alliés augmente et se raffermit.

En 2013, lorsque l’armée arabe syrienne réalisa des avancées sur plusieurs fronts et récupéra plusieurs régions qui étaient sous domination des groupes armés, les Etats-Unis ont donné l’ordre à ces groupes armés d’avoir recours à des armes chimiques pour ensuite accuser le régime syrien de les avoir utilisées et ainsi, trouver un justificatif pour intervenir militairement et de manière directe pour faire tomber le régime syrien !

Si ce n’étaient les fortes interventions diplomatiques russe et chinoise auprès des Nations Unies, et les menaces iraniennes, les Etats-Unis auraient bombardé la Syrie, sous prétexte de défendre les civils syriens.

La victoire du président Bachar al-Assad aux élections, l’avancée de l’armée arabe syrienne, les élections en Irak et les mouvements populaires yéménites pour la chute d’un gouvernement à la solde de l’Arabie Saoudite et allié de l’Amérique, ont suscité la crainte de l’oncle Sam de se voir perdre du terrain face au Front de la Résistance.

Il ne restait alors à l’Amérique que l’utilisation de la carte de « l’Etat islamique » en Irak et en Syrie…

L’offensive lancée sur la ville de Mossoul en Irak par les terroristes a permis à « l’Etat islamique » de se retrouver, en très peu de temps, à la tête de très grandes surfaces de terres riches en matières premières, en Irak et en Syrie. Cet « Etat » avance vers des frontières tracées par l’administration américaine, bénéficiant de soutiens logistiques, stratégiques et d’équipements militaires de la part du Qatar, de la Turquie, des Etats-Unis, de l’Arabie Saoudite et de la Jordanie. Si l’un de ces pays essayait de nier son implication, les empreintes du sénateur américain John McCain et du responsable du renseignement saoudien Bandar ben Sultan, sont encore bien nettes sur cette organisation née de la nébuleuse al-Qaïda.

Certains rapports disent que « l’Etat islamique » (EI) est subventionné par l’USraël pour ternir l’image de l’Islam aux yeux des Musulmans d’abord puis aux yeux du reste du monde. Le conseiller américain aux investissements Jim Willie a déclaré : « Les chefs des forces de l’EI en Irak et en Syrie font partie des forces de mercenaires soutenus par le Pentagone. Toutes les armes sophistiquées que les Etats-Unis ont remises aux groupes armés en Syrie se trouvent entre les mains de l’EI et de ses alliés dans la région à savoir l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie et la Jordanie qui ont pris à leur charge d’entrainer, d’armer et d’approvisionner l’EI ! »

Le monde a été préoccupé par l’horrible décapitation des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff commise par les terroristes de l’EI, qui menacent de faire subir le même sort au journaliste britannique David Cawthorne Haines, en représailles des attaques américaines contre les positions de l’EI près d’Erbil (capitale de la région autonome du Kurdistan). Les experts n’ont pas pu certifier l’authenticité de l’exécution. En effet, les prises de vue et la projection laissent en suspens de nombreuses questions, ce qui suscite le doute quant à sa véracité. Les deux journalistes travaillaient avec les groupes armés en Lybie et en Syrie !

Peu importe que cette exécution soit vraie ou pas, l’essentiel est de mobiliser l’opinion publique américaine pour qu’elle soutienne toute intervention américaine en Irak et en Syrie sous prétexte de détruire le danger représenté par « l’Etat islamique ».

L’annonce récente de la coalition internationale regroupant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’entité sioniste et leurs alliés pour combattre « l’Etat islamique » sans l’intervention de la Syrie, ni de l’Iran est effrayante…

Les terroristes de « l’Etat islamique » ne visent pas les membres de la Coalition mais plutôt l’Irak, la Syrie, le Liban et l’Iran, ce qui nous donne l’intime conviction que l’USraël planifie l’invasion de l’Irak et de la Syrie pour imposer à la région, son projet : le « Grand Israël » qui doit d'étendre du Nil à l'Euphrate et doit comprendre la Palestine historique, le Liban, la Syrie, la Jordanie, une partie de l'Irak et de l’Égypte…

Les peuples arabes prennent conscience de l’existence de cette coalition internationale qui agit pour leur perte. Le Parti Anti Sioniste les encourage à protester contre toute alliance, de près ou de loin, de leurs dirigeants avec les membres de cette coalition.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2033
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
02
Sep
Irak : L’agitation occidentale face à la menace takfirie… Imprimer
Mardi, 02 Septembre 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Un « Etat islamique » bien équipé…Un « Etat islamique » bien équipé…Irak : Que signifie l’agitation occidentale face à la menace takfirie ? 

Les puissances occidentales s’agitent devant une éventuelle menace terroriste sur leur territoire…

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé de nouvelles mesures sécuritaires devant le Parlement, lundi 1er septembre 2014. Il a proposé la saisie des passeports des militants soupçonnés de se rendre en Irak ou en Syrie, pour combattre aux cotés de l’Etat islamique (EI). Plus de 500 ressortissants britanniques auraient rejoint les rangs de l’EI, dont
la moitié serait revenue au Royaume-Uni.

Selon la chancelière allemande Angela Merkel, « la profonde déstabilisation de toute une région (du Moyen-Orient, ndlr) affecte l'Allemagne et l'Europe. » Elle a donc décidé « de prendre des risques » et d’envoyer des armes aux Kurdes d'Irak pour, dit-elle, leur défense contre les terroristes.

Le même jour, François Hollande accueillait le ministre de la Défense et le prince héritier saoudiens. La visite intervient un jour après que le président syrien Bachar al-Assad ait critiqué le président François Hollande pour son refus de travailler avec Damas et de lutter contre les Takfiris de l'Etat islamique. L’Arabie saoudite devrait acheter pour 2,3 milliards de dollars d’armes, pour le plus grand bien de l’industrie de l’armement française. Ces armes seront ensuite envoyées à l’armée libanaise afin qu’elle puisse se protéger contre les terroristes. La France a récemment admis qu’elle armait secrètement les militants syriens, depuis des mois. On se demande alors si la France est en faveur ou pas des Takfiris de l’Etat islamique.

Bien que les Etats-Unis financent et arment les groupuscules terroristes parmi lesquels, l’Etat islamique, Barack Obama envisage le bombardement des positions takfiris en Syrie. Certains députés américains condamnent cette décision qui, de facto, implique que les Etats-Unis se rangent aux côtés de Bachar al-Assad, tandis que d’autres députés critiquent la nonchalance du président américain, ajoutant qu’il n’y a plus de temps à perdre.

Le Parti Anti Sioniste s’interroge sur les motivations réelles des Etats-Unis et de leurs alliés européens dans leur lutte contre les Takfiris de l’Etat islamique. Ce dernier commet les pires atrocités contre les minorités d’Irak depuis plus de trois ans sans que la communauté internationale ne s’en soit inquiétée jusqu’à aujourd’hui. On ne construit pas la Paix avec les armes ; envoyer des armes en Irak favorisera une escalade de la violence et sèmera le chaos en Irak !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2028
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
22
AOÛ
Yémen : Les Houthis lancent un ultimatum au Gouvernement Imprimer
Vendredi, 22 Août 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Les Houthis marchent vers Sanaa.Les Houthis marchent vers Sanaa.Yémen : Les Houthis lancent un ultimatum au Gouvernement

Des dizaines de milliers de personnes manifestaient lundi à Sanaa, capitale du Yemen, pour réclamer la chute du gouvernement yéménite, à l'appel du chef des Houthis chiites Abdel Malek al-Houthi. Il a ainsi appelé ses partisans à marcher sur Sanaa afin de précipiter « la chute du gouvernement qui a échoué ».

« Nous annonçons le début de l'intensification sans précédent des manifestations populaires dans le cadre de la réalisation des droits de la nation yéménite » a déclaré Abdel Malek al-Houthi.

Le chef d'Ansaruallah a fixé aux autorités un ultimatum expirant vendredi pour satisfaire ses revendications, faute de quoi d'autres formes d'actions « légitimes » seront menées, a-t-il prévenu, sans préciser lesquelles.

Il a estimé que la situation qui prévaut actuellement au Yémen est enracinée dans l'échec du gouvernement dans tous les domaines : « Continuer à subir l'humiliation repose sur la Nation ».

Après avoir salué l'attitude de certains députés, Al-Houthi a ajouté que d’autres législateurs avaient été muselés afin de limiter l’efficacité du Parlement. Les Houthis, qui luttent pour leurs droits au Yémen depuis 1980, ont été multipliés par six entre 2004 et 2010.

Le gouvernement mis en place après le départ en février 2012, sous la pression de la rue, de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, est confronté à des difficultés économiques, accentuées par une vague de violences attribuée à Al-Qaïda, mais aussi à la rébellion dans le nord et à un mouvement sécessionniste dans le sud.

Bien que les chiites représentent environ 42 % de la population yéménite, ils se sont vus refuser un grand nombre de leurs droits au cours des 30 années du régime de Saleh.

Le Parti Anti Sioniste ne peut que constater une nouvelle fois que la France et les autres participants au dialogue international, véritables gendarmes du monde, s’érigent ouvertement en donneurs de leçons, en défenseurs des droits de l’homme et des peuples. Force est de constater que ces mêmes puissances n’hésitent pas à taire ces injustices quand leurs intérêts économiques et géostratégiques sont en jeu.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2019
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
12
AOÛ
Irak : Les Takfiris de « l’Etat islamique » obéissent aux ordres sionistes ! Imprimer
Mardi, 12 Août 2014 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Les Takfiris : Ces pseudo-musulmans armés par les Etats-Unis et les Occidentaux !Les Takfiris : Ces pseudo-musulmans armés par les Etats-Unis et les Occidentaux !Irak : Les Takfiris de « l’Etat islamique » obéissent aux ordres sionistes !

Mark Glenn, auteur et journaliste américain, décrit les terroristes takfiris de « l’Etat islamique » comme des « chiens sauvages » créés par les agences de renseignement occidentales et israélienne, pour commettre des ravages en Irak.

Le journaliste souligne que ces milices takfiries n’avanceraient pas aussi vite sur le terrain si elles ne bénéficiaient pas de l’appui des Etats-Unis, d’Israël et d’autres puissances occidentales.

En effet, ces milices terroristes ont été formées et entraînées par des officiers du renseignement européens, américains et israéliens dans des bases secrètes situées en Jordanie, en Libye et au Qatar.

Les renseignements russe et iranien nous informent sur l’identité du « calife » Abou Bakr al-Baghadi de « l’Etat islamique », qui est en réalité un agent formé par le Mossad et la CIA. Selon Edward Snowden, ex-agent de la CIA, il a reçu des armes de la part des services de renseignement américains et britanniques, et des financements saoudiens et qataris.

Le Parti Anti Sioniste dénonce l’hypocrisie avec laquelle les responsables politiques américains et occidentaux agissent vis-à-vis de leur peuple. Les dirigeants de ces pays font mine d’apporter une aide financière, militaire ou alimentaire à la population irakienne alors qu’en réalité, ces aides sont volontairement mineures et restreintes parce qu’ils n’ont nullement l’intention de stopper les crimes commis par les Takfiris tant que ces derniers n’auront pas rempli leur part du contrat sioniste…

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux, par Takfiris interposés, obéissent à une feuille de route sioniste bien précise, dont l’objectif premier est de semer le chaos dans les pays voisins arabo-musulmans et considérés comme des menaces à la sécurité de l’entité sioniste. Une fois déstabilisés, ces pays montreront moins de résistance et l’entité sioniste pourra aisément, pense-t-elle, y établir son mythe : le « Grand Israël » !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2013
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»