› L’épidémie sioniste !
09
MAI

L’épidémie sioniste !

Imprimer
Lundi, 09 Mai 2011 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’épidémie sioniste continue ses ravages !L’épidémie sioniste continue ses ravages !

L’épidémie sioniste !


Ségolène Royal a demandé à ses sympathisants de ne pas utiliser son site pour attaquer d’autres dirigeants socialistes. Cette mise au point intervient après l’affaire de la Porsche Panamera attribuée à Dominique Strauss-Kahn. Cette modeste voiture ne vaut que 100.000 euros (avec les accessoires), une somme que le « peuple de gauche », tous ses chômeurs, précaires et bas salaires n’aura, sans doute, aucune difficulté à trouver si le PS revient au pouvoir. Un soutien socialiste de Mme Royale s’était inquiété de la mauvaise image que cela pourrait donner précisant qu’on était passé du « parti de la rose » au « parti de la Porsche », d’où la mise au point de Ségolène Royal. D’après certains socialistes, cette Porsche n’appartient pas à DSK mais à son ami et conseil en communication Ramzy Khiroun. Ce dernier est aussi le porte-parole et directeur des relations extérieures du groupe Lagardère, fabricant et marchand d’armes, entre autres. Pour compléter ce tableau de famille, précisons que le groupe Lagardère est aussi actionnaire (avec TF1) du quotidien communiste L’Humanité !  De plus, le conseiller personnel de Ségolène Royal est le sioniste Bernard-Henri Lévy (conseiller également de Sarkozy), ardent défenseur d’Israël, de la guerre en Irak, en Afghanistan et en Libye !  Soyons certains que tout ce beau monde se retrouve chaque année au dîner du CRIF (Conseil Représentatif d'Israël en France), mais pas un mot de tout cela sur le site de Ségolène, cela pourrait ouvrir les yeux du « peuple de gauche » !  D’ailleurs, pourquoi les attaquer ?  Ils aiment tous l’entité sioniste occupant la Palestine, et trouvent normal que l’on torture les musulmans à Guantanamo : de vrais démocrates comme le lobby sioniste les aime…

Dans une déclaration à CNN le 5 mai, le Premier ministre israélien Netanyahou a désigné le Guide suprême de la République islamique d’Iran, Seyyed Ali Khamenei, comme « le plus grand danger » après l’assassinat – réel ou truqué – d’Oussama Ben Laden. A propos du nucléaire civil iranien, il a demandé une aggravation des sanctions précisant que si ces dernières ne suffisent pas, « il existe une solution militaire crédible ». Non seulement le dirigeant sioniste désigne nommément une cible aux tueurs de l’USraël mais incite, une fois de plus, à une agression contre l’Iran. La destruction de ce pays est toujours un objectif prioritaire du lobby sioniste mondial. Une telle agression serait un suicide, non seulement pour tous les peuples de la région (y compris pour l’entité sioniste), mais également pour l’Europe et donc, pour la France. L’USraël tente de créer une coalition anti-iranienne pour le plus grand profit de Tel Aviv et de Washington (c’est la même chose). L’intelligente politique du gouvernement iranien, avec le Guide suprême et le président Ahmadinejad à sa tête, est parvenue jusqu’à présent à limiter les effets nocifs des sanctions. Par ailleurs, l’Iran a considérablement développé son influence dans le monde, notamment avec tous les régimes et peuples soucieux de leur dignité. Autant de choses insupportables pour Tel Aviv qui n’a jamais abandonné son plan d’agression. On constate que Netanyahou, ce criminel de guerre (que l’on se souvienne de Gaza), est non seulement reçu à Paris, mais se permet d’appeler au meurtre et à la guerre sans que nos bonnes âmes démocrates et humanitaires trouvent à redire !  Après tout, pourquoi s’en étonner ?  Avec Sarkozy à l’Élysée et Bernard-Henri Lévy aux Affaires étrangères, Netanyahou est en France un peu chez lui. Aux Français de lui dire qu’il se trompe, en débarrassant notre pays de ce lobby qui s’en est emparé.

En France, les sénateurs ont voté par 196 voix contre 74, une motion de procédure déclarant « irrecevable » la proposition de loi de punir d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende la contestation de l'existence du génocide arménien. L'irrecevabilité a été défendue par le président UMP de la Commission des lois, Jean-Jacques Hyest, jugeant « néfaste l'intervention du juge pénal dans le jugement de l'histoire » et soulevant des risques d'inconstitutionnalité. Nous n’entrerons pas dans ce débat qui concerne les historiens, en particulier arméniens et turcs, sachant que les deux peuples concernés ont considérablement amélioré leurs relations ces dernières années. Bornons nous à constater qu’il y a un autre massacre, dont la contestation ou la relativisation est pénalement réprimée par la loi Gayssot, et dont l’enseignement, revu et contrôlé par le lobby sioniste en France, est quasiment obligatoire. Ceci revient à dévaloriser ou à ignorer les autres nombreux massacres et génocides que l’Histoire a, malheureusement, connus. A propos de la communauté arménienne, signalons qu’une des plus importantes diasporas arméniennes se trouve en Iran. Forte d’environ 500.000 personnes, cette communauté, majoritairement chrétienne, est respectée et dispose de 2 députés au Parlement iranien (il en est de même pour les communautés juives et chrétiennes). Encore un exemple de démocratie et de respect que les adeptes du « génocide unique » se gardent bien de faire connaître aux Français, préférant chercher à entraîner notre pays dans une agression contre l’Iran !

Dans un entretien à l’hebdomadaire sioniste L’Express, Nicolas Sarkozy a affirmé que c’était « une erreur de demander la fin de la colonisation israélienne comme préalable aux négociations » entamées par l’Autorité palestinienne et l’entité sioniste en Palestine. Ce soutien sans faille de Sarkozy au sionisme ne nous surprend pas… C’est pour servir Israël que le lobby sioniste l’a tant aidé à accéder au pouvoir.  Mais alors, suivant la logique de Sarkozy, que va-t-on négocier avec Tel Aviv ?  La colonisation sioniste en Palestine s’accentue chaque jour, le but (illusoire selon nous) est de parvenir à une situation irréversible, laissant à l’Autorité palestinienne quelques enclaves. Ou bien, attend-on l’expulsion du dernier Palestinien pour reconnaître « l’État palestinien » que propose Mahmoud Abbas ?  On aurait alors une « Palestine » sans Palestinien !  Voilà pourquoi toute négociation avec le sionisme est une capitulation. Le sionisme rime avec colonisation depuis ses origines, c’est sa raison d’être, son code génétique !  Toute négociation n’est que du temps gagné par l’entité sioniste pour continuer à s’étendre.

Il est normal qu’à un an de l’élection présidentielle de 2012, Sarkozy, au plus bas dans les sondages, réaffirme son soutien à Tel Aviv, d’autant plus qu’un de ses possibles concurrents pour le fauteuil présidentiel pourrait être Strauss-Kahn qui, lui, se demande chaque jour ce qu’il peut faire pour Israël (extrait de sa fameuse déclaration au mensuel sioniste L’Arche en 2001). Deux des principaux soutiens du sionisme, la France et les États-Unis, sont déjà en campagne électorale. Alors, le lobby sioniste en demandera toujours plus (si cela est encore possible !) aux candidats en lice. Cette surenchère, en liaison avec la situation internationale, ne peut conduire qu’à un durcissement dans tous les domaines de l’influence des lobbies sionistes dans le monde. A nous tous de le faire comprendre autour de nous !


Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/702
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte