› Israël / Palestine : L’Iran s’oppose à des négociations injustes !
24
JUIL

Israël / Palestine : L’Iran s’oppose à des négociations injustes !

Imprimer
Mercredi, 24 Juillet 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Abbas Araqchi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.Abbas Araqchi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.Israël / Palestine : L’Iran s’oppose à des négociations injustes !

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré, le 20 juillet 2013, que la reprise des négociations avec les Palestiniens était dans l'intérêt « vital » de l’entité sioniste, au lendemain de l'annonce par le secrétaire d'Etat américain John Kerry d'un accord dans ce sens.

« La reprise du processus de paix est dans l'intérêt stratégique d'Israël », a indiqué Netanyahu, dans un communiqué. « Il est en soi important de tenter de mettre fin au conflit entre nous et les Palestiniens, et il est important en raison des défis auxquels nous sommes confrontés, en particulier avec l'Iran et la Syrie ».

Par la voix de son porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, l'Iran a exprimé son désaccord sur une reprise des pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens, clairvoyante sur les réelles intentions de l’entité sioniste qui ne renoncera jamais aux territoires occupés !

« Le régime sioniste a une nature belliciste » a-t-il indiqué, ajoutant que « la structure du régime sioniste est principalement basée sur l’occupation ; c’est pourquoi ce régime est incapable de dialoguer et de s’entendre avec les Palestiniens »…

Le plan de paix élaboré par John Kerry va dans le sens des intérêts sionistes et n’est donc pas acceptable par le peuple palestinien. Tel-Aviv a, en effet, refusé de revenir aux frontières de 1967 et n'est pas disposé, non plus, à discuter de la question d'al-Qods (Jérusalem).

Cette question équivaut, non seulement, à fermer les yeux sur le droit au retour des Palestiniens déplacés (Nakba) mais encore, elle est synonyme de l’expulsion du reste des Palestiniens de leur terre natale, où ils vivent depuis son occupation.

« L’instauration d’une paix équitable et durable ne pourra avoir lieu que s’il y a règlement des questions principales, comme la fin de l’occupation de tous les territoires palestiniens, la reconnaissance au droit à l’autodétermination pour le peuple palestinien, le retour de tous les Palestiniens déplacés, sur leur territoire ancestral et la formation d’un gouvernement d’Union palestinienne avec, pour capitale, al-Qods », a souligné le porte-parole iranien.

Le Parti Anti Sioniste s’associe aux déclarations de l’Iran. Force est de constater que l’entité sioniste n’a jamais tenu ses engagements, ni ses accords pris. Elle n’a appliqué aucune des résolutions la concernant et votées par l’ONU ; en fait, elle viole en permanence le Droit international. L’entité sioniste ne s’en cache pas, toute négociation ne viserait que ses propres intérêts, avec l’Iran et la Syrie en ligne de mire…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1633
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte