› Arabie saoudite : Un prince en exil dénonce la répression et la corruption…
15
AOÛ

Arabie saoudite : Un prince en exil dénonce la répression et la corruption…

Imprimer
Jeudi, 15 Août 2013 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Arabie saoudite : intervention de la police anti-émeute lors d’une manifestation (Qatif, 11/03/11).Arabie saoudite : intervention de la police anti-émeute lors d’une manifestation (Qatif, 11/03/11).Arabie saoudite : Un prince en exil dénonce la répression et la corruption…

Dans une interview accordée à Russia Today le 14 août 2013, le prince saoudien Khalid Ben al-Saoud, qui vit en exil en Allemagne, a dénoncé la répression des voix dissidentes et la corruption endémique en Arabie saoudite alors que parallèlement, ce pays soutient l'insurrection en Syrie !

« Il n'y a pas de système judiciaire indépendant, la police et le bureau du procureur sont tous les deux responsables devant le ministère de l'Intérieur. Les fonctionnaires de ce ministère enquêtent sur les "crimes" –C’est ainsi qu’on les appelle ! – liés à la liberté d'expression. Ils fabriquent des preuves et ne permettent pas aux gens d'avoir des avocats » rapporte le prince, avant d’ajouter que « même si un tribunal décide de libérer un tel "criminel", le ministère de l'Intérieur le laisse en prison... Il y a même eu des meurtres qui ont été commis ! Les forces de renseignement saoudien pistent les opposants à l'étranger. Ainsi, ils ne sont en sécurité ni à l’intérieur, ni à l’extérieur du pays ! »

Par ailleurs, le prince saoudien a critiqué Washington qui, par intérêt, ignore la corruption en Arabie saoudite, le premier exportateur de pétrole. « La Maison Blanche préserve très certainement une alliance de longue date avec les dirigeants saoudiens, alliance verrouillée par des intérêts politiques, économiques et militaires communs dans le Moyen-Orient ! », fait remarquer le prince saoudien.

Depuis février 2011, les opposants manifestent régulièrement en Arabie saoudite, principalement pour demander la libération de tous les prisonniers politiques, la liberté d'expression et de réunion, et pour mettre fin à la discrimination généralisée. Cependant, depuis novembre 2011, ces manifestations se sont transformées en manifestations contre le régime de la famille royale al-Saoud, notamment lorsque les forces de sécurité ont assassiné cinq manifestants et fait de nombreux blessés dans la province orientale.

Le comportement du régime saoudien despotique, qui bénéfice du soutien inconditionnel des Etats-Unis et d’une partie de l’Europe, ne surprend pas le Parti Anti Sioniste, hélas !

Le Parti Anti Sioniste condamne fermement les exactions commises par le régime saoudien et se demande pourquoi la France ne reçoit pas les opposants au régime des al-Saoud comme elle a reçu les opposants au gouvernement syrien. Pourquoi les pays occidentaux (Etats-Unis et d’une partie de l’Europe) ne s’empressent-ils pas de brandir l’étendard des droits de l’homme pour protéger le peuple saoudien qui subit une répression notoire ? Il est vrai qu’en l’occurrence, ça ne les arrange pas…

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1656
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte