› Communications du PAS
04
JUIL
Mort en direct ! [Vidéo] Imprimer
Samedi, 04 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Mort en direct ! [Vidéo]
Code lecteur :

Mort en direct ! [Vidéo]

Vendredi 26 juin, un terroriste se fait exploser dans une mosquée chiite au Koweït, lors de la prière du vendredi, jour de grande affluence : 28 personnes sont tuées et 200 autres sont blessées.

Si l’objectif de cet attentat était la division entre sunnites et chiites, la suite des événements révèle l’effet inverse. […]

Le même jour, trois attentats, au total, ont été commis dans trois pays différents : à Paris, à Tunis et à Koweït. […]

Le Parti Anti Sioniste déclare que ces attentats ont été perpétrés avec un objectif différent, mais pour une même cause. Au Koweït, il s’agit de déstabiliser le pays et diviser les communautés. En Tunisie, il vise à créer un sentiment d’impuissance, amenant les autorités à accepter l’établissement d’une base militaire américaine sur leur sol. Quant à Paris, il a pour objectif d’accentuer le climat d’insécurité et d’islamophobie. Si ces trois attentats atteignent leur objectif, alors l’entité sioniste aura réussi à créer un climat de psychose généralisée, qui ne sert que ses intérêts.

Il semblerait, toutefois, que le peuple koweïtien ait compris la manipulation sioniste qui se cache derrière ces attentats. En effet, toutes les communautés étaient réunies, le vendredi suivant pour la grande prière, proclamant ainsi, haut et fort, leur unité aux yeux du monde entier.

Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2464
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
03
JUIL
Iran : la bête noire des frères siamois sionistes ! Imprimer
Vendredi, 03 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

L’union maudite de l’Arabie sioniste et de l’entité sioniste contre l’Iran.L’union maudite de l’Arabie sioniste et de l’entité sioniste contre l’Iran.Iran : la bête noire de l’Arabie sioniste et de l’entité sioniste !

Le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a déclaré à son arrivée à Vienne, le 2 juillet, qu’il était « confiant dans le fait qu'à la fin, les parties concernées parviendront à un accord équitable, juste et équilibré » dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Cette « forte possibilité d'accord », selon les mots du chef de la diplomatie chinoise mécontente l’entité sioniste, qui menace de recourir à la force contre l’Iran. En effet, le chef d’Etat-major israélien, Gadi Eizenkot, vient de former une équipe spéciale pour étudier l’option militaire contre l’Iran après la signature d’un accord nucléaire ! L’Etat-major israélien se montre d’autant plus inquiet que les Etats-Unis ont écarté toute idée d’une frappe militaire contre l’Iran, lui préférant l’option diplomatique.

L’Arabie sioniste, quant à elle, est hantée par l’Iran, au point qu’elle traque toute activité diplomatique, culturelle et médiatique étrangère iranienne, la considérant comme un danger imminent…

Le ministère des Affaires étrangères saoudien exige qu’« un rapport iranien quotidien » rendant compte de toute allusion faite à l’Arabie en Iran, lui soit remis par son ambassade à Téhéran, nous dévoile WikiLeaks, alors que l’Arabie sioniste ne demande ce rapport à aucune autre de ses ambassades.

Un autre câble diplomatique révèle un document ultra secret dans lequel l’ambassade saoudienne en Iran suggère d’affaiblir l’Iran de l’intérieur et de provoquer des scissions internes, en réponse à la publication par le journal iranien Kihane, d’une photographie sur la torture en Arabie. Le royaume « doit profiter de la diversité des races, des communautés et des religions en Iran pour mettre l’accent sur les différences et les politiques répressives du gouvernement iranien, pour propager des troubles sans oublier d’accentuer les dissensions qui existent entre les courants politiques et religieux, et les symboles du régime depuis les élections présidentielles de 2009 », pouvait-on lire dans ce document envoyé au ministre saoudien des Affaires étrangères qu’il fait suivre au roi d’Arabie saoudite, après validation. 

Un autre axe de lutte contre la République d’Iran développé par l’Arabie sioniste est de réduire son impact dans la région, notamment auprès des pays arabes en utilisant toute forme de propagande, comme faire croire que l’Iran veut occuper la Mecque et Médine, et qu’il éprouve de la haine  envers les Arabes et les Musulmans !

La psychose s’est emparée des deux frères siamois sionistes dont les rencontres secrètes n’ont plus rien de secret. Ils se sont unis pour servir les intérêts du sionisme mondial contre l’islam. L’Iran fait partie des « intérêts communs qu’a Israël avec l’Arabie saoudite », comme le déclarait Benjamin Netanyahu en octobre 2012. Israël utilise sa sécurité comme argument pour priver l’Iran de l’atout nucléaire, tandis que l’Arabie sioniste cherche à semer le chaos en Iran, dont elle perçoit la présence grandissante sur l’échiquier mondial, comme une menace à la domination de la dynastie des Saoud au Moyen-Orient et en Arabie saoudite.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2463
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
01
JUIL
Syrie : victime du terrorisme et de mensonges ! Imprimer
Mercredi, 01 Juillet 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Damas : grande manifestation de soutien au gouvernement syrien (15/06/11).Damas : grande manifestation de soutien au gouvernement syrien (15/06/11).Syrie : victime du terrorisme et de mensonges !

Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, une campagne médiatique mensongère a été dirigée contre le régime syrien, et la communauté internationale a encouragé l'opposition syrienne à boycotter les appels au dialogue.

Présentée par son leader comme pacifique, apolitique, anti-communautaire et ouverte à tous les Syriens, l’opposition syrienne était, en réalité, aux antipodes de cette définition.

Le colonel Ryad el-Assaad, chef de la prétendue « armée syrienne libre » déclarait, en janvier 2012 : « Nous ne pouvons pas renverser Bachar al-Assad par des manifestations pacifiques, c’est pourquoi nous allons le forcer à quitter le pouvoir par les armes. […] Nous allons poursuivre le combat jusqu’à la chute du régime ! » Le 2 mars 2012, c’est son conseiller politique qui, dans un mail adressé à l’ambassade de Turquie, demandait « d’approvisionner l’ASL en armements pour contrôler d’importants pans de la Syrie et y instaurer un Etat communautaire ! ».

Le colonel Ryad el-Assaad n’est plus en fonction et l’ASL n’existe presque plus aujourd’hui, mais elle a cédé sa place à DAESH, ce pseudo « Etat islamique ».

Dès 2012, les officiers des services de renseignements américains (CIA), français, britanniques, saoudiens et turcs ont entraîné plus de 6000 mercenaires étrangers issus du Maghreb, d’Egypte, de Turquie et d’Arabie Saoudite. Ils leur ont appris à utiliser les systèmes de communication cryptés et à manier les armes depuis la base secrète d’Adana (sud de la Turquie) installée par la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar. Ces mercenaires se sont emparés des villages et des quartiers des villes et ont rapidement constitué un Etat dans l’Etat syrien.

Aujourd’hui, les Etats-Unis et leurs alliés sont dépassés par le développement de DAESH alors qu’ils en sont à l’origine ! Leur objectif central lorsqu’ils ont créé le groupe terroriste, à savoir la chute du régime de Bachar al-Assad, n’a pas été réalisé.

Devant cet échec, les Etats-Unis ont décidé de créer un groupe de « militants modérés » pour contrer les terroristes de DAESH. Des fonctionnaires du Pentagone ont déclaré, le 29 juin 2015, que « des militaires américains formaient des militants modérés pour contrer les Takfiris de DAESH ». L’initiative frise le ridicule ; en effet, seules deux options s’offrent à ces « militants modérés » : mourir des mains des terroristes ou venir grossir les rangs de DAESH.

Les Etats-Unis ne veulent pas admettre que la seule façon de venir à bout de ce cancer qu’est DAESH, est de soutenir ceux qui les combattent sur le terrain : la Syrie, le Hezbollah et l’Iran.

C’est d’ailleurs dans ce sens que les discussions ont été menées entre le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem et le président russe Vladimir Poutine. Lors de leur rencontre à Moscou le 29 juin 2015, les deux ont reconnu la nécessité de créer une coalition régionale internationale pour la lutte antiterroriste. Sergueï Lavrov a affirmé que « tous les pays, y compris les Etats-Unis, sont d’accord sur le point que le règlement de la crise en Syrie est politique. »

Il reste à savoir de quelle manière ceux qui hier, conspiraient contre la Syrie, formaient et finançaient les terroristes, contribuant à l’effusion de sang du peuple syrien, vont pouvoir former une alliance avec la Syrie pour contrer le terrorisme.

Le Parti Anti Sioniste encourage une telle démarche. Il encourage aussi les différentes composantes politiques syriennes, gouvernement et opposition, à s’asseoir à la table des négociations pour mettre enfin un terme à l’effusion de sang. Ce n’est plus seulement la Syrie, mais toute la région qui est menacée.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2462
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
29
JUIN
Scandale des écoutes de la NSA : la France humiliée ! Imprimer
Lundi, 29 Juin 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

La France humiliée par la NSA !La France humiliée par la NSA !Scandale des écoutes de la NSA : la France humiliée !

Ironie du sort, au moment où l’Assemblée nationale adopte la « loi Renseignement », entérinant la surveillance généralisée en France, sortent de nouvelles révélations de WikiLeaks faisant état d'espionnage des instances politiques françaises par la NSA(« National Security Agency », Agence Nationale de Sécurité américaine).

En effet, Mediapart et Libération ont affirmé, le soir du 23 juin, que les présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, ainsi que plusieurs ministres, hauts fonctionnaires, parlementaires ou diplomates, ont été écoutés pendant près d’une décennie par les services secrets américains.

On se souvient qu’en 2013, l'Allemagne avait été choquée par les révélations de l'ancien consultant de la NSA, Edward Snowden, portant sur un vaste système de surveillance des conversations téléphoniques et des communications via Internet des Allemands, jusqu'à un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel, pendant plusieurs années.

À l'issue du Conseil de Défense convoqué le 24 juin au matin à l'Élysée, la présidence française a qualifié les faits d' « inacceptables », et la classe politique a condamné ces pratiques à l’unisson.

Barack Obama a certainement écouté poliment François Hollande lui expliquer que ces pratiques n’étaient pas correctes entre alliés, les révélations de WikiLeaks n’ont choqué personne à Washington où l’on sait bien que tout le monde espionne tout le monde tout le temps, même entre amis, l’essentiel étant de ne pas aller trop loin et de collaborer entre services.

Evidemment, en matière d’espionnage, les Etats-Unis écrasent leurs alliés avec leur supériorité technologique et budgétaire, ce qui implique qu’ils sont le plus souvent, voire toujours, dans le rôle de l’espion plutôt que l’inverse.

Quoi qu’il en soit, tout cela n’est qu’une vaste hypocrisie, c'est un secret de polichinelle parmi les politiciens et les élites françaises qui savent pertinemment qu'ils sont écoutés et que toutes les grandes puissances s'écoutent entre elles en plus d'espionner les pays du Tiers-monde.

Les politiciens européens sont surveillés afin d’éviter qu'ils ne dévient de la ligne politique américano-sioniste sachant que la politique française (et européenne, plus largement) est calquée sur celle des Etats-Unis et d'Israël. 

Le Parti Anti Sioniste est convaincu que ces offuscations des politiciens ne sont que du cinéma : ceux-ci simulent être indépendants et s’indigner face aux Etats-Unis, alors qu’ils savent pertinemment que leur pays est totalement sous la coupe des deux puissances étrangères que sont les Etats-Unis et Israël ! Cet empire américano-sioniste ne possède aucun allié, il n’a que des vassaux !

Le Parti Anti Sioniste appelle le gouvernement français à réagir de manière extrêmement ferme face à cette humiliation, et à retrouver son indépendance vis-à-vis de l’USraël, comme du temps du général de Gaulle, qui n’aurait jamais toléré cette situation.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2460
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
27
JUIN
L’Iran impose ses lignes rouges ! Imprimer
Samedi, 27 Juin 2015 [Liste des articles]
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
Cet article a été partagé fois sur Facebook.  Faites le découvrir à vos amis !

Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.Seyyed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.L’Iran impose ses lignes rouges !

Le Guide suprême iranien Ali Khamenei a réaffirmé, mardi 23 juin 2015, dans une déclaration publiée sur son site, les « lignes rouges » de la République islamique d'Iran dans les négociations nucléaires, exigeant la levée « immédiate » des sanctions économiques de l'ONU et des Etats-Unis en cas d'accord, et réitérant son refus de toute inspection des « sites militaires ».

Il a par ailleurs ajouté : « Toutes les sanctions économiques, financières et bancaires, qu'elles soient celles du Conseil de sécurité ou du Congrès et du gouvernement américains, doivent être annulées, immédiatement, au moment de la signature de l'accord, de même que les autres sanctions, doivent être levées dans des laps de temps raisonnables. »

Les négociations nucléaires entre l’Iran et les six grandes puissances arrivent à leur terme le 30 juin et c’est dans ce contexte très sensible que le Guide suprême a évoqué la position définitive de la République islamique d’Iran et  retracé, une nouvelle fois, les lignes rouges qui devront être absolument respectées dans le texte de l’accord final.

Contrairement à Téhéran qui durant ces deux années de négociations acharnées a joué la transparence, tant vis-à-vis de l’extérieur que sur la scène intérieure, les Occidentaux ont de leur côté cultivé l’ambiguïté et la contradiction quant à leurs intentions réelles. Ainsi, certaines des demandes occidentales n’allaient certainement pas dans le sens d’une volonté d’arriver à un règlement : accès aux sites militaires iranien, liste et interview des scientifiques travaillant dans le nucléaire et autres  ingérences inacceptables pour un état souverain.

Seyyed Ali Khamenei, qui a le dernier mot sur le dossier du nucléaire, a toujours exprimé sa méfiance vis-à-vis des intentions réelles occidentales, tout en donnant sa chance à la recherche d’une entente, à condition que celle-ci soit juste et conforme aux intérêts de la République islamique.

Aujourd’hui, à travers ces « lignes rouges », le Guide iranien affirme que malgré toute la bonne volonté iranienne, aucun accord ne sera signé s’il ne va pas dans le sens du respect de la dignité et de l’indépendance de la République islamique.

Le Parti Anti Sioniste exprime sa solidarité envers les propos du guide Seyyed Ali Khamenei, qui ne transige pas avec l’indépendance de son peuple et pour qui, après toutes ces années de résistance, il est hors de question de se soumettre à un quelconque diktat américano-sioniste sur la question du nucléaire, ou sur toute autre question.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
 

Yahia Gouasmi  -  Président du Parti Anti Sioniste

© www.partiantisioniste.com/communications/2457
Envoyer par Email !
Imprimer !
  URL courte
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»