› Liban : L’Arabie saoudite derrière l’attentat de Beyrouth ?
17
JUIL

Liban : L’Arabie saoudite derrière l’attentat de Beyrouth ?

Imprimer
Mercredi, 17 Juillet 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’Arabie saoudite déclarerait-elle la guerre au Hezbollah ?L’Arabie saoudite déclarerait-elle la guerre au Hezbollah ?Liban : L’Arabie saoudite derrière l’attentat de Beyrouth ?

Le Hezbollah libanais a critiqué le Conseil de coopération du Golfe persique pour son mutisme face à l’explosion qui a frappé Beyrouth, le 09 juillet 2013.

L'ambassadeur d'Arabie Saoudite, en s'ingérant dans les affaires intérieures du Liban, présente le Hezbollah comme responsable des affrontements internes au Liban, alors que le Hezbollah est, dans l'acte et le verbe, défenseur de l'unité islamique et coopère avec tous les courants et groupes libanais.

L’Arabie Saoudite est le seul pays à ne pas avoir condamné l’attentat terroriste qui a secoué la banlieue Sud de Beyrouth. Le silence des Saoudiens n’est toutefois pas désintéressé.

Tous les pays européens ont condamné l’attentat, ainsi que la Ligue arabe par la voix de son secrétaire général, et l’Union européenne. Même l’ambassadrice américaine au Liban a publié un communiqué qui dénonce l’attentat, alors qu’Israël s’est empressé de démentir tout lien avec cette explosion.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Saoud al-Fayçal avait d’ailleurs déclaré que : « malgré les divergences avec l’Iran, ce pays n’est pas un ennemi pour Ryad, alors que le Hezbollah en est un ». L’ambassadeur saoudien au Liban Ali Assiri a repris les mêmes propos accusant le Hezbollah « de porter atteinte aux sunnites du Liban » !

Même si le Hezbollah a évité d’accuser ouvertement l’Arabie saoudite d’être responsable de l’attaque de Bir el-Abed, ses alliés ont montré d'un doigt accusateur Ryad, quels que soient les outils d'exécution, dénonçant ainsi ce silence suspicieux qui a suivi l'explosion…

« Les menaces sont de simples paroles, mais s'abstenir de condamner l'explosion est une déclaration de la part de l'Arabie saoudite que le Hezbollah et ses partisans sont les ennemis de Ryad dans la guerre qu'elle mène en Syrie », assurent des sources citées par le quotidien libanais al-Akhbar.

Certes, la bataille de Qusseir était un tournant dramatique pour l'opposition syrienne armée et ses soutiens étrangers, avec à leur tête le Qatar et la Turquie. Le projet confié à l'Arabie Saoudite d'éliminer l'axe de la Résistance (Hezbollah, Syrie, Iran) a été saboté par le rôle joué par le Hezbollah aux côtés de l'armée arabe syrienne. L'Arabie saoudite réalise ces faits.

L'attentat à la voiture piégée qui a fait 53 blessés avait été revendiqué par « Bataillons 313 », un groupe jusqu'ici anonyme, se disant être lié à l'ASL et vouloir punir le Hezbollah pour ses ingérences en Syrie.

Le Parti Anti Sioniste renouvelle son appel à l’unité des musulmans et son soutien à la Résistance. Les conspirations menées par l’entité sioniste ne pourront jamais perturber l'unité et la solidarité du peuple libanais !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1626
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte