› Israël : Violentes expulsions d’immigrants africains !
21
JUIN

Israël : Violentes expulsions d’immigrants africains !

Imprimer
Jeudi, 21 Juin 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Manifestation contre les immigrés africains (Tel Aviv, 30/05/12).Manifestation contre les immigrés africains (Tel Aviv, 30/05/12).Israël : Violentes expulsions d’immigrants africains !

Le 17 juin 2012, les autorités israéliennes ont commencé l'expulsion d'immigrants africains en situation irrégulière, majoritairement des Sud-Soudanais et des Ivoiriens, après accord de la justice. Désormais, la nouvelle législation autorise la détention d’immigrants sans qu’aucune inculpation n’ait été prononcée.

La veille du départ du vol charter avec à son bord cent vingt Sud-Soudanais, le gouvernement israélien annonçait que près de 300 immigrés clandestins avaient accepté une proposition de « retour volontaire » assortie d’« une prime de départ d'environ 1 000 euros par adulte et 400 euros par enfant ». La porte-parole du gouvernement, Sabine Hadad, a ajouté : « Après leur arrestation, ils seront interrogés puis présentés dans les 72 heures à un juge qui décidera de leur expulsion le cas échéant ou, en particulier en cas de problème de santé, d'un report de l'expulsion »…

Sur le terrain, la réalité est toute autre…

« Ils nous ont dit que nous étions comme le sida et que nous étions une maladie, ils nous ont dit beaucoup de méchancetés » a commenté à son arrivée à Juba, capitale sud-soudanaise, Mayuol Juac, 30 ans, qui a travaillé pendant cinq ans comme serveur dans les villes d'Eilat et de Tel-Aviv. Juac a été interpellé il y a trois mois, détenu une journée avant de se voir confisquer son visa : « Ils me l'ont pris et ils m'ont dit : "tu n'as qu'une semaine pour quitter ce pays" ».  La plupart des immigrants ont subi des pressions et des insultes de la part de la police israélienne dans le but de les intimider et de les pousser au départ.

Ces départs forcés font suite à une manifestation xénophobe, anti-africains, extrêmement violente qui s’est déroulée dans le quartier sud de Tel-Aviv, le 23 mai 2012. Des Soudanais et des Ethiopiens avaient été la cible d’attaques violentes (ils avaient été assénés de coups et leur boutique avait été saccagée). Miri Regev, député du Likoud, avait déclaré de retour d’un bain de foule, le même jour : « Les infiltrés [les Africains, ndlr] sont un cancer pour nous, ils doivent être expulsés d’Israël, maintenant ».

Une fois de plus, les caractéristiques du sionisme sont réunies : politique de force (agressions) et mépris total du droit international (détention sans inculpation) sans jamais rendre de compte. Quelle démocratie ! Toute l’histoire du sionisme et de l’entité sioniste n’est que cela, depuis ses origines…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1164
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte