› Un sioniste israélien élu député en France !
11
JUIN

Un sioniste israélien élu député en France !

Imprimer
Mardi, 11 Juin 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Meyer Habib, vice–président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Sionistes de France).Meyer Habib, vice–président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Sionistes de France).Un sioniste israélien élu député en France !

Meyer Habib, vice-président du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Sionistes de France), membre du bureau exécutif du non moins sioniste Congrès Juif Européen, et ancien conseiller du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, vient d’être élu ce dimanche 9 juin député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger. Celle-ci comprend des pays du pourtour méditerranéen : Chypre, Grèce, Israël, Italie, Malte et Turquie.

L’une des propositions du programme politique de Meyer Habib, qui possède la nationalité israélienne, est pour le moins très étonnante. Il juge en effet important de « transférer l’ambassade de France de Tel Aviv à Jérusalem, capitale de l’Etat d’Israël » (proposition n°13).

Cette proposition est doublement illégale au regard du droit international. D’une part, parce que la résolution 478 du 20/08/1980 du Conseil de Sécurité interdit aux Etats membres de l’ONU d’établir à Jérusalem des missions diplomatiques. D’autre part, les résolutions de 1968, 1980, 1999 et 2000 déclarent « nulle et non avenue » toute décision du gouvernement israélien allant dans le sens d’une modification du caractère et du statut de la ville sainte de Jérusalem, constituant ainsi une violation flagrante de la Convention de Genève.

Par cette proposition, Meyer Habib démontre qu’une fois de plus l’arrogance sioniste n’a aucune limite ! Comment pourrait-il en être autrement, lorsque l’on constate qu’aucune des résolutions promulguées par les instances internationales n’ont eu d’effets sur le processus de sionisation de cette ville trois fois sainte ?

La volonté des différents gouvernements israéliens d’isoler Jérusalem du reste des territoires palestiniens occupés, par des constructions illégales de colonies rendant ainsi toute rétrocession extrêmement difficile, résulte de ce mépris, de cette arrogance du sionisme qui le mènera inexorablement à sa perte.

Quant à l’élection de Meyer Habib, les chiffres parlent d’eux-mêmes et en disent long sur la faiblesse de son programme : seulement 3% des Français de la 8ème circonscription de l’étranger ont voté pour lui…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1578
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte