› L’ex-Président américain Jimmy Carter opposé à une guerre contre l’Iran !
27
AVR

L’ex-Président américain Jimmy Carter opposé à une guerre contre l’Iran !

Imprimer
Vendredi, 27 Avril 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Jimmy Carter, Président des Etats-Unis de 1977 à 1981.Jimmy Carter, Président des Etats-Unis de 1977 à 1981.L’ex-Président américain Jimmy Carter opposé à une guerre contre l’Iran !

L’ancien Président américain Jimmy Carter (1977-1981) a mis en garde les Etats-Unis contre une éventuelle guerre contre l’Iran et a dénoncé leur implication dans des conflits injustifiés.

Lundi 23 avril 2012, lors d'une réunion de prix Nobel de la paix à Chicago, l'ancien Président des Etats-Unis a dénoncé les va-t-en-guerre américains. Il a tenu à préciser qu’une guerre n’était justifiée que si elle intervenait « en dernier recoursune fois toutes les voies diplomatiques épuisées », ajoutant : « [Cela exclut] bien évidemment notre récente politique de guerre préventive ! ».

Le prix Nobel de la paix 2002 « n’est pas contre une guerre quand c’est nécessaire », mais il souligne que les conditions pour une guerre juste ne sont souvent pas remplies. Les Etats-Unis sont « en guerre quasi-permanente » depuis 60 ans, selon Jimmy Carter qui énumère les interventions militaires américaines en Corée, au Vietnam, au Cambodge, au Salvador, en Libye, à Panama, à Haïti, en Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan et ailleurs, ajoutant que « la plupart de ces guerres n’était pas juste et certaines, totalement inutiles ». « Et maintenant, nous envisageons d’aller une fois de plus en guerre, peut-être contre l'Iran… », déplore-t-il.

A plusieurs reprises, les Etats-Unis et l’entité sioniste ont menacé l’Iran de frappes militaires, sous prétexte que l’Iran détiendrait l’arme atomique, alors que ceci n’a jamais été prouvé par l’AIEA qui a pourtant multiplié ses déplacements sur les sites nucléaires iraniens. Avec ces mêmes allégations, l’USraël a poussé le Conseil de Sécurité de l’ONU à imposer quatre séries de sanctions contre l'Iran !

Aujourd’hui, de nombreuses hautes personnalités américaines ou israéliennes affirment que l’Iran n’a pas l’intention de se doter de l’arme nucléaire. L’Iran a, à maintes reprises, rejeté ces accusations, précisant que la détention de l’arme atomique est contraire à son éthique. Il rappelle qu’il est signataire du Traité de Non Prolifération Nucléaire (TNP), et qu’en tant que tel il a le droit d'acquérir et de développer la technologie nucléaire à des fins pacifiques.

La volonté de la nation et du gouvernement iraniens à faire face à l’USraël et à ses complices, tant américains que régionaux, n’est plus à démontrer : l’Iran affronte le sionisme et ses valets depuis plus de trente ans (embargo américain, entre autres) !

Ainsi, la politique de l’USraël et de ses valets européens consiste d’une part en une tentative d’asphyxie économique et de déstabilisation de l’Iran, et d’autre part en une préparation d’agression…

Par Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1110
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte