› ONU (Conseil de sécurité) : La Russie prend la défense du Hezbollah !
13
JUIL

ONU (Conseil de sécurité) : La Russie prend la défense du Hezbollah !

Imprimer
Samedi, 13 Juillet 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Conseil de sécurité des Nations unies (New-York).Conseil de sécurité des Nations unies (New-York).ONU (Conseil de sécurité) : La Russie prend la défense du Hezbollah !

Le 10 juillet 2013, alors que le Conseil de sécurité fait mention du Hezbollah comme principal combattant en Syrie, la Russie prend sa défense face aux autres membres du Conseil et précise que d’autres partis libanais interviennent dans le conflit syrien… D’ailleurs, le président Vladimir Poutine ne s’est jamais caché de son soutien au président Bachar al-Assad et au Hezbollah, allié de la Syrie.

Ce n’est que suite au retrait d’un passage présenté par la France et qui visait le Hezbollah –n’oublions pas que la France a voulu inscrire ce parti sur la liste des groupes terroristes–, que le Conseil de sécurité « s’est dit profondément préoccupé de l’implication des différents groupes libanais dans le conflit syrien ». Puis, les 15 membres du Conseil ont, à l’unanimité, demandé « aux Libanais de préserver leur unité et de ne pas s’impliquer dans la crise syrienne » !

L’Ambassadeur français et représentant permanent de la France auprès de l’ONU, Gérard Araud a par la suite avoué que : « la France a voulu nommé le Hezbollah mais qu’après l’objection de la Russie, nous sommes parvenus à une déclaration de compromis ».

De son côté, Naouaf Salam, ambassadeur du Liban aux Nations Unies, a déclaré que le peuple libanais n’abandonnerait jamais le peuple syrien parce que le Liban et la Syrie sont voisins et amis. Le Liban ne fermera jamais ses frontières et ne renverra jamais les réfugiés syriens, il continuera à leur apporter assistance (ils sont, aujourd’hui, plus d’un million au Liban).

Une fois de plus, le Conseil de sécurité adopte une attitude à « deux poids, deux mesures ». Il condamne le soutien apporté par le Hezbollah, parti d’un pays voisin, sans jamais mentionner, ni condamner le soutien logistique, financier et militaire de 29 pays aux rebelles, responsables des pires atrocités en Syrie ! Il s’agit, à nouveau, de s’acharner contre le président Bachar al-Assad et de l’isoler, en s’en prenant au Hezbollah, son allié. Pourquoi le Conseil de sécurité veut-il condamner uniquement le Hezbollah ? Serait-ce parce que, comme la Syrie, il est un mouvement de Résistance qui tient tête à l’USraël ?

Le Parti Anti Sioniste condamne cet acharnement et cette hypocrisie notoire de la part des Occidentaux qui agissent non pas pour la justice, mais en défenseur du projet qu’a l’entité sioniste dans la région !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1622
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte