› 16è sommet du Mouvement des non-alignés : Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste
31
AOÛ

16è sommet du Mouvement des non-alignés : Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste

Imprimer
Vendredi, 31 Août 2012 [Section :  Communications du PAS]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

De G à D : Le ministre iranien des AE, le secrétaire général de l’ONU et  le président iranien.De G à D : Le ministre iranien des AE, le secrétaire général de l’ONU et le président iranien.16è sommet du Mouvement des non-alignés : Succès éclatant de l’Iran, échec cuisant du bloc sioniste

Aucun état membre ne manquait à l’appel du 16è sommet du Mouvement des non-Alignés qui s’achève vendredi 31 août. C’était l’occasion de tous les Etats présents de montrer qu’ils peuvent tenir tête aux puissances impérialistes et aussi l’occasion de nouer des relations avec l’Iran, en dépit des pressions et des demandes de boycott du sommet par les puissances occidentalo-sionistes.

Le Guide suprême de la République islamique d’Iran a prononcé le discours d’inauguration du 16è sommet du Mouvement des pays membres non-alignés au cours duquel il a déclaré que le monde est désormais « en mouvement vers un nouvel ordre international où le Mouvement des non-alignés (2/3 de la population mondiale) peut et doit jouer un nouveau rôle. Ce nouveau système doit être fondé sur la participation de toutes les nations et sur l'égalité de leurs droits. [...] La gestion du monde ne doit pas être exclusivement aux mains de quelques pays occidentaux. »

Le Guide suprême a critiqué la structure « injuste, antidémocratique et obsolète » du Conseil de Sécurité de l'ONU qui, sous couvert des « droits de l’homme », permet aux puissances impérialistes de s’ingérer dans les affaires internes d’Etats souverains. Il a réaffirmé la nécessité d’anéantir « les armes à destruction massive » et déclaré que « ceux qui stockent ces armes destructrices n'ont pas le droit de se présenter comme les porte-drapeaux de la paix mondiale ». Paradoxalement, ce sont les Etats-Unis qui détiennent le plus gros stock d’armes nucléaires, qui se présentent comme les garants de la lutte contre la prolifération de ces armes ! Ce sont encore les Etats-Unis et leurs alliés qui interdisent aux pays non-alignés comme l’Iran l’utilisation de l’énergie nucléaire pacifique. Par leurs pressions et leurs sanctions, ces pays souhaitent garder le monopole de production et de vente du combustible nucléaire…

Le Guide suprême a ensuite abordé la question palestinienne et proposé une solution au conflit qui dure depuis plus de 60 ans. Il s’agit d’un référendum réalisé auprès de tous les Palestiniens juifs, chrétiens et musulmans, y compris auprès de ceux qui sont en exil. Ce référendum permettra aux seuls Palestiniens de décider du système politique qu’ils souhaitent mettre en place dans leur pays.

Allant dans le sens des idéaux cités par le Guide suprême (lire le discours intégral du Guide sur notre site), le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a rappelé les idéaux du Mouvement aux membres des non-alignés (MNA) et a appelé à une campagne mondiale pour leur mise en place : « Nous devons défendre les idéaux du mouvement que sont la paix et l'égalité et faire des efforts pour la réalisation de ces idéaux. Il a défini le Mouvement comme un élément clé dans le maintien de la paix mondiale et souligné que le MNA devait travailler en coordination avec l'ONU afin que ces institutions internationales, y compris le Conseil de sécurité, soient le reflet de la réalité d'aujourd'hui.

A l’instar du Guide suprême, le secrétaire général de l’ONU a décrit la prolifération des armes nucléaires comme « une menace majeure contre les pays du monde », ajoutant que « l'Iran pouvait jouer un rôle constructif dans la lutte contre la prolifération des armes nucléaires ». L’Iran a appelé, à plusieurs reprises, à un Proche-Orient exempt d'armes nucléaires tandis que le secrétaire général a réaffirmé la volonté de l'ONU de poursuivre le même objectif. Ban KI-Moon en a profité pour envoyer un message aux 5+1 (Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, Etats-Unis + Allemagne) membres permanents du Conseil de sécurité, leur demandant d’éviter d'utiliser la menace comme moyen de résolution de la question nucléaire de l'Iran !

Dans le dossier syrien, Ban Ki-Moon a demandé « la concertation des membres du Mouvement ». De son coté, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a proposé son plan du règlement de la situation. Il ressemble au plan de l’ex-envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue Arabe Kofi Annan à la différence près que les Iraniens proposent d’entamer les négociations non pas entre toutes les parties en conflit mais uniquement entre les autorités actuelles et l’opposition intérieure, l’opposition extérieure peu au fait des desiderata du peuple syrien, est exclue du plan. La Syrie est actuellement la proie d’attaques de mercenaires étrangers encadrés par les états-majors occidentaux (français, britanniques, saoudiens et turcs) et financés par les Etats-Unis, le Qatar et l’Arabie Saoudite (500 milliards de dollars par an).

En plus de ces attaques sur le terrain, les puissances occidentales sionistes utilisent un réseau médiatique à leur solde qui, bafouant son éthique professionnelle, habille le vrai de faux et le faux de vrai ! Les medias occidentaux se sont focalisés sur l’incident survenu lorsque le président égyptien Morsi a qualifié le gouvernement d'Assad d' « oppressif et a souhaité son renversement ». Son intervention a provoqué le départ de la délégation syrienne. Monsieur Morsi n’a pas compris qu’il n’y a de combat que celui qui oppose sionistes aux antisionistes. Dans le cas de la Syrie, nous avons à faire à un complot organisé par les Etats-Unis et l’OTAN. Jeudi 30 août, le représentant du commissaire des droits de l'Homme à l'ONU a qualifié de fausses, les informations diffusées sur les événements syriens : « les médias ne couvrent pas tel qu'il le faudrait les incidents en Syrie, les médias accusent le pouvoir en Syrie de tout crime qui y survient alors que nos informations témoignent du contraire ». Ces informations mensongères s’inscrivent en fait, dans la perspective d'une intervention militaire…

D’autres propositions ont été faites pendant ce sommet comme la demande du président Ahmadinejad de renoncer à une seule monnaie (le dollar) et de recourir à plusieurs monnaies pour les échanges commerciaux. Selon Ahmadinejad, la gestion du monde est réservée à certains pays capitalistes alors que la plupart des pays souffrent d'une dette extérieure  supérieure à leur taux de production.

Ce sommet est une victoire de la diplomatie iranienne. Tous les membres étaient présents et ce, malgré les pressions et les appels au boycott des puissances occidentales sionistes (Etats-Unis, entité sioniste, en tête, etc.). Le Mouvement réunit le plus grand nombre de représentants après l’ONU, il devrait à terme, proposer une alternative au bloc occidental unipolaire. Parallèlement à ce sommet, le dernier Conseil de Sécurité qui s’est réuni le 30 août pour la mise en place d’une zone tampon en Turquie, dans le dossier syrien, a essuyé un échec en raison du peu de participants.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/1200
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte