› Hezbollah / Union européenne : Qui est le terroriste ?
25
JUIL

Hezbollah / Union européenne : Qui est le terroriste ?

Imprimer
Jeudi, 25 Juillet 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Drapeau du Hezbollah.Drapeau du Hezbollah.Hezbollah / Union européenne : Qui est le terroriste ?

Lundi 22 juillet 2013, l’Union Européenne a pris la décision d’inscrire le Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes. Il est pourtant bon de rappeler l’étroite collaboration entre l’Union Européenne et les véritables criminels. L’Union Européenne préfère balayer les principes et les « valeurs » qu’elle prétend hypocritement incarner et défendre, au lieu de punir et de sanctionner l’entité sioniste pour ses agressions terroristes, son occupation illégale des terres palestiniennes, et ses violations systématiques et permanentes du droit international et des droits de l’Homme.

Les partisans de cette sanction ont souligné que l'implication croissante du Hezbollah dans la guerre civile en Syrie signifiait que le Liban était dans une situation fragile pour laquelle l'Union européenne devait considérer la possibilité d'attentats en Europe !

Cette décision confirme, une nouvelle fois, que l’Europe est incapable d'avoir sa propre politique étrangère. Cette inscription n’est autre qu’un nouveau témoignage de soutien au colonialisme sioniste au Moyen-Orient. La complicité de l’Europe avec l’entité sioniste et l'impunité absolue qu'elle lui accorde, quoi qu'elle fasse, ne date pas d’hier. Les relations entre l'Europe et Israël sont régies par toute une série d'accords et de traités, tels que des accords d’association, la politique européenne de voisinage, l’accord du statut de « partenaire privilégié », etc.

Par rapport à la décision européenne, le Secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah a récemment déclaré : « Si l'Europe considère le Hezbollah comme un acteur suffisament important pour changer l'équation régionale, alors nous sommes plus que fiers de cela. En ce qui concerne leur liste terroriste, je n’ai qu’une chose à leur dire : " Vous pouvez la mettre dans l'eau et la boire ! " ».

L'offensive contre Gaza en 2009 a mis en lumière une autre facette des relations étroites et privilégiées entre l'Europe et Israël, celle du commerce des armes, sans lequel aucune guerre, ni aucune occupation ne serait possible.

Pendant les 23 jours d'offensive sanglante contre Gaza, aucun Etat européen n'a décidé d'expulser son ambassadeur israélien. L'UE n'a pris aucune sanction contre Israël, elle n'a pas suspendu la vente et le transit d'armes, ni ses accords de coopération, malgré l'existence de clauses permettant légalement et légitimement de le faire.

En dépit du massacre de millions de Palestiniens, de millions de blessés, de destructions inouïes, de l’utilisation d’armes interdites phosphore blanc, uranium appauvri, bombes à fragmentation et en depit du blocus inhumain infligé à la population de Gaza, l’UE a poursuivi ses relations soutenues avec l’entité sioniste.

Cette Union européenne est méprisable, elle s'enfonce dans sa propre boue en s'apprêtant aujourd'hui, à inscrire le Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes –Ce que n’a pas voté le Conseil de sécurité, le 10 juillet– !

Que dire de cette Union Européenne, au regard de sa complicité avec l’entité sioniste d’Israël ? L’article 1 de la Convention de Genève (1957) accuse de délit criminel, toute personne qui commet ou aide à encourager ou à effectuer une infraction grave aux Conventions de Genève (la destruction et l’appropriation de biens entrent clairement dans la catégorie des infractions graves associées à la colonisation.

Le Hezbollah estime que « l'Union européenne s'est pliée aux pressions américano-sionistes […] et au diktat de la Maison-Blanche », ce qui constitue une « tendance dangereuse ». « Cette décision a été rédigée avec une main américaine et de l'encre israélienne, et il n'était demandé à l'Europe que d'apposer son cachet », a renchéri le parti libanais…

Le Parti Anti Sioniste renouvelle son soutien à la Résistance islamique. Il appelle tous les Hommes libres qui ont soif de vérité et de justice à manifester leur indignation, et à condamner les véritables criminels et leurs complices afin d’éradiquer le sionisme, ce cancer de l’Humanité !

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1634
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte