VERS UNE CENSURE D’INTERNET

internetIl semblerait que nous ayons trouvé une nouvelle concernant les responsables des différents maux qui frappent notre pays :

Il s’agirait des sites dits « complotistes ».

C’est-à-dire ceux qui tentent de comprendre et d’expliquer la réalité du monde dans lequel nous vivons, en proposant un autre regard que celui de la pensée unique diffusée par les médias.

En conséquence, notre gouvernement, qui comme tout le monde sait œuvre en faveur du peuple français indépendamment de toute espèce d’influence, chercherait un moyen de légiférer contre les sites remettant en cause les versions officielles par des soi-disant théories du complot.

Ainsi, Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, vient de déclarer sur les ondes de radio Nova que le gouvernement explorait les failles juridiques pour arriver à des poursuites judiciaires contre les théoriciens du complot accusés de « diffuser le venin du racisme et de l’antisémitisme ». Bien évidemment, il s’agit de sites qui s’en prennent au pouvoir en place, aux États-Unis ou à l’entité sioniste criminelle israélienne.

On se souvient qu’après les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo, le président Hollande avait assimilé les «théories du complot » au nazisme, appelant à empêcher leur diffusion sur internet et les réseaux sociaux.

Par la suite, s’est mise en place une propagande médiatique accusant le « conspirationnisme » d’être l’antichambre du terrorisme djihadiste. Une aberration quand on sait que les sites en questions ne cessent d’expliquer, preuves à l’appui la manipulation des groupes takfiris par les services occidentaux …..

Auparavant, les sites dits « complotistes » étaient dénigrés ou ridiculisés dans les médias. Mais comme leur impact n’a fait que croitre auprès de l’opinion publique, cela a poussé désormais, le système à vouloir prendre des mesures plus autoritaires et bâillonner ainsi toute opposition concrète.

En réalité, le gouvernement a réalisé qu’internet, qui offrait une source d’informations variées, permettait aux citoyens d’avoir une lecture plus objective des évènements que la propagande télévisuelle soumise à la dictature de la pensée unique. Le bon sens étant la chose la mieux partagée dans le monde, il suffisait alors d’observer les faits pour comprendre la réalité de la situation : un Pouvoir soumis aux intérêts américano-sionistes et aux puissances de l’argent au lieu d’être au service de son peuple.

Même si les pseudos journalistes feignent de l’ignorer lorsqu’ils dénigrent les sites d’information alternative, l’histoire de l’humanité a été jalonnée de complots, qui ne sont que des stratégies de domination.

La période dans laquelle nous vivons marque une différence dans le sens où le système impérialiste occidental avance à visage découvert, sans prendre la peine de dissimuler ses intentions : le contrôle total des ressources de la planète et l’asservissement des peuples.

De notre point de vue, il n’y a donc pas de théorie du complot, il n’y a que des faits….

 

Le Parti Anti Sioniste s’inquiète de cette volonté de censure de la part de nos dirigeants contraire à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui offre à chacun le droit de penser librement et d’exprimer son opinion.
Dans le même temps, cette réaction pousse aussi à l’optimisme car elle démontre que le système est apeuré face à l’éveil des consciences et au dévoilement de son caractère injuste et criminel.
Le peuple a désormais tous les outils pour comprendre que le sionisme auquel nos dirigeants sont soumis est un projet de domination mondiale, et que pour réaliser son ambition il est sur le point de transformer notre démocratie en un régime totalitaire.